Archives de catégorie : Actualités des chercheurs

Actualités de janvier 2023

16 et 17 janvier

Yann Calbérac (URCA) et Irene Sartoretti (Université Polytechnique Hauts-de-France) animeront l’atelier recherche en théâtre et sociétés au Boulon, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public.

Voir la page du séminaire.
L’inscription est gratuite et obligatoire.


19 janvier

Céline Bohnert participera au séminaire du groupe Mouseion Construire les images (2) : comment représenter les dieux antiques ?  qui se tiendra à l’Université Rennes 2, avec une intervention intitulée :
Présentation du programme IUF junior 2021-2026 « Étudier la fabrique de l’humanisme à l’ère des humanités numériques : le cas des Mythologiae libri decem de Natale Conti ».

TÉLÉCHARGEMENT :
Programme du séminaire

*

Compte rendu

Anne-Christine Royère a rédigé un compte rendu de l’exposition « Elle(s). Poétesses intermédia en France de 1959 à 2023 » qui s’est tenue au Musée Arthur Rimbaud (Charleville-Mézières) du 21 octobre au 27 novembre 2022.
Lire le compte rendu en ligne.

Crédits :”Happy New Year” (1889). Source : wikimedia.

Actualités de décembre 2022

INTERVENTION
2 décembre

Yann Calbérac participera à la journée d’études D’un art à l’autre : adaptations, arrangements, réécritures, qui se tiendra à Reims de 9h30 à 16h30, avec une intervention intitulée : « De l’espace du texte à l’espace de la scène. Espaece : quand Aurélien Bory adapte Espèces d’espaces de Georges Perec ».

TÉLÉCHARGEMENT :
Programme de la journée

*
PARUTION

 

L’ouvrage collectif Observer la vie littéraire : études littéraires et numériques, sous la direction de Didier Alexandre et de Glenn Roe, paraît le 28 décembre aux éditions Classiques Garnier. Marine Riguet y signe trois chapitres, dont : « L’analyse de réseaux en littérature : de la visualisation à la modélisation d’une histoire relationnelle ».

Informations sur le site de l’éditeur

Crédits : Ivan Konstantinovich Aïvazovsky, “Hiver en Ukraine” (1874). Source : wikimedia.

Actualités de novembre 2022

INTERVENTIONS
4 novembre

À l’occasion de la sortie de son livre D’un lyrisme l’autre, Laure Gauthier réunit à la Maison de la Poésie de Paris le poète-compositeur David Christoffel et la poétesse Sereine Berlottier, accompagnée de Jean-Yves Bernhard au saxophone et à la composition. La rencontre est proposée par remue.net.

Annonce de l’événement sur le site de la Maison de la Poésie

10 novembre

Rose-Lucie Cahoua participera au “Prix jeunes talents” de la journée des doctorants en SHS Transitions, transformations et mutations de l’URCA, avec une intervention intitulée :  « Joseph Prudhomme, l’homme de la transition ».

TÉLÉCHARGEMENT :
Programme de la journée

17 novembre

Anne-Elisabeth Halpern participera au colloque international Visions kaléidoscopiques co-organisé par Lydie Delahaye, Eline Grignard et Marie Rebecchi, avec une intervention intitulée : « Court-circuit, coq-à-l’âne, kaléidoscope : l’esthétique cinétique de Michaux ».

TÉLÉCHARGEMENT :
Programme du colloque

18 novembre

Valérie Wampfler participera au colloque international The Argenis at 400 : John Barclay’s writing and its impact through the centuries, organisé par Florian Schaffenrath, Jacqueline Glomski et William Barton les 17 et 18 novembre prochains à Londres (Scottish House). Son intervention est intitulée : « Barclay’s Argenis vs Morisot’s Peruviana. Two Views of Monarchical Power and Court Life in the Early 17th Century ».

TÉLÉCHARGEMENT :
Programme du colloque

19 novembre

Séance du séminaire Médiévalisme en séries organisé par Florian Besson (Actuel Moyen Âge) et Justine Breton (URCA, Modernités médiévales) autour des « Imaginaires historiques dans House of the Dragon ».

De 9h à 12h30.
Programme et lien Zoom sur le site de l’association Modernités médiévales.

21 novembre

Céline Bohnert participera au colloque Ovidius pictus. The Fortune of the Metamorphoses in Europe from Books to Arts organisé par Fatima Diez-Plata (Univ. Santiago de Compostela) et Guiseppe Capriotti (Univ. Macerata, Italy) avec une intervention intitulée :
« Reillustrating Ovid. Avatars of the cycle engraved by Antonio Tempesta in two 17th century French Metamorphoses ».

TÉLÉCHARGEMENT :
Programme du colloque

*
CHERCHEUR INVITÉ

Du 31 octobre au 26 novembre, Yann Calbérac est reçu en tant que visiting scholar au sein du Metaphor lab de la Vrije Universiteit d’Amsterdam.

 

Crédit : extrait de l’affiche du colloque Visions kaléidoscopiques © Erik Bullot

Patrimoines in Situ II

Le projet se rattache à l’axe Patrimoines de la Maison des Sciences Humaines, et vise à réunir des enseignants chercheurs de disciplines variées, principalement intéressés par les patrimoines textuels et architecturaux.

Dans la continuité de la journée de septembre 2019, qui a permis la découverte de deux monuments patrimoniaux de la région Grand Est (la bibliothèque de Saint Mihiel et de la villa Poincaré à Sampigny), le CRIMEL et le CIRLEP proposent une seconde édition, tournée vers deux lieux parisiens.  Continuer la lecture de Patrimoines in Situ II

Un workshop au Warburg Institute

Dans le cadre de son Visiting Fellowship au Warburg Institute, Céline Bohnert organise le workshop

(Re)Ordering the Gods. The Mythographic Web through Times
25th-26th November
Online

Names and epithets, historical facts, rituals and monuments, textual fragments, plants and places: these are samples of the wide material that the mythographic tradition deals with. How do we organise it? What data to choose, how to present it and what for? This workshop will question the different forms of mythographic compilation. Many of them baffle our sense of order and classification and it is tempting to qualify them as confused bundles. But, by orchestrating the collection of ancient texts and/or images and thus arranging different circulations in the treasure of ancient knowledge, mythographies present themselves as creative enterprises. Could we argue that compilation is a form of thought inherent in mythological creation, even in its artistic forms? Homer’s poems are based on different modes of assemblage and were immediately received as a mythographic encyclopaedia.

By visiting some of the compilation models developed since Antiquity, we will interrogate the ways in which they give new meanings to the ancient pantheon. Poetics, iconology, hermeneutic and anthropology are intimately linked here. How could we describe the forms of mythographic compilation? What mental procedures underlie them? What intellectual operations do they require of their users? To what extent a conception of the order of things can be read through their specific arrangement of data, how do they reflect a specific state of culture? These issues will be raised through images, texts, and artefacts. Although these domains obey their own logic, an important part of the mythographic production is found at their interface.

PROGRAMME (UK time / GMT):
Thursday, November 25th

13:40 – Welcome & Introduction

Session 1 :  Antiquity
chair : Céline Bohnert

14:00 – François Lissarrague (EHESS): ‘Ordering Herakles’ and Theseus deeds: two pictorial cycles’. Q&A

15:00 – Charles Delattre (Univ. Lille): ‘Mythography as visual art? From the compilation of data to their representation in the mythographic treatises of Palatinus Graecus 398′. Q&A

16:00 – Short break

Session 2 : The Middle Ages
chair : Charles Burnett

16:30 – Frank Coulson (Ohio State University): ‘Cataloguing the medieval Latin commentaries on Ovid’s Metamorphoses:  Problems and Perspectives’. Q&A

17:30 – Lorenza Gay (Independant Scholar): ‘”Selon l’istorial matiere” Depictions and Interpretations of the Greco-Roman Gods in Late Medieval French Illuminated Manuscripts: Building Meaning(s) in Texts and Images from the Ovide moralisé to Christine de Pizan’. Q&A

Friday, November 26th

Session 3 : Material Culture of the Renaissance
chair : Rembrandt Duits

15:00 – Elisa Sani (Courtauld Institute): ‘Feasting with the Gods: Ancient mythology on Italian Renaissance ceramics’. Q&A

16:00 – Short break

Session 4 : The early modern
chair : François Quiviger

16:30 – *Françoise Graziani (Univ. Corte): ‘La reconfiguration mythographique : un système complexe en acte’. Q&A

17:30 – Agnès Guiderdoni (Univ. Louvain, FNRS): ‘From Mythography to Iconology: Images of the Gods Reordered by Jean Baudoin (Conti, Mythologie, 1627)’. Q&A

*English translation of this paper will be provided.

TÉLÉCHARGEMENT :
Résumés de communications et biographies des participants

Le workshop aura lieu en ligne :  participation libre sur inscription ici.

Crédits : Raphael, Il consiglio degli dei (extrait), Villa Farnesina, Rome, c. 1517-1518 – source : wikipedia.

Journée d’étude Image(s) et texte(s)

Valérie Wampfler et Jean Balsamo participeront à la journée d’étude Image(s) et texte(s) organisée par Bruno Restif (CERHIC) et Christine Sukic (CIRLEP) le vendredi 26 avril 2019.

Valérie Wampfler (CRIMEL) : “La Peruviana de Claude-Barthélemy Morisot (1644). Représentations dioscuréennes à la Cour de Louis XIII.”
Cette communication mettra en lumière la convergence idéologique entre les images dioscuréennes produites entre 1628 et 1634 sur des jetons ou des gravures valorisant l’entente fraternelle entre Louis XIII et Gaston d’Orléans, et le roman à clef historique de Morisot, qui élabore une utopie politique reposant sur la quête d’une concorde sociale et familiale, menée par les héros du roman : nous étudierons en particulier un épisode identifiant le Roi et son frère aux Dioscures.

Jean Balsamo (CRIMEL) : “L’illustration des livres de piété dans le cadre de la politique éditoriale du libraire parisien Abel L’Angelier (1584-1610).
Le marchand libraire parisien Abel L’Angelier, établi au Palais entre 1572 et 1610, a développé une « politique éditoriale » originale, fondée sur la publication de livres modernes en langue vernaculaire, illustrant les Lettres françaises, au sens le plus large, de l’éloquence juridique à la poésie de cour. Toutefois, à côté de cette production, il n’a pas négligé de publier des livres de piété en latin, en une vingtaine d’éditions. Ces ouvrages sont encore mal connus, en raison de la rareté des exemplaires conservés. En dépit de leur sujet traditionnel et de leur langue, ils ont constitué un autre aspect original important de la production du libraire, également novateur : ce sont ses premières éditions illustrées et, à Paris, parmi les premières à mettre en œuvre la gravure sur cuivre.
Cette communication se propose d’étudier cette production peu connue et d’en examiner les enjeux religieux, culturels et économiques, dans le cadre plus général de l’édition parisienne et de la vie de cour sous Henri III.

LIEU
Bibliothèque Carnegie – Auditorium
2, place Carnegie – Reims

TÉLÉCHARGEMENT
Programme_IET
presentation des interventions journee_Images(s) et texte(s)

Crédit: Marinus Van Roejmerswaelen (école de), Saint Jérôme, 16e siècle, Reims, Musée des Beaux-Arts.

 

(À suivre)… Journalisme et bande dessinée, d’hier à aujourd’hui

La prochaine séance du séminaire “Cultures populaires” (CIRLEP EA4299) aura lieu le mercredi 25 mai à 16h30 à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (UFR Lettres et Sciences Humaines – Maison de la Recherche – salle R240). Elle sera animée par Alexis Lévrier, Maître de conférences au CRIMEL.

“(À suivre)…Journalisme et bande dessinée, d’hier à aujourd’hui”.
Cette séance abordera, d’un point de vue historique, la question des relations entre journalisme et bande dessinée. En Europe comme aux États-Unis, cette proximité est particulièrement ancienne : des deux côtés de l’Atlantique, le neuvième art s’est construit au contact de la culture périodique. Une trajectoire semblait pourtant s’être progressivement dessinée au cours des dernières décennies. La prépublication périodique dans des magazines souvent populaires a en effet laissé la place, à partir des années 1980, au règne de l’album. En s’éloignant du journalisme, la bande dessinée a semblé trouver enfin la reconnaissance et la dignité dont elle était privée jusque là.

Une stupéfiante aventure de Viny K. - Tome 1 Une si jolie petite gueule © Dupuis
Une stupéfiante aventure de Viny K. – Tome 1 Une si jolie petite gueule © Dupuis

Depuis une quinzaine d’années, le succès du reportage graphique a pourtant conduit à un mouvement inverse. Le succès de « mooks » publiant des reportages BD (XXI et surtout La Revue dessinée), a mené à la création de revues d’actualité s’adressant à la jeunesse (Groom, Topo) et à la renaissance d’une presse spécialisée dans la bande dessinée de fiction : Pandora, que vient de lancer Casterman, s’inspire par exemple délibérément du célèbre magazine (À suivre), disparu en 1997.
Le lien entre bande dessinée et journalisme se réinvente donc sous nos yeux, au moment même où sa disparition semblait programmée. Nous tenterons de montrer qu’il n’a en réalité jamais disparu, en privilégiant trois aspects en particulier : la question de l’imaginaire médiatique d’abord, à travers notamment la figure du reporter, dont Tintin est en quelque sorte l’archétype ; la question du lien entre journalisme et actualité, dont le reportage graphique n’est que l’une des déclinaisons les plus récentes ; la question de la poétique des supports enfin, puisque la prépublication périodique a durablement influencé la manière même de concevoir un « strip » ou une planche de bande dessinée.

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche (Bât. 13 – Salle R240)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Exposition “Livres italiens imprimés à Paris à la Renaissance”

Du 13 avril 2016 au 13 juillet 2016, à la bibliothèque Mazarine se tiendra l’exposition “Livres italiens imprimés à Paris à la Renaissance”, présentée à l’occasion de la publication de l’ouvrage de Jean Balsamo (CRIMEL EA 3311), L’amorevolezza verso le cose Italiche : Le livre italien à Paris au XVIe siècle (Genève, Droz, 2015).

bandeau-verticalSous le règne des derniers Valois et de Henri IV, Paris accueillit de nombreux Italiens. Les uns, exilés florentins, seigneurs napolitains ou milanais, y avaient trouvé une nouvelle patrie ; les autres, prélats, diplomates, militaires, banquiers, comédiens venaient y exercer leur mission ou leur activité. Cette présence italienne variée est à l’origine d’une activité éditoriale qui fit de Paris une capitale du livre italien. Imprimeurs et libraires de l’Université et du Palais, parmi lesquels les plus célèbres, publièrent une centaine d’ouvrages en langue italienne, des Rime d’Amomo (1535) aux oraisons funèbres pour la mort de Henri IV (1610), des traités d’architecture de Serlio (1547) à l’étonnant recueil des Diverse machine d’Agostino Ramelli (1588), sans oublier les poèmes de Luigi Alamanni, de Gabriel Symeoni, et d’Angelo Tuccaro, les comédies de Giordano Bruno et de Vincenzo Belando, les travaux de l’érudit Jacopo Corbinelli, les recueils musicaux.

l-amorevolezza-verso-le-cose-italicheIl s’agit pour l’essentiel d’une production privée, élaborée par des Italiens et quelques italianisants de l’entourage royal, qui illustre la protection que les rois de France, en même temps qu’ils favorisaient la défense et l’illustration de la langue française, accordaient à la langue et aux lettres italiennes. Ces livres, souvent d’une typographie soignée, offraient en retour une contribution originale à la célébration royale, à l’agrément de la vie mondaine, à la constitution des savoirs, à un catholicisme et une spiritualité rénovés. Par leurs auteurs, leurs textes et leurs thèmes, ils se distinguent tant des livres en langue italienne publiés en Italie même que de ceux imprimés à Lyon, Genève ou Londres à la même époque.

La Bibliothèque Mazarine, riche d’un fonds italien exceptionnel, conserve un bel ensemble de ces livres italiens de Paris, réuni et exposé ici pour la première fois.

Commissariat : Jean Balsamo (Université de Reims Champagne-Ardenne), avec la collaboration d’Amélie Ferrigno (Bibliothèque Mazarine / EDITEF).

INFORMATIONS PRATIQUES
Du 13 avril 2016 au 13 juillet 2016
Entrée libre du lundi au vendredi, de 10h à 18h
23, quai de Conti – Paris 6e

Contact : contact@bibliotheque-mazarine.fr

TÉLÉCHARGEMENT
|
 Flyer de l’exposition

Survivre à la fin. Espoir et mémoire dans “The Walking Dead”

AfficheWalkingDeadPréparant une thèse de doctorat à l’Université du Québec à Montréal, Christian Guay-Poliquin travaille sur les enjeux du récit de chasse dans les littératures française et québécoise. Il est l’auteur d’un essai sur l’imaginaire de la fin et la survie du politique dans le roman d’anticipation contemporain, publié aux Presses de l’Université du Québec dans la collection « Mnémosyne ». Il est aussi romancier et Le Fil des kilomètres paraîtra en France, au mois de mars, aux Éditions Phébus.

Il présentera une conférence sur “Survivre à la fin. Espoir et mémoire dans “The Walking Dead” le lundi 16 mars, de 14h à 15h30, à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (Campus Croix-Rouge – Bâtiment 17 – Salle 17.20)

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Bâtiment 17 – Salle 17.20
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATE
lundi 16 mars 2015

TÉLÉCHARGEMENT
Affiche de la conférence

Jeux et enjeux de la mort. Guerre et chasse dans “The Deer Hunter” de Michael Cimino

Affiche_DeerHunterPréparant une thèse de doctorat à l’Université du Québec à Montréal, Christian Guay-Poliquin travaille sur les enjeux du récit de chasse dans les littératures française et québécoise. Il est l’auteur d’un essai sur l’imaginaire de la fin et la survie du politique dans le roman d’anticipation contemporain, publié aux Presses de l’Université du Québec dans la collection « Mnémosyne ». Il est aussi romancier et Le Fil des kilomètres paraîtra en France, au mois de mars, aux Éditions Phébus.

Il présentera une conférence sur “Jeux et enjeux de la mort. Guerre et chasse dans The Deer Hunter de Michael Cimino” le mercredi 25 février, de 15h à 17h, à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (Campus Croix-Rouge – Maison de la Recherche – Bât. 13 – Amphithéâtre)

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche (Bât. 13) – Amphithéâtre
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATE
mercredi 25 février 2015

TÉLÉCHARGEMENT
Affiche de la conférence