Archives de catégorie : Colloques

Boecio a través del tiempo: la recepción de su obra y su influencia en las letras europeas de la Edad Media a nuestros días. Teología y Filosofía

affiche_boece2espJueves, 17 de noviembre

Facultad de Filosofía y CC.EE. – Sala de Huntas

09h00 – Recepción de participantes y apertura del Coloquio. Bienvenida por parte del Director del Departamento de Filosofía y de las organizadoras del Coloquio: Alicia Oïffer-Bomsel, Sophie Conte y Elena Cantarino

09h30 – Conferencia inaugural: Christian Trottmann (Centre d’études de la Renaissance- Université de Tours), « Denis le Chartreux lecteur de la Consolation de la Philosophie »

10h15Miquel Beltrán (Universitat de les Illes Balears), « Una referencia a Boecio en la traducción de Alonso de Cartagena del Segundo Libro de Providencia de Dios, de Séneca »

11h00Discusión y Pausa

11h30Marina Mestre Zaragozá (ENS de Lyon), « La influencia de Boecio en el Sueño de Escipión de Vives »

12h15José M. Zamora Calvo  (Universidad Autónoma de Madrid), « Una exhortación a cultivar las virtudes: La posible conexión entre la Consolación de la Filosofía y la ética neoplatónica »

13h00Discusión y Comida

16h00Agustín Domingo Moratalla  (Universitat de València), « La Filosofía de la persona ante el desafío naturalista: pensar a Boecio desde Zubiri »

16h45Analía Manzur (Universidad Nacional de Salta-Argentina), « Boecio: la filosofía como cura del alma en La Consolación de la Filosofía »

17h30Discusión y Pausa

18h00Juan de Dios Bares Partal (Universitat de València), « Providencia, destino y azar en Boecio »

18h45Gabriel González Nares (Universidad Panamericana-México), « Relaciones entre causalidad, emanación y creación en el De hebdomadibus de Boecio »

19h30Discusión y Cierre de la jornada

Viernes, 18 de noviembre

Facultad de Filosofía y CC.EE. – Sala de Juntas

09h30Christophe Erismann (Université de Vienne – Institut des Études Byzantines), « Boèce et le statut ontologique des universaux: des textes divergents et leur discussion dans le Liber de anima de  Ratramnus de Corbie»

10h15Verónique Le Ru (Université de Reims Champagne-Ardenne), « Peut-on se consoler en regardant les étoiles ? »

11h00Jesús Conill (Universitat de València), « De Boecio a Zubiri: la realidad personal »

11h45 Discusión y Pausa

12h30 – Conferencia de clausura: Adela Cortina (Universitat de València), « ¿Es éticamente irrelevante el concepto de persona? »

13h15Discusión y Comida

16h00Francisco Castilla Urbano (Universidad de Alcalá), « Presencia de las ideas boecianas en la Historia de las Indias de Bartolomé de las Casas »

16h45Francisco Arenas Dolz (Universitat de València), « Boecio y la subordinación de la retórica a la dialéctica »

17h30Discusión y Pausa

18h00 – Mesa de comunicaciones:

  • Rodrigo Ballón (Universidad de Navarra), « Conocimiento divino del mal: Influencia de Boecio en Escoto Eriúgena »
  • Jaime Vilarroig (Universidad CEU-Cardenal Herrera), « La presencia de Boecio en la polémica de Auxiliis»
  • Raúl Francisco Sebastián Solanes (Universitat de València), « Crisis de la categoría de relación: La persona como individua substantia en Boecio »

19h30Discusión y Clausura del Coloquio

DATE
Jeudi 17 et vendredi 18 novembre 2016

LIEU
Universitat de València (España)
Facultad de Filosofía y CC.EE.
Sala de Juntas

TÉLÉCHARGEMENT
Affiche du colloque
| Programme du colloque

PUBLICATION: les actes du colloque sont parus aux éditions Classiques Garnier en 2019.

Contre Galien. Critiques d’une autorité médicale de l’Antiquité au premier âge moderne

Jeudi 29 septembre 2016
Université de Reims Champagne-Ardenne
(Bâtiment 18 – salle 03 et 05)

14h00Accueil des participants

 14h20Allocution de bienvenue

14h40Roberto LO PRESTI (Humboldt-Universität zu Berlin) et Antoine PIETROBELLI (Université de Reims), Présentation.

Présidence de séance : Véronique BOUDON-MILLOT

15h00Vivian NUTTON (I. M. Sechenov First Moscow State Medical University), « Galenism and anti-Galenism in Renaissance anatomy »

15h45Susan MATTERN (University of Georgia, Athens), « Galen’s Enemies »

16h30Pause

16h45 Gweltaz GUYOMARC’H (Université Jean Moulin Lyon 3), « Alexandre contre Galien. La réalité d’un différend »

18h00 – Salle de spectacle du CROUS
Le Voyage d’Érasme, spectacle de Jean-Marc EDER

20h00Dîner à la Brasserie Flo (96, place Drouet d’Erlon)

Vendredi 30 septembre 2016
Université de Reims Champagne-Ardenne
(Bâtiment 18 – salle 03 et 05)

Présidence de séance : Alessia GUARDASOLE

09h30 Matyáš HAVRDA (Czech Academy of Sciences, Prague), « Nemesius against Galen on soul as mixture »

10h15 Anna MOTTA (Freie Universität Berlin), « The impostor of the Cratylus. Galen and Proclus on etymology »

11h00Pause

11h15Antoine PIETROBELLI (Université de Reims Champagne-Ardenne), « Les Arabes contre Galien dans la médecine byzantine »

12h00Déjeuner (Buffet)

Présidence de séance : Marie CRONIER

14h00Philippe VALLAT (Universität Wien), « Qu’est-ce que la métaphysique a à faire avec la physiologie du corps humain ? Farabi contre Galien »

14h45Joël CHANDELIER (Université Paris 8), « Averroès “contre Galien” ? Retour sur une opposition proverbiale »

15h30Pause

15h45Nicoletta PALMIERI (Université de Reims Champagne-Ardenne), « Prolixité galénique et concision salernitaine : le cas de Barthélemy »

17h30Visite des caves du champagne Lanson (66, rue de Courlancy)

20h00Dîner au restaurant Au Conti (93, place Drouet d’Erlon)

Samedi 1er octobre 2016
Bibliothèque Carnegie (Auditorium)

Présidence de séance : Klaus-Dietrich FISCHER

10h00Danielle JACQUART (EPHE, Paris), « Avicenne et Averroès contre Galien : la lecture universitaire de leurs critiques (XIIIe-XVe siècle) »

10h45Concetta PENNUTO (Université Francois Rabelais, Tours), « Rhadamante à l’écoute de Galien : la médecine face à la philosophie »

11h30Pause

11h45Roberto LO PRESTI (Humboldt-Universität zu Berlin), « Cremonini et Harvey contre Galien : mécanismes de la critique, rejet et construction de l´autorité dans l’aristotélisme médical au XVIIe siècle »

12h45Déjeuner au restaurant Le Saint-Julien (47, rue Eugène Desteuque)

CONTACTS
Suivi administratif – Ségolène BUFFET
segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15

DATE
Jeudi 29 et vendredi 30 septembre et samedi 1er octobre 2016

LIEUX
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Bâtiment 18 – Salle 03 et 05
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Bibliothèque Carnegie
2, place Carnegie – Reims

TÉLÉCHARGEMENT
Affiche du colloque
| Programme du colloque

Boèce au fil du temps : la réception de son œuvre et son influence sur les lettres européennes du Moyen Âge à nos jours

Affiche_BoeceUniversité de Reims, 2-3 juin 2016
« Littérature et Arts »

Jeudi 2 juin 2016

09h00 Accueil des participants

09h30Allocution d’ouverture : Didier Marcotte, Vice-président du conseil académique ; Thomas Nicklas, Directeur du CIRLEP ; Jean-Louis Haquette, Directeur du CRIMEL ; Sophie Conte, au nom des trois organisatrices du colloque.

Conférence inaugurale
10h00Vincent Zarini (Université Paris-Sorbonne)

Approches linguistiques : mots et concepts
Présidence de séance : Karin Ueltschi

10h30María Jesús Soto Bruna (Universidad de Navarra) : « Unité et bien. Boèce compris par Gundissalinus (XIIe siècle) »

11h00Béatrice Stumpf et Bernard Combettes (Université de Lorraine) : « La Consolatio Philosophiae et sa traduction en français au Moyen Âge. Le problème des noms abstraits : le cas particulier des suffixes –tas et –tio »

Discussion
Pause

11h45 Carmen Cortés Zaborras (Universidad de Málaga) : « Trois concepts boétiens dans la réflexion féminine, du XIVe au XVIIIe siècle »

12h15Isabelle Turcan (Université de Lorraine) : « La présence des références à Boèce dans les textes linguistiques des XVIIe et XVIIIe siècles »

Discussion
Déjeuner

De la technique à l’esthétique
Présidence de séance : Antoine Pietrobelli

15h00Donatella Restani (Università di Bologna) : « Embryologie, numérologie et musica humana : un nouveau regard sur les sources et la réception du concept »

15h30 Nicoletta Palmieri (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « Présence de Boèce chez les maîtres de Salerne : commentaires et “diagrammes figurés” »

16h00Bruno Bouchard (Université du Québec à Rimouski) : « L’homo fortuna et la dette des maîtres d’algorisme envers Boèce : entre arithmétiques, proportions, patrimoines et esthétisation de soi, du monde marchand au monde de l’art »

Discussion
Pause

Présidence de séance : Didier Marcotte

17h00Isabel María León Sanz (Universidad de Navarra) : « Influencia de las ideas estéticas de Boecio en San Buenaventura »

17h30Alice Lamy (Université Paris-Sorbonne): « Henri Bate de Malines, lecteur de Boèce »

18h00Jean-Baptiste Guillaumin (Université Paris-Sorbonne-IUF) : « Glaréan lecteur et éditeur de l’Institution musicale »

Discussion

Vendredi 3 juin 2016

La Consolatio philosophiæ et le thème de la fortune
Présidence de séance : Sophie Conte

09h00 Olga Vassilieva-Codognet (EHESS) : « La roue de Fortune et la Consolation de Philosophie. Antécédents et postérité d’un motif iconographique médiéval »

09h30Christian Brouwer (Université Libre de Bruxelles) : « Fortune et destins de Boèce dans la poésie latine des XIe et XIIe siècles »

Discussion
Pause

Présidence de séance : Alicia Oïffer-Bomsel

10h30Anna-Maria Babbi (Università degli Studi di Verona) : « La réception en Angleterre de la Consolatio Philosophiae : le Roman de Philosophie de Simund de Freine (XIIe-XIIIe s.) »

11h00 Miren Lacassagne (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « L’Estrif de Fortune et Vertu de Martin Le Franc : de l’exemplum boétien au miroir de Fortune »

Discussion
Déjeuner

Lectures de Boèce : de l’humanisme à l’époque contemporaine
Présidence de séance : Jean-Louis Haquette

13h30Jean-Frédéric Chevalier (Université de Lorraine) : « Le soleil et les abeilles : Pétrarque et Coluccio Salutati lecteurs de Boèce »

14h00Thierry Grandjean (Université de Lorraine) : « Les éditions et la réception des œuvres de Boèce à Strasbourg et Sélestat entre 1491 et 1515 »

14h30Alicia Oïffer-Bomsel (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « Entre le Libro de las consolaciones de la vida humana de l’antipape Pedro de Luna et le Boecio de consolación d’Agustín López : la réception de la Consolatio Philosophiae en Espagne, de la pré-Renaissance au Baroque »

Discussion
Pause

15h30Elena Cantarino-Suñer (Universidad de Valencia) : « Presencia y pervivencia de Boecio en las letras españolas del Siglo de Oro »

16h00Gábor Förköli (Universités Eötvös Loránd-Paris-Sorbonne) : « Une “Consolation philosophique” méconnue : Les deux Vérités de Jean de Silhon (1596-1667) »

16h30Alain Trouvé (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « Francis Ponge lecteur de Boèce »

Discussion

Clôture
17h15 – Jérôme Lagouanère (Université de Montpellier) : « Boèce et Augustin, deux influences contradictoires (VIIIe-XVIe siècle) ? Réflexions sur les usages polémiques des sources »

Deuxième partie du colloque, “Théologie et Philosophie”, 17-18 novembre 2016 (Université de Valence, Espagne).

DATE
Jeudi 2 juin et vendredi 3 juin 2016

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche
57, rue Pierre Taittinger – Reims

TÉLÉCHARGEMENT
Affiche du colloque
| Programme du colloque

PUBLICATION: les actes du colloque sont parus aux éditions Classiques Garnier en 2019.

Le XIXe siècle à l’épreuve de la collection

Affiche_XIXPROGRAMME

Jeudi 19 novembre 2015 – Université de Reims Champagne-Ardenne – UFR Lettres et Sciences Humaines

09h30 – Accueil des participants

10h00 – Ouverture du colloque

De la geste de la Révolution au geste de la collection
Présidence : Evanghelia Stead

10h30Jean-Yves Mollier (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) :  De l’ Encyclopédie de Diderot au musée de C.L.F. Panckouke à Meudon :  naissance et  développement d’une collection

11h00Sabine Maffre  (Bibliothèque Carnegie) : Diancourt, un bibliophile « révolutionnaire » ?

11h30Jean-Louis Haquette  (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Un siècle mis en livre : Victor Diancourt et ses Douze poèmes du XIXe siècle

Discussion

De l’inventaire du siècle à l’invention d’un siècle
Présidence : Jean-Yves Mollier

14h00 –   Jean-Jacques Gautier (Mobilier national) : Le meuble de collection ou l’invention du XVIIIe siècle à usage du XIXe siècle

14h30Michèle Le Pavec (BnF, Département des Manuscrits) : Le XIXe siècle des autographes du département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale

Discussion et pause

Présidence : Pascal Durand

15h30Cécile Reynaud (BnF, Département de la Musique) : L’invention de Berlioz dans l’Europe du XIXe siècle : la collection musicale de Charles Malherbe

16h00Yannick Le Pape (Musée d’Orsay) : Au péril de Ninive. Ambitions, rivalités, polémiques autour des premières collections assyriennes

Discussion

Vendredi 20 novembre 2015 – Bibliothèque Carnegie

Le XIXe siècle, cet objet de collection ?
Présidence : Sabine Maffre

09h00Marine Le Bail (Université de Toulouse-le-Mirail, Bibliothèque de l’Arsenal) : Bibliophilie moderniste et modernité littéraire chez Charles Asselineau, Jules Janin et Octave Uzanne : pour quel XIXe siècle ?

09h30Julien Schuh (Université de Reims Champagne-Ardenne, IUF) : Les collectionneurs « à-côté » : l’importance de la collection dans le modèle économique des revues d’avant-garde fin de siècle

Discussion et pause

Présidence : Jean Balsamo

10h30Catherine Faivre d’Arcier (BnF, Département des Manuscrits) : Lovenjoul : lecteur, chercheur et conservateur ou comment sauver les sources de la littérature contemporaine

11h00Pascal Durand (Université de Liège) : Un siècle critique et collectionneur : le XIXe siècle vu par Mallarmé

Discussion

La collection, la fiction du XIXe siècle ?
Présidence : Daniel Sangsue

14h00Jean Balsamo (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Le catalogue comme objet littéraire au XIXe siècle

14h30 Franc Schuerewegen (Université de Nimègue) : Le cousin Pons de Chateaubriand

Discussion et pause

La collection ou le XIXe siècle en procès et en projet
Présidence : Jean-Louis Haquette

15h30Daniel Sangsue (Université de Neuchâtel) : Collection et catastrophe

16h00Dominique Pety (Université Savoie Mont-Blanc) : L’esprit de collection XIXe-XXIe siècles

Discussion et pause

Présentation par Sabine Maffre et Jean-Louis Haquette du fonds Diancourt de la Bibliothèque Carnegie

CONTACTS
Suivi administratif – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

LIEUX
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche (Bât. 13) – Salle R418
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Bibliothèque Carnegie
2, place Carnegie – Reims

DATES
jeudi 19 et vendredi 20 novembre 2015

TÉLÉCHARGEMENTS
Programme du colloque
| Affiche du colloque

PUBLICATION: les actes du colloque sont parus aux EPURE.

Colloque “Topoi et anecdotes artistique”

Topoi et anecdotes artistiques : fortune, forme, fonction, de l’Antiquité au XVIIIe siècle

ANNONCE

Le colloque du groupe « Pictor in Fabula » clôture la création d’un corpus numérique par une équipe réunie au sein de l’ITEM (équipe du CNRS hébergée rue d’Ulm) et pilotée par Emmanuelle Hénin (volet scientifique) et Jeremy Pedrazzi (volet technique). Coorganisé par deux anciennes élèves de la rue d’Ulm (E. Hénin et V. Naas), avec le soutien du département d’histoire de l’art de l’École (représenté par Nadeije Laneyrie-Dagen), il se tiendra à Paris les 15, 16 et 17 octobre 2015, et réunira des chercheurs de multiples disciplines, allant des sciences de l’Antiquité à l’histoire de l’art, la littérature et la philosophie de la première modernité, venus de nombreux pays : Allemagne, Angleterre, Belgique, Espagne, Italie, Suisse, Etats-Unis.

Le colloque se penchera sur la fortune des topoi et anecdotes artistiques de la Renaissance au xviiie siècle. Quelle influence ont-il eue sur la théorie artistique : en quoi l’ont-il enrichie, révélée ou au contraire infléchie, occultée, faussée ? À quel niveau cette influence s’est-elle exercée : rhétorique, philosophique, académique ? Ont-ils joué un rôle dans la pratique des artistes ? Jusqu’où peut-on identifier la présence subliminale d’une anecdote à travers ses transpositions modernes ?

Le colloque envisagera toutes ces questions à travers trois volets :

1) L’anecdote comme matrice théorique

Chacune de ces anecdotes, chacun de ces topoi ont donné lieu à de multiples interprétations, parfois contradictoires (l’Hélène de Zeuxis présentée tantôt pour prôner l’imitation de la nature, tantôt pour prouver la supériorité de l’Idée) ; parfois même aporétiques pour les plus obscures (le concours de la ligne entre Apelle et Protogène). Chaque auteur s’empare de ce matériau topique pour y projeter ses propres préoccupations, reflet des idées en vogue, mais aussi de la société et de la condition concrète de l’artiste. De manière plus synthétique, l’étude diachronique d’une anecdote permet de mettre en lumière les impensés de la théorie artistique.

2) L’anecdote comme matériau fictionnel

Dans les textes théoriques, les anecdotes introduisent une pause narrative au sein de la démonstration, manière de poursuivre le raisonnement par d’autres voies, à travers une fiction ornée. Quels procédés rhétoriques et littéraires sont à l’œuvre dans cette réécriture ? A l’inverse, dans les textes narratifs (mythographies, romans, contes), les anecdotes introduisent une réflexion subreptice : comment cet élément hétérogène est-il « digéré », intégré dans la trame du récit ? A quelles transpositions fictionnelles les anecdotes donnent-elles lieu ? On songe par exemple à toutes les histoires d’amour cristallisées autour de l’histoire de Dibutade, rebaptisée Corinthia, à partir du XVIIe siècle.

3) L’anecdote comme source de création artistique

Quand ils ne prennent pas la plume pour commenter ces textes, les artistes se saisissent du pinceau, ou du burin : le corpus figuratif entourant les anecdotes antiques a été très peu exploré, malgré sa richesse. S’y rattachent en effet toutes les copies d’après les œuvres modèles (variations sur la Vénus d’Apelle ou de Praxitèle), mais aussi l’illustration des anecdotes (Apelle et Campaspe, Dibutade inventant la peinture, Zeuxis peignant Hélène), jusqu’aux multiples formes d’allusion, soit au contenu d’un tableau mythique (autoportrait de Rembrandt en Zeuxis riant), soit à un procédé (monochromie, quadrichromie, clair-obscur), voire à une posture du modèle (profil). Cette fortune iconographique se poursuit jusqu’au xxie siècle, signe que les anecdotes sur l’art antique demeurent une source inépuisable d’inspiration pour la pensée créatrice.

PROGRAMME

Jeudi 15 octobre 2015

L’ANECDOTE ENTRE ART DU DISCOURS ET PRATIQUE DE LA PEINTURE

L’anecdote : cadres rhétoriques
Séance présidée par Pierre Caye

9h00 – Ouverture
9h10 – Emmanuelle Hénin (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « Introduction. L’anecdote comme palimpseste »

9h35Pedro Duarte (Aix-Marseille Université) : « La fiction de discours dans les anecdotes relatives aux sculpteurs et peintres antiques »

10h00 – Giovanni Lombardo (Université de Messine) : « Timanthe et l’art de peindre kat’émphasin »

10h25 – Discussion et pause

11h20Stanislas Kuttner-Homs (Université de Caen) : « Rhétorique des arts et art de la rhétorique : les anecdotes de peintres et de sculpteurs dans les Histoires de Jean Tzétzès »

11h45Marteen Delbeke (Université de Gand) : « Les anecdotes sur la peinture dans le débat sur la langue figurée dans la deuxième moitié du XVIIe siècle »

12h10Discussion et déjeuner

Anecdotes et pratique de la peinture
Séance présidée par Agnès Rouveret

14h00 –  Valérie Naas (Université Paris-Sorbonne) : « Le discours sur les femmes artistes antiques : entre realia et topoi »

14h25 – Baldine Saint Girons (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : « Le bœuf de Pausias en noir et blanc »

14h50 – Discussion et pause

15h45 – Ralph Dekoninck (Université Catholique de Louvain) : « Pausias, parangon de la peinture flamande au XVIIe siècle »

16h10 – Marie-Pauline Martin (Aix-Marseille Université) : « Glycère et l’harmonie des couleurs : un motif adapté aux perspectives sensualistes des Lumières »

16h45  Étienne Jollet (Université Paris-I Panthéon-Sorbonne) : « Apelle contre Protogène. La rapidité de l’acte créatif dans la littérature artistique en France au XVIIIe siècle »

17h10 Discussion

Vendredi 16 octobre

LA FASCINATION MIMETIQUE

Topoi mimétiques
Séance présidée par Hélène Casanova-Robin

09h00Giuseppe Pucci (Université de Sienne) : « Naturam ipsam provocavit » : structure et histoire d’un poncif »

09h25José Riello (Université de Madrid) : « La verdadera imitación del natural y los pintores antiguos en los tratados hispánicos de la Edad Moderna. »

09h50 Ulrich Pfisterer (Université de Munich) : « Apelles’Animals »

10h15Léonard Pouy (Université de Genève) : « À cor et à cri. Théon de Samos et ses survivances dans l’art néerlandais du XVIIe siècle »

10h40Discussion et pause

11h30Paulo Butti de Lima (Université de Bari) : « La douleur dans la peinture : anecdotes et exemples pour comprendre la Poétique d’Aristote (XVIe-XVIIe s.) »

11h55François Lecercle (Université Paris-Sorbonne) : « Portrait de l’artiste en tortionnaire : Parrhasios, Michel Ange et quelques autres »

12h20 Discussion et déjeuner

La mimésis sculpturale
Séance présidée par Nadeije Laneyrie-Dagen

14h20 – Présentation du site « Pictor in Fabula »

14h35Renaud Robert (Université Bordeaux-Montaigne) : « Les anecdotes sur Phidias ou les métamorphoses de l’artiste. »

15h00 – Marianne Leblanc (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : « L’anecdote en filigrane. Les poèmes sur le buste de Louis XIV par Bernin »

15h25 – Discussion et pause

16h20Maurice Brock (Université de Tours) : « L’Aphrodite de Cnide dans des lettres de Bembo, l’Arétin, Giovanni Della Casa et Lodovico Dolce

16h45Lise Wajeman (Aix-Marseille Université) : « Fictions comiques ou théories sérieuses ? Quelques réincarnations de la Vénus de Cnide au XVIe siècle »

17h10Discussion

Samedi 17 octobre

TRANSPOSITIONS MODERNES

Portrait de l’artiste en Apelle
Séance présidée par Giovanni Careri

09h00 – Mathilde Bert (Université Catholique de Louvain) : « Apelle à Bologne : les stalles de Fra Damiano à San Domenico »

09h25. Sarah Blake McHam (Rutgers University, New Jersey) : « Falling in Love with Your Sitter »

09h50 – Arianna Fabbricatore (Université Paris-Sorbonne) : « L’Apelle et Campaspe de Noverre : danse et peinture au XVIIIe siècle »

10h15 – François René Martin (École nationale des beaux-arts) : « De Campaspe à la Fornarina : problèmes iconographiques (1770-1820) »

10h40 Discussion et pause

Peindre les anecdotes

11h25Élisa de Halleux (Université Paris-I Panthéon-Sorbonne) : « Zeuxis peint le portrait d’Hélène de Beccafumi ou l’idéal de beauté androgyne dans la théorie artistique italienne au XVIe siècle. »

11h50 Colette Nativel (Université Paris-I Panthéon-Sorbonne) : « Le décor de la maison de Rubens entre anecdote et allégorie »

12h15 Jan Blanc (Université de Genève) : « Le traitement burlesque des anecdotes artistiques dans la peinture européenne (XVe-XVIIIe siècles) »

12h40Discussion

LIEU
École normale supérieure
Salle Dussane
45 rue d’Ulm – Paris (Ve)

DATES
jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 octobre 2015

TÉLÉCHARGEMENTS
Programme du colloque
| Affiche du colloque

Les ACTES du colloque ont été publiés en 2018 aux éditions du CNRS.

Colloque “La poésie à l’âge de l’éloquence”

La « qualité de l’expression » dans les poétiques et les poèmes français et latins à la Renaissance et à l’aube de l’Âge classique

Colloque co-organisé par Carine Barbafieri, Perrine Galand, Virginie Leroux (CRIMEL – URCA EA 3311) et Jean-Yves Vialleton.

PROGRAMME

Jeudi 28 mai 2015

14 h00 –  Accueil et ouverture

Présidence : John NASSICHUK

14h30 – Nathalie DAUVOIS (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3) : « Virtutes et colores : vertus du discours et couleurs du style dans les commentaires à l’Art poétique d’Horace au tournant des années 1550 »

15h15Stéphan GEONGET (Université François Rabelais, Tours) : « La clarté de La Claire (1554).  Louis Le Caron poète, philosophe et juriste : pour une apologie de la clarté »

16h00 – Pause

Présidence : Nathalie DAUVOIS

16h15 John NASSICHUK (Univeristy of Western Ontario, Canada) : « L’instruction poétique, ou la qualité de l’expression dans la Cruenta Syllogismorum Dialecticorum pugna de Charles Gilmer (1576) »

17h00 – Jean LECOINTE (Université de Poitiers) : « Une poétique de l’É/écriture : reprise et persistance de la silves à la Politien chez Théodore de Bèze »

Vendredi 29 mai 2015

Présidence : Jean LECOINTE

09h30Véronique ADAM (Université Jean-Jaurès, Toulouse) : « Les « vives raisons d’éloquence » dans la poésie alchimique »

10h15Florent LIBRAL (Université Jean-Jaurès, Toulouse): « « Lumières claires brunes ». Rhétorique de l’image et expression de l’indicible dans la poésie religieuse (France, vers 1600-1680) »

11h00 – Pause

11h15 – Anne-Pascale POUEY-MOUNOU (Université Lille III) : « Fiunt oratores : les démêlés de l’éloquence avec la rime dans l’Académie de Deimier »

12h00Déjeuner

Présidence : Perrine GALAND

14h00Sylvain GARNIER (Université Paris-Sorbonne) : « Convenance ou élégance: une lecture rhétorique du débat dramatique et de l’évolution du théâtre français dans le premier tiers du XVIIe siècle »

14h45Marc VUILLERMOZ (Université de Savoie) : « Rhétorique et dramaturgie : le statut de la pointe dans le théâtre des années Richelieu »

15h30Pause

Présidence : Anne-Pascale POUEY-MOUNOU

15h45Florence de CAIGNY (CPGE Douai) : « La Poétique de La Mesnardière : rhétorisation des passions et éloquence invisible »

16h30  – Cécile TARDY (Université Paris-Sorbonne) : « Vers un idéal d’atticisme. Vincent Voiture, prosateur et poète »

LIEU
École Pratique des Hautes Études
Salle 239
4-14 rue Ferrus – Paris (XIVe)

DATES
jeudi 28  et vendredi 29 mai 2015

TÉLÉCHARGEMENT
Programme du colloque

Colloque “Les métamorphoses de Virgile”

ANNONCE

Mantua me genuit. Calabri rapuere. Tenet nunc Parthenope. Cecini pascua, rura, duces.
Mantoue m’a fait naître, la Calabre m’a emporté. Parthénopée me retient à présent. J’ai chanté les pâturages, les campagnes, les héros.

Affiche_VirgileVirgile n’a cessé de générer de savants et passionnants travaux centrés sur son œuvre, en particulier sur sa réception. Mais qu’en est-il de la figure de l’auctor ? Depuis les ouvrages de référence de J.W. Spargo[1] et de J. Comparetti[2], depuis le Colloque de Tours[3] et les travaux de l’École française de Rome[4], et enfin l’ouvrage de M. Capasso[5], pour ne citer que les références principales, cet aspect de la question semble avoir moins inspiré les chercheurs. Il serait donc intéressant de revenir aujourd’hui sur la figure du poète Virgile qui subit de singulières métamorphoses au cours des siècles. Ille famosissimus poeta, l’auctor par excellence, Publius Vergilius Maro, deviendra en effet lui-même un personnage, inspirant bien des rumeurs et légendes, notamment à partir et autour de sa tombe.

L’examen de son identité et de ses attributs dans une large diachronie permettra en particulier de mettre en évidence l’attitude d’une période donnée face au Poète-Auteur dans sa dimension absolue ; de distinguer une discrimination originale des lettres et des techniques (artes liberales vs artes mecanicae) ; de dégager une vision significative face au savoir et aux sciences : une telle investigation, nous semble-t-il, est d’une brûlante actualité alors que plus que jamais, on exalte les prouesses de l’ingénieur et des sciences dures, volontiers au détriment du poète et des disciplines hier encore appelées « humanités ».

La multiplication des visages de Virgile à partir de sa mort enseigne tout d’abord qu’au commencement, toujours, est le verbe. Virgile sert de relais à la translatio studii de l’Antiquité vers le Moyen Âge, établit un pont entre paganisme et christianisme, entre latin et langues vernaculaires. S’il est le poeta latin par excellence – pensons à la fortune du (ou des) Donat – , progressivement on lui impute également la rédaction d’ouvrages d’une autre nature, l’Ars notoria par exemple, ou encore les Sortes virgilianae. Virgile devient peu à peu une autorité invoquée pour étayer les grandes théories relatives aux principales énigmes de la Nature qui se posent à l’homme. Progressivement, il se rapproche de la frontière périlleuse séparant les lumières de l’esprit des eaux troubles de sciences plus noires, tout cela sous le prétexte initial de sa maîtrise du verbe, car on n’a jamais oublié que l’antique poète est aussi, fondamentalement uates, prophète, mage de la parole.

À l’instar de Merlin, d’Ovide, d’Hippocrate puis d’Albert le Grand, qui en sont occasionnellement des doubles ou des variantes, le Virgile médiéval frôle constamment le sulfureux domaine de la magie. Il devient ainsi le grand constructeur de prodigieuses machines, et autres Salvatio Romae : le voilà nigro- ou necromancien, coupable de la si dangereuse cupiditas sciendi, ce qui n’empêche pas qu’ailleurs il soit aussi, occasionnellement, saint Virgile, ou encore qu’il se retrouve berné et humilié par une femme, tout comme tant d’autres grands savants – ou magiciens.

Ses métamorphoses posent ainsi, au-delà de sa personne, toute une série de questions : qu’est-ce l’art ? Qu’est-ce l’ingenium ? Le savoir ? Qu’est-ce la culture ? Qu’est-ce qu’un auteur, un poète ? De nombreux axes permettent d’aborder ces interrogations. Car si l’ancrage des métamorphoses de Virgile est bien médiéval – d’où la place importante qui sera réservée à ce volet de la question – il nous paraît indispensable de dilater le cadre de la réflexion. Par exemple – mais ce ne sont là que des pistes parmi d’autres –, il faudra s’arrêter auprès du Virgile de Dante ; considérer la vision qu’ont du poète les théoriciens et auteurs de la renouatio studiorum ac litterarum, puis ceux du Grand Siècle, notamment dans le cadre de la Querelle des Anciens et des Modernes. Existe-t-il un visage de Virgile des Lumières, un Virgile romantique, surréaliste, un Virgile victime de l’ « ère du soupçon » ? Un Virgile des peintres, des philosophes ? Qu’en est-il du corpus des biographies de Virgile – Virgile personnage de roman[6] ? Et quels enseignements – épistémologiques, culturels – tirer de ces différentes cartes d’identité ?

Voici quelques questions auxquelles cette rencontre cherchera à trouver des réponses.

Organisateurs : Karin Ueltschi et Jean-Louis Haquette (CRIMEL-EA 3311)

[1] Virgil the Necromancer. Studies in Virgilian Legends, 1934.
[2] Virgilio nel Medio Evo, 1942.
[3] Présence de Virgile, 1978.
[4] Lectures médiévales de Virgile, 1985.
[5] Il Sepolcro di Virgilio, 1983.
[6] A l’exemple de l’ouvrage de Hermann Broch, La mort de Virgile (Der Tod des Vergils, 1945).

PROGRAMME

Mercredi 18 mars 2015 

13h45Accueil des participants

I. Séance introductive : la mesure de Virgile

14h00Pierre Laurens (Université Paris-Sorbonne – Institut de France), Le regard des contemporains et successeurs de Virgile.

14h20Dominique Millet-Gérard (Université Paris-Sorbonne), Sunt lacrimae rerum : esthétique théologique de Virgile “Père de l’Occident” (W. Pater, Claudel, Th. Haecker, W. Weidlé, H.U. von Balthasar).

14h40Philippe Heuzé (Université Sorbonne Nouvelle), L’invention du modèle : Virgile et le paradoxe borgésien.

15h00Discussion

II. Regards croisés : Antiquité – Renaissance

15h20Guiseppe Ramires (Università degli Studi di Messina), Si le Poète meurt : autoportrait et prophétie de la mort de la poésie dans Virgile, Enéide IX 774-777.

15h40Elisabeth Cardon (Institut Catholique de Rennes), Virgile, penseur du nouvel l’Âge d’Or augustéen.

16h00Françoise Monfrin (Université Paris-Sorbonne), Les portraits anciens de Virgile (Antiquité et Haut-Moyen Âge).

16h20 Discussion et pause

16h50Fabio Stok (Università degli Studi di Roma Tor Vergata), Totus scientia plenus : genèse d’un personnage.

17h10Monique Bouquet (Université Rennes 2), Considérations humanistes sur le prophète païen de la quatrième églogue.

17h30Virginie Leroux (Université de Reims Champagne-Ardenne), Le virgilianisme au XVIe siècle à partir d’un corpus d’histoires littéraires.

20h00Dîner (Restaurant l’Alambic)

Jeudi 19 mars 2015

09h00François Livi (Université Paris-Sorbonne), De l’Enfer au seuil du Paradis terrestre. Virgile guide de Dante dans la « Divine Comédie ».

09h20Clément Auger (Université Rennes 2), Le Virgile de Landino est-il celui de son Dante ? (autour des Disputationes Camaldulenses de Cristoforo Landino).

III. L’exception médiévale

09h40Philippe Walter (Université Stendhal-Grenoble 3), Virgile statuaire dans le Roman d’Abladane (XIIIe siècle).

10h00Claude Lecouteux (Université Paris-Sorbonne), Virgile dans les livres populaires (Volksbücher).

10h20Discussion et pause

11h00Anne Berthelot (University of Connecticut), Virgile et Merlin, ou le principe des vases communicants.

11h20Denis Hüe (Université Rennes 2), Virgile et la clergie dans le Dolopathos.

11h40Chantal Connochie-Bourgne (Aix Marseille Université), La sélection des “œuvres” de Virgile dans les encyclopédies latines et françaises du XIIIe siècle.

12h00Discussion & déjeuner (Restaurant Universitaire)

14h30 Julien Véronèse (Université d’Orléans), Virgilius Hispanus philosophe et magicien.

14h50Catalina Girbea (University of Bucharest / CESCM Poitiers), Flor de clergie : Virgile entre Aristote et Hippocrate.

15h10Pascale Bourgain (École nationale des Chartes), Utilisations décalées de l’imitation de Virgile (IXe-XIIe siècles).

15h30Discussion et pause

16h00Françoise Laurent (Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand), Translations vernaculaires du Virgile de Gervais : Jean d’Antioche et Jean de Vignay ou les enjeux d’une laïcisation.

16h20Alain Corbellari (Universités de Lausanne et de Neuchâtel), Virgile dans le Cléomadès : la figure de l’écrivain et les merveilles de la fiction.

16h40Karin Ueltschi (Université de Reims Champagne-Ardenne), Des artes liberales aux artes mecanicae : une ténébreuse affaire.

17h00Discussion

20h00Dîner (Brasserie Flo)

Vendredi 20 mars 2015

IV. Le Virgile des Temps Modernes

09h20Hélène Michon (Université François Rabelais, Tours), Virgile, théologien chrétien ? ou Les Remarques sur Virgile et sur Homère, et sur le stile poétique de l’Écriture de Pierre Valentin Faydit.

09h40Françoise Gevrey (Université de Reims Champagne-Ardenne), Actualité du poète dans un roman : l’« Histoire de Virgile » dans Les Exilés de la cour d’Auguste de Mme de Villedieu (1672-1673).

10h00Jean-Louis Haquette (Université de Reims Champagne-Ardenne), La tombe de Virgile au Pausilippe, un paysage inspiré : représentations littéraires et picturales (1750-1820).

10h20Discussion et pause

11h00Pierre Bazantay (Université Rennes 2), Impressions virgiliennes dans l’œuvre de Raymond Roussel.

11h20Giovanni Lombardo (Università degli Studi di Messina), Paul Valéry traducteur des Bucoliques.

11h40Discussion & déjeuner (Restaurant Le Saint-Julien)

14h30 – Visite de la Cathédrale de Reims, par Patrick Demouy.

CONTACTS
Suivi administratif – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche (Bât. 13) – Amphithéâtre
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATES
mercredi 18, jeudi 19  et vendredi 20 mars 2015

TÉLÉCHARGEMENT
| Programme du colloque
| Affiche du colloque

Les ACTES du colloque ont été publiés aux Éditions Honoré Champion. Disponibles sur le site de l’éditeur.

Colloque “Les Champenois à Versailles”

ANNONCE

Affiche_VersaillesLa Champagne, avec ses composantes septentrionale et méridionale, se situait, sous l’Ancien régime, entre l’Île-de-France et la Lorraine, alors région frontière. Tout en gardant une importance économique et stratégique forte, cette région était structurellement liée au siège du pouvoir, Versailles, ne serait-ce que comme premier contact avec la France des dynastes étrangers, germaniques ou transalpins, rejoignant la Cour ou par le rôle éminent de Reims, ville des Sacres. À quel point cette proximité géopolitique de la Champagne avec la Cour aida à forger une identité propre à la région ? Ce sera l’une des questions à laquelle le projet sera consacré.

Durant les XVIIe et XVIIIe siècles plusieurs personnalités de premier plan liées à la Champagne ont fait une carrière artistique à la cour de Versailles : en premier lieu, on pense bien sûr à François Girardon, à Nicolas et Pierre Mignard ou encore à Robert Nanteuil, ainsi qu’à Jean de La Fontaine. La question se pose de savoir si ces personnalités ont créé et maintenu des réseaux, attirant à leur tour des protégés ou clients champenois à la Cour. Une telle analyse nécessite non seulement une connaissance détaillée de leur biographie, mais aussi de leur entourage – souvent composé de personnalités de second plan méconnues. On cherchera donc à mettre en évidence dans quelle mesure l’appartenance à la Champagne a pu jouer dans la carrière de certains artistes, d’hommes de lettres ou d’hommes de pouvoir.

Le retour vers la Champagne de ces « exilés » versaillais ouvrira un troisième champ d’investigation. À quel point reste-t-on attaché à sa région ? Comment s’articulent et évoluent les relations entre les nouveaux Versaillais et leur région d’origine ? Girardon, par exemple, reste très attaché à sa ville natale de Troyes en faisant don de plusieurs œuvres majeures, tandis que les frères Nicolas et Pierre Mignard semblent ne plus s’être intéressés à Troyes, leur ville d’origine.

Une approche biographique, privilégiée pour la programmation du colloque consacré aux « Champenois à Versailles » à Troyes, donnera la possibilité de mieux évaluer l’ampleur du clientélisme champenois à la cour de Versailles ainsi que la contribution de ces réseaux à la constitution d’une identité culturelle et politique champenoise.

PROGRAMME

Jeudi 16 octobre 2014

16h00 –  Accueil des participants
Visite de la salle des délibérations de l’Hôtel de Ville où se   trouve le médaillon de Girardon représentant le roi Louis XIV

16h45 – Présentation des œuvres de Girardon et des frères Mignard conservées au musée

Au Centre Universitaire de Troyes

18h30 –  Conférence solennelle
Philibert Orry, administrateur des arts et collectionneur  
Par Françoise Joulie, Musée du Louvre

Vendredi 17 octobre 2014 – Maison du patrimoine du Grand Troyes – Saint-Julien-les-Villas

9h00 – Ouverture officielle du colloque
Par Marc Sebeyran, Vice-président du Grand Troyes chargé du Patrimoine, de l’Enseignement supérieur et du Tourisme, et Jean-François Boulanger, Doyen de l’UFR Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Reims Champagne-Ardenne

9h15Introduction
Par Jean-Luc Liez, directeur de la Maison du patrimoine ; Thomas Nicklas, professeur au département d’allemand de l’Université de Reims Champagne-Ardenne, directeur du CIRLEP (Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Langues Et sur la Pensée), et Hendrik Ziegler, professeur en Histoire de l’Art moderne et contemporain, membre du CERHiC (Centre d’Étude et de Recherche en Histoire Culturelle), Université Reims Champagne-Ardenne

1er volet : Peintres champenois à la Cour
Séance présidée par Thomas Nicklas, professeur au département d’allemand de l’Université de Reims Champagne-Ardenne, directeur du CIRLEP

9h30 – Les Mignard
Par Jean-Claude Boyer, Arles

10h10 – Gabriel Revel et autres petits maîtres champenois
Par Dominique Brême, directeur du Domaine départemental de Sceaux, parc et musée

10h50Discussion

11h20Pause
Visite de l’exposition « Les Mignard(s) en noir et blanc, gravures conservées dans les fonds troyens » présentée à la Maison du patrimoine du Grand Troyes

Déjeuner libre

2e volet : Architectes et graveurs champenois à la Cour
Séance présidée par Hendrik Ziegler, professeur des universités en Histoire de l’Art moderne et contemporain, Université Reims Champagne-Ardenne

13h30 – Nicolas Regnesson
Par Maxime Préaud, conservateur et historien de l’estampe française, BnF

14h10 – Robert Nanteuil
Par Audrey Adamczak, docteur en Histoire de l’Art moderne, Paris Sorbonne, spécialiste des arts graphiques

14h50Discussion

15h00Pause

3e volet : Écrivains et musiciens champenois à la Cour
Séance présidée par Jean-Luc Liez, directeur de la Maison du patrimoine du Grand Troyes

15h15 – « Parler de loin / Ou bien se taire » : La Fontaine ou Versailles contourné ?
Par Céline Bohnert, maître de conférences de Littérature française et membre du CRIMEL (Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Modèles Esthétiques et Littéraires), Université Reims Champagne-Ardenne

15h55 – Edme Boursault, polémiste et romancier »
Par Françoise Gevrey, professeur de Littérature française et membre du CRIMEL, Université Reims Champagne-Ardenne

16h35 – Nicolas Siret
Par Bertrand Porot, maître de conférences en musicologie et membre du CERHiC, Université Reims Champagne-Ardenne

17h15Discussion

18h00 – Présentation du maître autel dû à Pierre Mignard et à François Girardon, conservé à l’église Saint-Jean-au-Marché

Samedi 18 octobre 2014 – Auditorium du Musée d’Art Moderne – Troyes

4e volet : Les sculpteurs champenois à la Cour

9h00 – Table-ronde (sous la direction de Guido Braun, Université de Bonn et Patrick Demouy, Université de Reims, CERHiC)

Séance présidée par Chantal Rouquet, conservateur en chef des Musées d’Art et d’Histoire, Ville de Troyes

9h40 – François Girardon
Par Alexandre Maral, conservateur en chef au Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

10h20 – Dans l’ombre de Girardon : la communauté des sculpteurs champenois et l’entreprise versaillaise
Par Alicia Adamczak, historienne de l’art moderne, enseignante chercheuse à l’École du Louvre et à l’Institut Catholique de Paris

11h00Pause

Séance présidée par Catherine Robinet, Présidente de la Société Académique de l’Aube

11h15 –  Edme Bouchardon
Par Yvonne Rickert, Reims

11h55 – Discussion

12h05 – Clôture du colloque

Déjeuner libre

AUTOUR DU COLLOQUE
Du 3 au 5 octobre 2014 : 16e festival baroque de Sézanne (Marne) sur le thème « Voyage aux Indes avec Rameau » (Renseignement et réservations : Office du Tourisme de Sézanne – Place de la République – 51120 Sézanne  – Tél. 03.26.80.54.13)

Du 16 septembre au 7 décembre 2014 : exposition « Mignard(s) en noir et blanc, gravures conservées dans les fonds troyens », à la Maison du Patrimoine.

LIEUX
Centre Universitaire de Troyes
Hôtel-dieu-le-Comte – Place du Préau – Troyes

Maison du patrimoine du Grand Troyes
3 rue Jean-Jacques Rousseau – Saint-Julien-les-Villas – Tél. 03.25.82.59.45

Musée Saint-Loup
Rue de la Cité (entrée par le jardin) – Troyes

Musée d’Art Moderne
14, place Saint-Pierre – Troyes (Entrée de l’Auditorium   au fond de la cour, sur la droite)

DATE
jeudi 16 octobre, vendredi 17 octobre et samedi 18 octobre 2014

TÉLÉCHARGEMENTS

|Programme de la journée
|Affiche de la journée

INSCRIPTIONS EN LIGNE
Auditeurs | Public | Tagungsteilnehmer
Étudiants Students | Studenten

CONTACTS
Suivi administratif CERHiC – Marie-Hélène MORELL – mh.morell@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.75
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Les ACTES du colloque ont été publiés dans le Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, “Les Champenois à Versailles”, Hendrick Ziegler (dir.), 2015

Colloque “La guerre, le livre, l’enfant (1914-1948)”

ANNONCE

Affiche_GuerreLivreEnfantAu moment où la France célèbre le centenaire de la Première Guerre mondiale, ce colloque souhaite réfléchir à la façon dont l’image de cette guerre s’est construite à travers la littérature destinée aux jeunes de l’époque. Alors que les derniers témoins des événements historiques ont disparu, des témoignages écrits émergent sous des formes littéraires diverses : cahiers d’écoliers, carnets de guerre, correspondance et cartes postales, livres d’or des morts, journaux de tranchées, affiches, manuels scolaires, romans, albums etc. Grâce à la variété de ces supports livresques se construit aujourd’hui la mémoire de la guerre.

Seront examinées les œuvres qui disent comment la guerre fut vécue par les enfants contemporains de ces événements : le discours de l’école, la présentation des manuels scolaires, l’apparition d’ouvrages exaltant le patriotisme, etc. Les fonds du Musée aubois de l’histoire de l’éducation seront mis en avant, en particulier le Livre d’or des instituteurs de l’Aube morts pendant la guerre. Seront évoqués également un certain nombre de romans d’aventure comme ceux du capitaine Danrit (Colonel Driant) ou des albums composés avant et pendant la guerre 14-18.

Colloque organisé par Danielle Quéruelle, Jean-Michel Pottier et Julien Schuh – CRIMEL (URCA – EA 3311).

PROGRAMME

Jeudi 9 octobre 2014 – Espace Gérard Philippe – Saint-André-Les-Vergers 

13h30 – Accueil et présentation : Danielle Quéruel (URCA) – Jean-François Boulanger (Doyen de l’UFR Lettres – URCA) – Jean-Louis Haquette (directeur du CRIMEL – URCA).

14h00 – Avant-propos du colonel Gilles Aubagnac (Conservateur – Musée de l’Air) : La mémoire des guerres.

14h30Julien Schuh (URCA) : Hommage au colonel Driant. Romans d’aventure et patriotisme : l’oeuvre prémonitoire du capitaine Danrit.

15h00Marie-Cécile Bertiaux (Troyes) : En guerre de Charlotte Schaller ou comment présenter le Grande guerre aux enfants en 1914.

15h30Ludivine Bonhomme (Bibliothèque de Sainte Savine – Troyes) : L’affirmation du sentiment patriotique chez les enfants au cours de la Première Guerre mondiale.

16h00discussions et pause

16h30Jean-François Condette (Université d’Artois) : Mobiliser l’enfance dans la guerre : Bécassine et Flambeau : deux manières d’apprivoiser les réalités guerrières ?

17h00Pierre Laur-Fournié (Troyes) et Olivier Pottier (Troyes) : Récits de la Grande Guerre dans la littérature dessinée : de la clarté de la ligne aux noirceurs du front.

Pour prolonger (19h00) – « Lecture de lettres de poilus » par la compagnie “La Strada”, Bibliothèque de Saint-André-les-Vergers.

Vendredi 10 octobre 2014 – Médiathèque du Grand Troyes

9h00Vincent Gagnière (Centre universitaire de Troyes – URCA) : L’enfant Yves Congar. Journal de la guerre 1914-1918. Le témoignage d’un enfant de Sedan. Lectures et présentation des cahiers d’écolier d’Yves Congar.

9h30Françoise Pottier-Béchet (Clermont-Ferrand) : L’enfant du front, l’enfant de l’arrière : un livre Le Petit Lavisse (1884-1920).

10h00Laurence Meissonnier (Université de Clermont-Ferrand) : Le témoignage à destination des écoliers de la Grande Guerre. Du roman scolaire au journal des tranchées : Le Tour de l’Europe pendant la Guerre de G. Bruno et Le plus jeune héros de la guerre Jean Corentin Carré 1900-1915-1918 d’André Fontaine.

10h30 discussion et pause

11h00Jean-Louis Humbert (Président du Musée aubois d’histoire de l’éducation) : Le Livre d’or des instituteurs, professeurs et normaliens de l’Aube morts pour la France 1914-1918.

11h30Danielle Quéruel (URCA) : La vie d’une institutrice pendant la guerre (d’après les cahiers du Musée aubois d’histoire de l’éducation).

14h00Gabrielle Thierry (Association Renefer) : Carnet de poilu. Leur vie racontée aux enfants par Renefer. Lettres d’un poilu à sa petite fille Monde.

14h30Cécile Coutin (Conservateur – BnF) : Quant les peintres camoufleurs écrivent à leurs enfants.

15h00Annie Renonciat (Ecole Normale Supérieure de Lyon) : Images en guerre. Dispositifs iconographiques de mobilisation de la jeunesse durant la Première Guerre mondiale : supports, techniques et rhétoriques.

15h30discussion et pause

16h00Yannick Bellanger (URCA) : L’enfant pendant la Grande Guerre, figure du héros patriote dans la trilogie australienne d’Ethel Turner (The Cub: Six Months in his Life, a Story in War-time, Captain Cub, Brigid and the Cub – 1915-1919).

16h30Jean-Michel Pottier (ESPE-URCA) : Le “soldat mort” dans Peau-de-Pêche de Gabriel Maurière.

Pour prolonger (17h-17h30) – Anthony Cardoso (médiateur culturel – Musées de Troyes) : Les artistes et la Grande Guerre dans les collections des musées de Troyes.

LIEUX

Espace Gérard Philippe
22, avenue Maréchal Leclerc – Saint-André-les-Vergers

Médiathèque du Grand Troyes
7, rue des Filles Dieu – Troyes

DATE
jeudi 09 octobre et vendredi 10 octobre 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif CRIMEL – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

VIe séminaire international sur la tradition indirecte des textes médicaux

Du « Canon » des Alexandrins au « nouveau Galien »Histoire des collections et travail des traducteurs

VIe séminaire international sur la tradition indirecte des textes médicaux

*  *  *

ANNONCE

VIe séminaire international sur la tradition indirecte des textes médicaux organisé par Nicoletta Darlon-Palmieri – CRIMEL (URCA – EA 3311) et Brigitte Mondrain – SAPRAT (EPHE-EA  4116).

Affiche_TxtMedicaux

PROGRAMME

Jeudi 25 septembre 2014 – Université de Reims Champagne-Ardenne – UFR Lettres et Sciences Humaines

09h30Accueil des participants

10h00Marie CRONIER (CNRS, IRHT, Paris), « Les sources du Dioscoride alphabétique latin »

10h30Véronique BOUDON-MILLOT (CNRS, UMR Orient et Méditerranée), « Lectures orientales de Galien : le cas du De theriaca ad Pisonem »

11h00Discussion

11h30 – Pause café

11h45 Ivan GAROFALO (Università degli Studi di Siena), « La version arabo-latine de la Methodus medendi »

12h15Discussion

12h30Déjeuner

14h00Peter PORMANN (University of Manchester), « Les Aphorismes hippocratiques et leurs commentaires arabes, du Xe au XVIe siècle »

14h30 Christina SAVINO (Humboldt-Universität, Berlin), « La tradizione latina del Commento di Galeno agli Aforismi : ricerche sul completamento di Niccolò da Reggio »

15h00Alessia GUARDASOLE (CNRS, UMR Orient et Méditerranée), « Sulla traduzione di Niccolò da Reggio del De compositione medicamentorum secundum locos »

15h30Discussion

16h15 – Pause café

16h30 – Anna Maria URSO (Università degli Studi di Messina), « Pietro d’Abano e Niccolò da Reggio traduttori di Galeno »

17h00Stefania FORTUNA (Università Politecnica delle Marche), « Niccolò da Reggio e l’Articella : traduzioni galeniche e traduzioni ippocratiche »

17h30Discussion

Vendredi 26 septembre 2014 – Bibliothèque Carnegie

09h30Nicoletta DARLON-PALMIERI  (Université de Reims Champagne-Ardenne, CRIMEL) « Les préfaces de Maurus de Salerne commentateur de l’Articella (Paris, BnF, ms 18499) »

10h00Vivian NUTTON (Wellcome Institute, Londres), « What was the New Galen? »

10h30Danielle JACQUART (EPHE, SAPRAT), « Collecter les textes latins de Galien à la fin du Moyen Age »

11h00Discussion

11h45Pause

12h00Antoine PIETROBELLI (Université de Reims Champagne-Ardenne, CRIMEL), « Bernardo Feliciano Regazzola et Jean Vassès traducteurs humanistes de Galien »

12h30Discussion

12h45Déjeuner

14h45Anna Maria IERACI BIO (Università degli Studi di Napoli Federico II), « La medicina in Giorgio Valla »

15h15Brigitte MONDRAIN (EPHE, SAPRAT), « Le Prorrhétique II dans les traductions de la Collection hippocratique à la Renaissance »

15h45Discussion et clôture des travaux

16h15 – Présentation de manuscrits médicaux conservés à la Bibliothèque Municipale de Reims par Sabine MAFFRE, conservatrice responsable de la Bibliothèque Carnegie.

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines – Salle du Conseil (Bât. 17)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Bibliothèque Carnegie
2, place Carnegie – Reims

DATE
jeudi 25 septembre et vendredi 26 septembre 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif CRIMEL – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi administratif SAPRAT  – Amira de KOCHKO – amira.dekochko@ephe.sorbonne.fr – +33(0)1.56.81.76.36
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Les ACTES du colloque ont été publiés en 2017 dans la revue Galenos: ils sont disponibles en ligne.