Archives de catégorie : Publications des membres du centre

Boèce au fil du temps

Boèce au fil du temps. Son influence sur les lettres européennes du Moyen Âge à nos jours, Sophie Conte, Alicia Oïffer-Bomsel et  María Elena Cantarino-Suñer, Paris, Classiques Garnier, 2019, 651 p.

Référence essentielle depuis le Moyen Âge pour les intellectuels européens, l’œuvre de Boèce contribua à l’universalisation des savoirs. Ce volume collectif met en lumière l’héritage culturel de ce grand classique de l’Antiquité, figure exemplaire de l’éclectisme scientifique.

Sophie Conte est maître de conférences à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre du CRIMEL (EA3311).

ISBN: 978-2-406-08665-9
ISSN: 2103-5636
Langues: Français, Espagnol
Mots-clés: Littérature latine, histoire des sciences, lexicologie, arts libéraux, théologie, iconographie, philosophie morale, littérature médiévale, histoire des idées
Prix: 34€
Disponible sur le site de l’éditeur.

Crédit: D’après Stiftsbibliothek Einsiedelm, Codex 358(610), Boethius, De arithmetica et geometrica. De musica, f. 144.

Le XIXe siècle à l’épreuve de la collection

Le XIXe siècle à l’épreuve de la collection, Nathalie Preiss (dir.), Reims, Epure, 2019, 292 p.

Beaucoup a été écrit, et fort bien écrit, sur la collection au XIXe siècle dans et par la fiction: c’est donc une autre voie que les voix ici réunies voudraient explorer. À partir de collections de tous ordres (privé et public, littéraire, historique et artistique, éditorial et muséal), selon une perspective nécessairement et résolument interdisciplinaire, il s’agit d’interroger la spécificité du geste – à la geste de la Révolution attaché – et du discours de la collection au XIXe siècle, et de les penser comme figuration et fiction, production et projection d’un, voire du XIXe siècle, bref: le XIXe siècle à l’épreuve de la collection.

Nathalie Preiss est professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre du CRIMEL (EA3311).

Éditeur ÉPURE – Éditions et Presses universitaires de Reims
Support Livre broché
Nb de pages 292 p. Index . Bibliographie .
ISBN-10 2374960668
ISBN-13 9782374960661
Prix: 25,00 €
Disponible sur le Comptoir des Presses d’Université.

Crédits: D’après Un Autre Monde de Grandville (1844) et Les Amoureux du livre de Fertiault (1877).

Le passé à l’oeuvre

Jean Balsamo, Le passé à l’oeuvre. Essais d’histoire littéraire, Avant-propos de Bernard Teyssandier et Jean-Louis Haquette, Reims, EPURE, 2019, 324 p.

L’historien de la littérature, dont la méthode est l’histoire littéraire, étudie un objet qui provient d’une autre époque, élaboré selon l’art, pour répondre aux besoins et aux goûts d’un temps révolu. Mais, dans les cas les plus remarquables, la Divine Comédie, les Essais, Les Tragiques, les Promessi sposi, cet objet n’a pas cessé d’être présent et parlant, de donner à voir et à comprendre, de suggérer et d’émouvoir, longtemps après la disparition de son auteur, de ses destinataires, de ses premiers lecteurs. Si l’historien cherche à connaître sa genèse et les premières raisons qui lui donnaient un sens, il a aussi pour tâche de comprendre les effets et les discours qu’il a suscités sur la longue durée. L’histoire de la littérature se déploie dans la perspective historique des œuvres comme dans celle, historiographique et idéologique, de leur réception moderne par l’institution qui l’érige en discipline savante.

Jean Balsamo est professeur de littérature du XVIe siècle à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre du CRIMEL (EA3311).

Support: Livre relié
ISBN-10: 2374960803
ISBN-13: 9782374960807
Date de publication: 13 juin 2019
Prix: 25,00 €
Disponible sur le Comptoir des Presses d’Université.

Mythologie des boiteux et du pied fabuleux

Karin Ueltschi, Mythologie des boiteux et du pied fabuleux. Œdipe, Jacob, Mélusine & Cie, Paris, Imago, 2019, 300p.


Œdipe, Héphaïstos, Achille dans la tradition antique, Caïn, Jacob et Lucifer dans la tradition biblique, Mélusine et toute la horde de pédauques et de diables boiteux dans la mémoire populaire…, le pied blessé, déformé ou singulier se retrouve dans nombre de nos récits, de nos mythes et de nos contes. Pourtant, on a rarement rapproché ces figures, et le scénario immémorial dont elles procèdent est mal identifié. C’est cependant à ce niveau que se joue notre fragilité : la déchéance du genre humain, à la suite de l’expulsion du paradis, n’est-elle pas signifiée par la morsure du serpent infligée au talon d’Ève, blessure devenue héréditaire ?
Dès lors, la recherche de l’équilibre entre la lumière et les ténèbres, la droite et la gauche, l’aspiration à l’envol et la menace de la chute figure notre condition comme un parcours à cloche-pied entre terre et ciel, un jeu de marelle où chacun cherche à atteindre les sphères inaccessibles. Car, nous dit Karin Ueltschi, telle est l’ambiguïté de tous ces êtres claudicants : ils sacrifient leur intégrité physique, subissent leur handicap ou leur mutilation comme un châtiment mais, en échange, parviennent à gravir les degrés menant vers des univers impénétrables…

Karin Ueltschi est professeur de Langue et Littérature du Moyen Âge à l’Université de Reims et membre du CRIMEL.

300 pages
Publication: mars 2019
ISBN 978-284952-973-7
Prix 24 €
Disponible sur le site de l’éditeur.

Crédit: Artiste anonyme, “Oedipe abandonné”, dans Jean Mansel, Fleur des histoires, fin du 15e siècle – BNF

Michèle Métail. La poésie en trois dimensions

Se déployant dans le sillage des poésies concrètes, visuelles et sonores nées dans les années 1950-1960, la poésie de Michèle Métail frappe par sa singularité. Tout d’abord parce qu’elle s’enracine, dès 1975, à la fois dans la contrainte oulipienne et dans la poésie sonore ; ensuite parce qu’elle est intrinsèquement multilingue et multiculturelle, rayonnant notamment en Allemagne et en Chine ; enfin parce qu’elle explore les contiguïtés sonores, visuelles et textuelles des arts poétiques et plastiques dans des œuvres personnelles ou en collaboration avec le compositeur Louis Roquin.

Cet ouvrage se propose d’éclairer ces quarante-cinq années d’activités poétiques protéiformes, d’en fournir les clés contextuelles et biographiques, de faire saillir les thèmes et les concepts qui nourrissent l’œuvre, et d’analyser les poétiques propres aux trois modalités médiatiques fondamentales d’exploration du texte poétique chez Michèle Métail : le texte imprimé, le texte exposé et le texte proféré.

Dans un double mouvement rétrospectif d’archivage et prospectif d’études poétiques, il fait appel à des chercheurs internationaux, mais aussi aux poètes et artistes témoins de son parcours créatif. S’il sonde les domaines littéraire, plastique, et performatif de l’œuvre, il souhaite aussi éclairer les relations que Michèle Métail entretient avec l’Allemagne, la Chine et le Japon, sources d’une importante activité de création et de traduction. Enfin ce livre se veut un outil pour les futurs chercheurs en publiant, pour la première fois, une bibliographie exhaustive et un catalogue de ses œuvres plastiques.

Avec les contributions de Violaine Anger, Jeff Barda, Patrick Beurard-Valdoye, Julien Blaine, Camille Bloomfield, Jean-Pierre Bobillot, Jean-François Bory, Alain Frontier, Michel Giroud, Marie Laureillard, Jean-Jacques Lebel, Michèle Métail, Bernhard Metz, Bernard Ollier, Nina Parish, Louis Roquin, Anne-Christine Royère, Marianne Simon-Oikawa, Christian Steinbacher, Hannah Steurer, Gaëlle Théval, Emma Wagstaff.

Anne-Christine Royère est maître de conférences en Littérature française à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre du Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (CRIMEL).

Sommaire

Les presses du réel
448 pages (ill. coul. et n&b)
30.00 €
ISBN : 978-2-37896-053-7
EAN : 9782378960537

Crédit: Gigantexte n° 12, Le Cours du Danube, 2012 © Michèle Métail

MODÈLES ET FICTION À L’ÂGE CLASSIQUE ET AU SIÈCLE DES LUMIÈRES

Spécialiste de la fiction en prose, Françoise Gevrey a contribué par de nombreux travaux à la compréhension de l’évolution des formes narratives entre l’âge classique et le Siècle des Lumières. Vingt-quatre articles, dispersés par les circonstances de leur publication, sont ici réunis, à l’initiative du CRIMEL, centre de recherche rémois que dirigea Françoise Gevrey entre 2004 et 2011. Ils témoignent à la fois de la diversité et de la convergence de ses intérêts scientifiques.

L’enquête critique concerne le plus souvent les techniques narratives, les enjeux poétiques et la portée morale de la fiction en prose. Elle prend aussi en compte l’incarnation matérielle des textes, leur mise en livre et leur illustration, convoqués pour enrichir ou orienter les interprétations. Elle s’élargit à d’autres genres, comme le conte ou la présence du théâtre dans le roman.

Dans chaque cas, il s’agit, à partir d’une lecture attentive au grain des textes, de mieux saisir la dynamique temporelle de la création littéraire, dans son rapport aux modèles, admirés, assimilés, questionnés ou recréés.

Avant-propos de Jean-Louis Haquette, directeur du Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (Université de Reims Champagne-Ardenne).

Collection Dix-Huitième siècles (Les)
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0205
Nombre de pages 446
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 25/01/2019
Lieu d’édition PARIS, Honoré Champion
ISBN 9782745349606

https://www.honorechampion.com/fr/champion/10924-book-08534960-9782745349606.html

Pornologie

Sébastien Hubier, Pornologie, Neuilly-lès-Dijon, Le Murmure, 2018, 99p.

Qu’on s’en lamente ou qu’on s’en réjouisse, n’importe : le sexe est aujourd’hui partout. Et le porn aussi, sur les écrans de nos télévisions, d’ipad, de MacBook, de smartphones. Tous les médias en pillent même systématiquement les codes : la mode, la musique et la publicité, faisant de lui le phénomène majeur de notre hypermodernité. Le phénomène majeur, certes, mais aussi le plus contradictoire, car il est, en somme, à la fois totem et tabou : ce dont tout le monde se délecte mais dont il est socialement convenu de ne pas parler. C’est à ce porn-là que s’intéresse le présent essai, afin d’en mesurer l’importance, d’en interpréter les sens, d’en dire les plaisirs, d’en pointer les éventuels travers.

Sébastien Hubier est maître de conférence HDR en littéraure comparée à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre du CRIMEL (EA3311).

Editeur : Le Murmure (22 novembre 2018)
Collection : Borderline
ISBN-10: 2373060329
ISBN-13: 978-2373060324

Corps pop

Corps pop, sous la direction de Sébastien Hubier et Frédérique Toudoire-Surlapierre, Reims, Epure, 2018, 400 p.

Cet ouvrage cherche à saisir comment depuis l’émergence de la société de consommation au mitan du XIXe siècle, on a appris à dire et à lire le corps; ce qui ne laisse pas de dépendre des conceptions morales, esthétiques et sexuelles promues par nos sociétés d’abondance. C’est la pudeur et l’impudeur, mais aussi la violence qu’on s’est alors employé à étudier pour cerner la place du corps dans l’identité individuelle – elle-même multiple: administrative, professionnelle, sexuelle, sociale. Ainsi, on a moins défini le corps de l’individu comme une unité que comme un flux de relations. Enfin, on a cherché à comprendre les manières dont l’individu peut aujourd’hui mettre en scène son corps et, pour ce faire, on s’est intéressé aux détours de ces langages sociaux que composent le maintien ou l’apparence esthétique (coiffure, maquillage, sveltesse), aux conformations physiques (force, grandeur, petitesse – « why is it that everything little is so cute? ») et, surtout, à leurs significations sociales de virilité, de féminité ou de charme. Toutes ces questions, on se les est posées dans l’ensemble de la pop culture, plurielle, alternative et mainstream, commerciale et engagée, standardisée et subversive: littérature de grande diffusion (bandes dessinées, romans graphiques, romans de jeunesse, young adult fictions), cinéma de divertissement ou d’exploitation, séries télévisées, variety et reality shows, photographies, jeux vidéos, pop music, arts numériques, produits de consommation courante. On s’est également intéressé au body building, aux fictions fondées sur l’ingénierie génétique, à la mode du tatouage, du piercing ou de la chirurgie esthétique. Ou encore aux expériences psychotropes, à la pornographie, aux représentations du monstre, voire aux discours néo-hygiénistes. En définitive, on a voulu montrer comment et surtout pourquoi le corps est devenu un mythe, au sens où l’entendait Barthes: fabriqué par les médias et la publicité, il fait passer pour naturel ce qui est en réalité culturel, changeant ainsi des signes historiquement déterminés en vérité prétendument éternelle.

Sébastien Hubier est maître de conférence HDR en littéraure comparée à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre du CRIMEL (EA3311).

Éditeur: ÉPURE – Éditions et Presses universitaires de Reims
Support: Livre broché
Nb de pages: 400 p.
ISBN-10 2374960684 ISBN-13 9782374960685
Disponible au Comptoir des Presses d’Université

Lire l’humain. Aragon, Ponge: esthétiques croisées

Confronter les œuvres d’Aragon et de Ponge revêt des enjeux littéraires, politiques, anthropologiques. Ces deux figures des lettres du xxe siècle, liées aux avant-gardes, de Dada et du surréalisme (Aragon) à Tel Quel (Ponge), ont partagé fugitivement, durant la période de la Résistance, l’engagement communiste. Leur divergence croissante dans l’après-guerre et l’inversion relative du prestige symbolique accordé à chacun constituent un objet d’investigation dont l’intérêt dépasse les cas respectifs.

L’enquête et la réflexion proposées dans ce livre s’attachent à situer les pratiques esthétiques selon un parcours en six parties qui associe à l’histoire littéraire les outils de la théorie de la lecture. À l’intertextualité, désormais classique, est ajoutée la notion d’arrière-texte (aux connotations aragoniennes), qui met au jour certains ressorts cachés de l’écriture-lecture. Il s’agit aussi, dans un esprit cette fois proche du lexique pongien, de prolonger une parole d’écrivain-lecteur en une contre-parole de lecteur-écrivant.

S’immiscer dans ce dialogue à distance, ce n’est pas seulement essayer de comprendre ce qui différencie et relie en profondeur les œuvres, c’est aussi, peut-être, par l’oscillation entre ces deux régimes de lecture littéraire, tenter d’élaborer, pour son propre compte, une pensée de l’humain.

Alain Trouvé est maître de conférences HDR à l’Université de Reims. Il est l’auteur, entre autres, du Roman de la lecture (Mardaga, 2004) et de Lire l’humain (2018).

Sommaire

RECENSION
12 février 2019: recension par Luc Vigier sur le site de l’ITEM (ENS-CNRS), équipe “Aragon”

Éditeur: ENS Éditions
Support: Livre broché
Nb de pages: 340 p.

LES MÉTAMORPHOSES DE VIRGILE

« Père de l’Occident », imité, adulé, parfois critiqué aussi par ses pairs, Virgile incarne la plénitude de l’idée d’auctor, ses infinis pouvoirs et ses nombreuses représentations possibles. À la fois pontifex, artifex et « preux de la clergie », il relie les univers antique et chrétien, le latin et les langues vernaculaires, et, parce qu’il est fondamentalement démiurge, il est toute la performativité inhérente au Verbe.

Le présent volume, issu d’un colloque qui s’est tenu à l’Université de Reims Champagne-Ardenne en mars 2015, rassemble des travaux qui ne visent pas seulement une meilleure intelligence de cette figure fondatrice ; les « métamorphoses » de Virgile au fil des siècles sont également emblématiques des transformations des mentalités qui les véhiculent et les génèrent. Virgile devient en particulier, pendant la longue ère médiévale, une autorité invoquée pour étayer les grandes théories concernant les principales énigmes de la nature ; de poète, il se transforme en savant et en nécromancien. Virgile évolue ainsi à la frontière périlleuse séparant science et magie, à laquelle fait écho, aujourd’hui, celle, tout aussi périlleuse, qui sépare les lettres des autres sciences et techniques.

Jean-Louis Haquette est professeur de Littérature comparée à l’Université de Reims et Directeur du Centre de Recherches Interdisciplinaire sur les Modèles Littéraires et Esthétiques (CRIMEL).

Karin Ueltschi est professeur de Langue et Littérature du Moyen Âge à l’Université de Reims et membre du CRIMEL.

TÉLÉCHARGEMENT:
Table des matières

Éditeur: Paris, Honoré Champion
ISBN: 9782745345868
EAN13: 9782745345868
2018
462 p.
Disponible sur le site de l’éditeur

Crédit: Folio 14r du Vergilius Romanus (Vatican, Biblioteca Apostolica, Cod. Vat. lat. 3867) – source: wikipedia.