Archives de catégorie : Journées d’étude

Territoires, communautés, appartenances : la question de l’identité dans les « spectateurs » (Édimbourg, 16 juillet 2019)

Le Club de « Mr Spectator » (illustration pour l’édition en volumes de 1788)

Cette journée d’études s’inscrira dans le cadre du 15ème Congrès de la SIEDS qui se tiendra à Édimbourg du 14 au 19 juillet 2019, et dont la thématique sera « Lumières et identités ». Organisée par Klaus Ertler (Prof. à l’Université de Graz) et Alexis Lévrier (MCF à l’Université de Reims, CRIMEL), cette journée donnera lieu à un ouvrage publié aux éditions Peter Lang, dans la collection « Die Aufklärung in der Romania ».

Cette journée viendra prolonger les ateliers et les tables rondes consacrés aux études spectatoriales lors des Congrès des Lumières de Graz (en 2011) et de Rotterdam (en 2015), puis lors des rencontres de Düsseldorf (2016), de Graz (2017) et de Paris (2018). La thématique du Congrès d’Édimbourg se prête en outre particulièrement bien à une réflexion sur la tradition spectatoriale. La question de l’identité est en effet centrale dans les centaines de « spectateurs » publiés en Europe et dans le monde au cours du siècle des Lumières. L’expansion rapide de ce phénomène journalistique, qui déborde au bout de quelques semaines l’Angleterre et finit par toucher l’ensemble du continent, est en effet révélatrice du développement d’une culture et même d’un sentiment européens. Beaucoup d’auteurs de « spectateurs » revendiquent même leur cosmopolitisme et se définissent volontiers comme des « citoyens du monde ». Mais dans le même temps, le succès mondial des « spectateurs » est inséparable de l’affirmation d’identités locales et nationales particulièrement fortes : dans chaque ville où le modèle du Spectator est imité, il est adapté à ce nouveau contexte et devient même, dans bien des cas, le prétexte à la revendication d’une culture et d’une langue spécifiques.

À cette question de l’identité collective s’ajoutent, dans nombre de « spectateurs », des questionnements et des revendications plus individuels. Certes, dans le périodique fondé par Joseph Addison et Richard Steele, « Mr Spectator » servait surtout de point focal, et n’était doté que de caractéristiques physiques et psychologiques très abstraites. Mais, en Angleterre comme sur le continent, les successeurs des deux journalistes anglais choisiront souvent de donner la parole à des énonciateurs beaucoup plus incarnés, qui feront de leur identité (sociale, culturelle ou sexuelle) la matière même de leurs réflexions. Continuer la lecture de Territoires, communautés, appartenances : la question de l’identité dans les « spectateurs » (Édimbourg, 16 juillet 2019)

L’édition de création 1930-1970. Le grand illustré, et après ?

L’édition de création 1930-1970.
Le grand illustré, et après ?

Sous la responsabilité de Sophie Lesiewicz (Bibliothèque littéraire Jacques Doucet) & Anne-Christine Royère (Université de Reims Champagne-Ardenne, CRIMEL EA3311)

ANNONCE
Après la crise des années 1930, le champ du livre de luxe se reconfigure. S’ouvre alors la période de ce que l’on considère en France comme l’âge d’or du « livre d’artistes ». Principalement édité par des galeristes, il affirme la littérarité du texte, sollicite des peintres au détriment des illustrateurs de métier ou des décorateurs, rejette l’édition de demi-luxe. Ainsi, dans la seconde moitié du XXe siècle, l’alliance de la poésie et de la peinture devient paradigmatique de ce que l’on a pu nommer « livres de peintre », « livres de dialogue » ou encore « grands illustrés ». Nombreuses sont les études consacrées aux grandes figures de ce renouveau bibliophilique : il convient désormais de mettre en lumière des éditeurs moins flamboyants ou plus éphémères.
La production éditoriale des années 1930 au début des années 1980 ne se résume cependant pas à ces ouvrages. Il y a un « après », mais aussi un « autour » du « grand illustré », porté notamment par l’innovation typographique initiée dans le livre de poésie par Mallarmé en 1897 et faisant de celle-ci une des données de la littérarité du texte dans des livres que l’on pourrait qualifier de « livres (typo)graphiques ». Enfin, dans les années 1960, l’artist’s book traverse l’Atlantique pour devenir « livre d’artiste », au singulier, dont les articulations avec le substrat français restent à discuter : la théorie du texte et de l’histoire du livre sont-elles hors du champ de ce livre d’artiste? Une production alternative semble en effet s’inscrire dans le double sillage des théories du texte et de l’intermedia tandis qu’une autre met en cause et en crise le livre, l’interroge, en procédant à sa réévaluation critique pour en explorer ou en détourner la forme objectale.

PROGRAMME
Lundi 3 juin 2019
9h30 Accueil

10h Introduction — Sophie Lesiewicz & Anne-Christine Royère

10h30 – 12h30 > Compléments à l’histoire de l’âge d’or du livre de peintre

Jean-Michel Galland (École nationale des chartes), “Une approche bourdieusienne de l’illustration de l’entre-deux-guerres : quelques éléments pour nourrir le débat sur « le grand illustré, et après »?”

Irène Fabry-Tehranchi (Cambridge University Library), “Les livres d’artistes à la Libération : autour de la collection Chadwyck-Healey (1944-1946)”

Jean Lissarrague (Éditions Écarts), “Les livres de peintre publiés par les éditions Bordas 1944-1953”

14h – 15h15 > Écrivains/éditeurs, artistes du livre

Frédéric Acquaviva (Compositeur),Roberto Altmann, la Geste hypergraphique

Reine Bürki (ENSSIB), “Robert Morel : faire des livres, une entrée en matières”

15h30 – 17h30 > Le livre d’artiste en question

Sibylle Orlandi (Université Statale, Milan / Institut français Italia), “Ghérasim Luca et les livres-objets : « entrée libre »”

Didier Mathieu (Centre du livre d’artiste de Saint-Yrieix-la-Perche), “Paul Armand Gette. Un goût certain pour la publication”

Didier Schulman, Aurélien Bernard (Bibliothèque Kandinsky), “Christian Boltanski, premiers livres d’artiste”

LIEU
Bibliothèque de l’Arsenal
1 rue de Sully – 75004 Paris
Entrée gratuite, sur réservation obligatoire au 01 53 79 49 49

CONTACTS
anne-christine.royere@univ-reims.fr
sophie.lesiewicz@bljd.sorbonne.fr

TÉLÉCHARGEMENT
Programme et résumés des communications

Crédit: Bibliothèque Jacques Doucet

Journées d’étude “Génériques des séries TV”

Génériques des séries TV

PROGRAMME
Jeudi 7 mars 2019
9h00 –
Générique d’ouverture

9h30 – Sébastien Hubier (Université de Reims Champagne-Ardenne): “Quand le générique est narratif. Quelques exemples de séries paranoïdes (The Americans, Banshee, Boardwalk Empire, The Wire et autres Homeland)”

10h00 – Stella Louis (Université Paris Ouest Nanterre La Défense): “Autopsie formelle des génériques d’American Horror Story : une esthétique de l’unheimliche, du Doppelgänger et de l’autoréflexivité claustrophobique”

10h30 – Discussion & pause

11h00 – Victor-Arthur Piégay (Université de Lorraine): “It’s alright, ‘coz I’m saved by the bell : les génériques de séries scolaires”

11h30 – Discussion & déjeuner

14h30 – Florence Dumora (Université de Reims Champagne-Ardenne): “La « Comedia » espagnole devant la caméra de télévision: quel abord ? (Enjeux du langage cinématographique: le cas du générique)”

15h00 – Annick Louis (Université de Reims Champagne-Ardenne): “Images ultimes : récit et présentation de l’héroïne dans le générique de Buffy the Vampire Slayer (1997-2003)”

15h30 – Discussion & pause

16h00 – Paula Almeida Mendes (Universidade do Porto): “Les génériques des séries télévisées sur l’Époque Moderne:
continuités, ruptures et horizons d’attente”

Vendredi 8 mars 2019
9h30 – Charles Joseph (Université Rennes 2): “FX Legion: entre enjeux diégétiques et considérations formelles”

10h00 – Anne-Élisabeth Halpern (Université de Reims Champagne- Ardenne): “« La musique : en avant ! » (de quelques musiques des
génériques de début et de fin dans les séries)”

10h30 – Discussion & pause

11h00 – Jennifer Houdiard (Université de Nantes): “Seuils programmatiques et enfermement esthétique dans la fiction sérielle féminine euro-méditerranéenne des années 2010 (France, Espagne, Catalogne)”

11h30 – Discussion & Déjeuner

15h00 – Sophie Benard (Université de Picardie Jules-Verne): “Life is Unfair. Le générique de Malcolm in the Middle: l’humour potache à l’assaut du rêve américain”

15h30 – Emmanuel Le Vagueresse (Université de Reims Champagne- Ardenne): “Amicalement vôtre… : le générique d’une (de deux) vie(s)”

16h – Discussion & pause

16h30 – Projection du film Les génériques de séries,
documentaire d’Olivier Joyard (France, 2018, 75 min.)

18h00 – Closing speech and refreshments

LIEUX
Jeudi 7 mars:
SCIENCES PO • Campus de reims
1 place Museux, 51100 Reims – Amphithéâtre D.101
Vendredi 8 mars:
Médiathèque Jean Falala
2 rue des Fuseliers, 51100 Reims – Auditorium de la médiathèque

CONTACTS
sebastien.hubier@univ-reims.fr
emmanuel.levagueresse@univ-reims.fr

TÉLÉCHARGEMENTS
Affiche
Programme

Crédits: Tony Curtis en 1958, United Pictures Corporation (domaine public) / Roger Moore vers 1960, ABC Television (domaine public)

 

Littérature, politique et représentation

Jeudi 31 janvier 2019
Conférences autour du programme 2018-2019
des classes préparatoires littéraires

PROGRAMME
13h: Accueil des étudiants et présentation du Master Lettres et Humanités

13h30: Anne-Elisabeth Halpern, « Onze petits traits de plume pour Michon »

14h15: Alain Trouvé, « Le Roman inachevé, d’un genre à l’autre : écriture littéraire et vérité »

15h-15h30 : pause

15h30: Régine Borderie, « “C’est intime, la guerre”. À propos de Quatrevingt-treize »

16h15: Céline Bohnert, « La représentation littéraire au XVIIe siècle »

LIEU
Amphithéâtre de la Maison de la Recherche (bâtiment 13)
Campus Croix Rouge, 57 avenue Pierre Taittinger – Reims

CONTACT et INFORMATIONS
Stéphanie Hatat – Stephanie.hatat@univ-reims.fr
03.26.91.36.15

Après-midi organisée par Céline Bohnert (URCA) et Emmanuel Échivard (Lycée Jean Jaurès)

Les captations vidéo des conférences sont disponibles sur Les Carnets du CRIMEL.

Crédit: David, esquisse pour Le Serment du Jeu de Paume, 1791, château de Versailles – source: Joconde

Pierre-Jean Grosley (1718-1785) et Edouard-Thomas Simon (1740-1818)

 

vendredi 16 novembre
à 14 h
Journée d’étude

Les amis de la Médiathèque vous invitent, à la Médiathèque, à une demi-journée d’étude commémorant le tricentenaire de la naissance de Grosley et le bicentenaire de la mort de Simon de Troyes.

Parmi les érudits champenois collectionneurs de livre, Grosley et Simon incarnent au siècle des Lumières un type de pratique lettrée que cette demi-journée d’études vise à analyser.
Cette manifestation s’inscrit dans le cadre plus général d’un projet de recherche sur « Acteurs du livre et patrimoines textuels en Champagne Ardenne » (ALIPAT).

INTERVENANTS :

Emmanuelle Minault-Richomme et François Berquet (Médiathèque de Troyes Champagne Métropole) :
« À la source. Manuscrits et archives de Grosley et Simon de Troyes dans la collection de la Médiathèque de Troyes Champagne Métropole »

Dominique Quéro (professeur de littérature française, URCA) :
« Grosley et Simon de Troyes : parcours croisés de deux polygraphes champenois »

Jacques Bernet (maître de conférences honoraire en histoire moderne, Université de Valenciennes) :
« Les débuts de la presse périodique troyenne, des Ephémérides de Pierre-Jean Grosley (1757-1768) aux Affiches d’Edouard-Thomas Simon (1782-1795) »

Jean-Louis Haquette (professeur de littérature comparée, URCA) :
« Simon de Troyes et la pratique de la traduction »

Présentation de la Base de données « Collectionneurs de Livres en Champagne Ardenne »

LIEU :
Médiathèque du Grand Troyes
Boulevard Gambetta
10000 Troyes

CONTACT :
dominique.quero@univ-reims.fr

Cette manifestation est organisée par le Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (CRIMEL-EA3311) de l’Université de Reims Champagne Ardenne, avec le concours de l’association Les Amis de la Médiathèque de Troyes Champagne Métropole

 

Les Livres de Mythologie de Natale Conti (1567) à Jean Baudoin (1627) : histoire d’une méthode herméneutique

Journée d’étude organisée par Céline Bohnert (CRIMEL – URCA EA 3311) et Rachel Darmon (IRCL – UMR 5186).

PROGRAMME

vendredi 23 mars 2018 – bât. Recherche, salle E11

10h Ouverture de la journée par Jean-Louis Haquette, directeur du CRIMEL

Présentation de la collection « Héritages critiques » par Bernard Teyssandier (CRIMEL)

10h20-11h20 Victor Gysembergh (fondation Alexander-von-Humboldt, Freie Universität, Berlin) :
« Pourquoi traduire un helléniste faussaire ? Le cas Natale Conti »
11h20-12h20 Rachel Darmon (IRCL, Université Montpellier III) :
« La trace du traducteur : la Mythologie du latin au français »
Déjeuner
14h-14h45 Valentine Vidal (IRCL, Université Montpellier III) :
« Fonction des fables des Enfers dans le livre I de la  Mythologie »
14h45-15h45 Céline Bohnert (CRIMEL, Université Reims Champagne-Ardenne) :
« Jean Baudoin passeur d’Antiquité »
Pause
16h-17h30 Atelier collaboratif : éditer Les Livres de Mythologie, comment, pour qui ?

CONTACTS
celine.bohnert@univ-reims.fr

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
Bâtiment Recherche – Salle E11
57, rue Pierre Taittinger – Reims

TÉLÉCHARGEMENT
Programme

Journées d’étude “Gender et séries télévisées”

Journées d’étude organisées par Sébastien Hubier (CRIMEL – URCA EA 3311) et Emmanuel Le Vagueresse (CIRLEP – URCA EA 4299).

PROGRAMME

Jeudi 09 avril 2015 – BU Robert de Sorbon

09h30 – Ouverture du colloque

Présidence : Vincent JOUVE (Université de Reims Champagne-Ardenne)

10h00Donna SPALDING ANDRÉOLLE (Université du Havre) : « Bimbos, Playboys, Geeks and Gays: Gender stereotypes and “performance” as comic relief in Friends, Two and a Half Men and The Big Bang Theory »

10h45Stella LOUIS (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense), « Qu’est devenue la “jeune fille blonde qui va dans une ruelle sombre et se fait tuer” dans Buffy the Vampire Slayer, True Blood et Once Upon a Time ? (Héritage et métamorphoses du Female Gothic et de la figure [blonde] féminine du film d’horreur classique) »

11h15Sébastien HUBIER (Université de Reims Champagne-Ardenne), « Paradoxes et contradictions de genres. A propos de Sex and The City & Desperate Housewives »

11h45Discussion

12h30Déjeuner (Salle polyvalente – Maison de la recherche-bât. 13)

Présidence : Sébastien HUBIER (Université de Reims Champagne-Ardenne)

 14h00Remedios PONCE GONZALEZ (Universidad de Salamanca) : « L’égalité sans se presser : la critique de la “Culture de la Transition” dans la série espagnole Cuéntame cómo pasó : l’exemple du personnage de Mercedes Alcántara »

14h30 Emmanuel LE VAGUERESSE (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « Les Mystères de l’Ouest (The Wild Wild West, 1965–1969) : Ils étaient deux célibataires, ou Le Surmâle et le Travesti »

15h00Discussion & Pause

15h30Charles JOSEPH (Université d’Angers) : « “Dad is a woman, thinks he is a woman, wants to be a woman? something like that” Le genre en question dans la série Transparent »

16h00Angel DELREZ (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense) : « De Derrida à The Knick : (fausses) notes sur le féminin »

16h30Discussion & Pause

19h00Dîner au Grand Café (92, rue Drouet d’Erlon)

Vendredi 10 avril 2015 – SciencesPo Reims

Présidence : Remedios PONCE GONZALEZ (Universidad de Salamanca)

09h30 Antonio DOMINGUEZ LEIVA (Université du Québec à Montréal), « Sex & Gender dans Les Borgia »

10h00Julio DE LOS REYES LOZANO (Universitat Jaume I de Castelló) : « La Traduction du sexisme dans Mad Men, entre idéologie et restrictions »

10h30Discussion & Pause

11h00Victor-Arthur PIEGAY (Université de Bourgogne), « Sorcières, flics, démons et leurs attributs : normes et stéréotypes de genre dans Charmed de Constance M. Burge »

11h30Jennifer HOUDIARD (Université de Nantes) : « “Men will be men” : masculinité(s) et stéréotype(s) dans les sitcoms familiales catalanes Majoria absoluta et La sagrada família »

12h00Discussion

12h30Déjeuner au Grand Café (92, rue Drouet d’Erlon)

14h30 – Table ronde de conclusion, sous la présidence de Jérôme MARTIN (Université de Bourgogne & directeur des éditions du Murmure) : « Gender et sexualité dans la culture de masse : tropes télévisuels »

16h30 Friendly drink

CONTACTS
Suivi administratif – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi administratif – Patricia OUDINET – patricia.oudinet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.18
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
Bibliothèque universitaire Robert de Sorbon – Salle 139-140
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Collège universitaire SciencesPo – Reims
Ancien Collège des Jésuites – Salle H202
1, place Museux – Reims

DATES
jeudi 09  et vendredi 10 avril 2015

TÉLÉCHARGEMENT
Programme du colloque
Affiche du colloque

Les ACTES de la rencontre sont parus aux Éditions et Presses de l’Université de Reims (EPURE). Ils sont disponibles sur le Comptoir des Presses d’Université.

Journée d’étude “Genres mineurs, genres populaires au XIXe siècle”

Affiche_GenresANNONCE

Second volet de la journée d’étude de février 2014, cette manifestation est organisée par Cécile Gauthier – CRIMEL (URCA – EA 3311).

PROGRAMME

vendredi 7 novembre 2014

09h15Accueil des participants

09h30Introduction par Cécile Gauthier (Université de Reims Champagne-Ardenne)

10h00Jean-Louis Haquette (Université de Reims Champagne-Ardenne), Le statut  du paysage peint, de Watelet à Carus.

10h30Pause

11h00Alain Bonnet (Université Pierre-Mendès-France, Grenoble 2), Léonidas aux  Thermopyles de Jacques-Louis David – La peinture d’histoire en question.

11h30Isabelle Saint-Martin (EPHE), Circulation des références, de la peinture  religieuse à la prédication par l’image (XIXe siècle-début XXe siècle).

12h00Discussion

12h30Déjeuner

14h00Damien Zanone (Université catholique de Louvain), Écrire du roman dans le  tourment des hiérarchies : l’exemple de George Sand.

14h30Dominique Peyrache-Leborgne (Université de Nantes), Secondarisation des  genres, secondarisation des sexes dans le conte populaire et le conte littéraire ?

15h00Pause

15h30Philippe Kaenel (Université de Lausanne), Le peintre, le populaire et le naïf :  autour de l’œuvre de Marius Borgeaud (1861-1924).

16h00Marik Froidefond (Université Paris Diderot-Paris 7), Lulu, objet transgressif.

16h30Discussion et clôture

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines – Maison de la Recherche (Amphi)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATE
vendredi 7 novembre 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif -Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Les ACTES de la journée ont été publiés à Louvain, Peeters, en 2016.

Journée d’étude “Pratiques lettrées, pratiques de santé : Lire et écrire pour soigner son corps dans l’Antiquité”

Affiche_Pratique_SantéANNONCE

Nous héritons d’une conception de la littérature qui a renoncé à tout lien avec le corps. Depuis plus de deux siècles, les textes dits littéraires sont produits et reçus comme des objets autonomes, solitaires et silencieux. Leur oralité n’est que seconde. Lire et écrire sont pour nous des expériences où le corps s’immobilise et s’efface. Depuis le Romantisme a pu également s’imposer une figure de l’homme de lettres dont la santé est minée par l’écriture et la lecture. La littérature, oubli du corps, en serait presque devenue une maladie.

Pourtant dans l’Antiquité, ces activités ont pu être considérées comme des pratiques de santé. Asclépios, le dieu de la médecine, prescrivait aux fidèles, qui venaient implorer la guérison dans son sanctuaire, de composer des hymnes ou de la poésie mélique. Galien aussi considérait que l’écriture littéraire et la performance rhétorique étaient curatives. Des médecins de l’époque impériale, comme Antyllos, Soranos ou Celse délivraient dans leurs ordonnances de la lecture à voix haute (clara lectio) contre les digestions trop lentes, les maux d’estomac ou les quintes de toux. La déclamation oratoire était prescrite aux convalescents pour sa gestuelle comme un exercice soignant le haut du corps et la pratique de la vociferatio (ἀναφώνησις), raffermissant les organes phonatoires, était jugée bénéfique pour la santé, au point que Pline le Jeune ou Plutarque s’y exerçaient quotidiennement.

Il est bien connu que les textes et leur méditation sont une thérapie pour l’âme. Aujourd’hui, dans les pays anglo-saxons, on expérimente avec succès la bibliothérapie pour soigner les troubles de santé mentale. Mais il est plus inattendu que l’écriture poétique ou épistolaire, la lecture à voix haute, la déclamation ou l’action oratoire aient pu constituer des remèdes pour le corps. Les études présentées lors de cette journée s’intéresseront donc moins au contenu et aux bienfaits psychologiques des textes qu’à leurs effets physiologiques. Comment les pratiques anciennes de la lecture et de l’écriture agissaient-elles sur le corps pour le façonner, le raffermir ou le guérir ? Quelle place avaient la lecture et l’écriture dans le régime quotidien et dans la thérapeutique du corps ? En interrogeant les sources littéraires et médicales, il s’agira de mettre en lumière ces potentialités perdues des pratiques lettrées.

Journée d’étude organisée par Antoine Pietrobelli – CRIMEL (URCA – EA 3311) & Institut universitaire de France (membre junior)

PROGRAMME

10h00 – Accueil des participants

10h30 – Heinrich von Staden (Institute for Advanced Studies-Princeton) : Galien sur ses lecteurs

11h15 – Antoine Pietrobelli (Université de Reims Champagne-Ardenne-IUF) : La déclamation comme thérapie chez Antyllos

12h00 – Georgia Petridou (Universität Erfurt) : Poetry for the Mind, Rhetoric for the Body: Literary Remedies and Epistolary Prescriptions in Aelius Aristides’ Hieroi Logoi

12h45 – Déjeuner

14h45 – Pierre Chiron (Université Paris Est-IUF) : Le corps dans la tradition grecque des exercices préparatoires de rhétorique

15h30 – Virginie Leroux (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Les vertus soporifiques de la lecture

16h15 – Emmanuelle Valette-Cagnac (Université Paris Diderot – Anhima)  : Usages thérapeutiques de l’épistolarité à Rome

17h30-18h30 – Visite de la cathédrale de Reims

20h00 – Dîner

LIEU
Bibliothèque Carnegie – Salle de conférences
2, place Carnegie – Reims

DATE
vendredi 16 mai 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif -Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Journée d’étude “Littérature et valeur”

Affiche_Litterature_ValeurANNONCE

Cette journée d’étude autour du programme 2013-2014 des classes préparatoires littéraires est organisée par Céline Bohnert – CRIMEL (URCA – EA 3311), Emmanuel Échivard – Lycée Jean Jaurès, Cécile Gauthier – CRIMEL (URCA – EA 3311) et Stéphane Pouyaud – CRIMEL (URCA – EA 3311).
Cette journée fera l’objet d’une captation vidéo qui sera archivée sur le podcast de l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Les Carnets du CRIMEL se feront l’écho de cette mise en ligne des actes.

PROGRAMME

08h30 – Accueil des participants

09h00 – Ouverture de la journée par Denis Vincenot (proviseur du Lycée Jean Jaurès) & Jean-François Boulanger (doyen de l’UFR Lettres et Sciences Humaines)

09h30 – Vincent Jouve (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Valeurs littéraires et valeurs morales : la critique éthique en question.

10h00 – Stéphane Pouyaud (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Évaluation, valorisation et valeur du genre romanesque.

10h30 – Questions et pause

11h00 – Emmanuel Échivard (Lycée Jean Jaurès) Apulée, prologue des Métamorphoses : qu’est-ce qu’un texte latin ?

11h30 – Jean Balsamo (Université de Reims Champagne-Ardenne) L’éthos du martyr dans les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné : une poétique de la haine ?

12h00 – Questions

12h30 – Déjeuner au Restaurant universitaire

14h30 – Visite de la bibliothèque universitaire Robert de Sorbon.

15h00 – Jean-Louis Haquette (Université de Reims Champagne-Ardenne) “Le siècle le plus éclairé qui fut jamais” : histoire et valeurs dans le Siècle de Louis XIV.

15h30 – Anne-Élisabeth Halpern (Université de Reims Champagne-Ardenne) La valeur dans l’œuvre de Koltès, Dans la solitude des champs de coton.

16h00Questions et conclusion de la journée.


LIEU

Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines – Maison de la Recherche (Amphi)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATE
vendredi 14 février 2014

TÉLÉCHARGEMENT
|Affiche-programme de la journée

CONTACTS
Suivi administratif -Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12