Archives de catégorie : Colloques

Pouvoir(s), responsabilités et cas de conscience en Science-fiction

10e Colloque STELLA INCOGNITA
Pouvoir(s), responsabilités et cas de conscience en Science-fiction

Comité d’organisation: Hervé Lagoguey (CIRLEP), Jérôme Goffette (EVS, UMR 5600), Danièle André (CRHIA), Marine Riguet (CRIMEL)

Université de Reims Champagne-Ardenne
6-7-8 avril 2022 – Campus Croix-Rouge – Bâtiment Recherche
Contact : herve.lagoguey@univ-reims.fr

Continuer la lecture de Pouvoir(s), responsabilités et cas de conscience en Science-fiction

Vocalités contemporaines. La voix entre poésie et musique (1948-2022)

Vocalités contemporaines
La voix entre poésie et musique (1948-2022)
24-26 mars 2022

Responsable scientifique
Laure Gauthier (laure.gauthier@univ-reims.fr)
Renseignements et inscriptions
Stéphanie Hatat (stephanie.hatat@univ-reims.fr)

Continuer la lecture de Vocalités contemporaines. La voix entre poésie et musique (1948-2022)

Vocalités contemporaines. La voix entre poésie et musique (1948-2022)

Vocalités contemporaines.
La voix entre poésie et musique (1948-2022)

colloque, 24-26 mars 2022

ARGUMENT :
L’enjeu de ce colloque est d’interroger l’émergence récente de nouvelles pratiques vocales et de nouveaux répertoires entre poésie et musique ainsi que de nouvelles collaborations transmédiales. Il est une invitation à repenser la voix, qu’elle émane de la musique vocale d’aujourd’hui, des diverses médiations vocales de la poésie contemporaine, de la performance ou encore de la création radiophonique depuis les années 1950. Quelles tensions, quelles fécondations réciproques animent les pratiques vocales contemporaines entre poésie et musique ? De fait, elles ont fréquemment fait l’objet, notamment au début de la période considérée, de déclarations d’intention distinctes de la part des poètes et des compositeurs. De même, l’analyse de ces vocalités a souvent suivi des chemins épistémologiques séparés, même si parfois, notamment concernant la musique électroacoustique et la voix acousmate, on a pu les étudier conjointement. L’enjeu est désormais de faire dialoguer les disciplines en vue d’une compréhension globale de ces vocalités contemporaines situées à l’intersection des champs de la poésie et de la musique. On se demandera également en quoi les vocalités nouvelles, émanant de poètes et de compositeurs associés à d’autres artistes, permettent d’ouvrir la réflexion sur la voix à des questionnements environnementaux éco-poétiques et politiques. Continuer la lecture de Vocalités contemporaines. La voix entre poésie et musique (1948-2022)

Textualité et Spatialité

Textualité et Spatialité
colloque organisé par Céline Bohnert et Yann Calbérac

« L’espace vous intéresse ? Faisons-le craquer. »
Samuel Beckett, L’innommable

Dès la fin des années 1980, le géographe Edward Soja constate qu’un tournant spatial (spatial turn) s’impose massivement (Soja, 1989), au point de devenir :

« Un paradigme spatial dans les sciences sociales qui a mis en évidence des phénomènes, des dynamiques, des répartitions échappant à d’autres types d’appréhension. Ce courant théorique a permis la circulation de concepts et de modèles entre la géographie et les disciplines comme la sociologie, l’anthropologie, l’histoire, la philosophie, les cultural studies, les colonial et post-colonial studies. L’espace, le territoire, le lieu, la frontière, le centre, la périphérie, l’échelle, la carte, le réseau, le local et le global ont été utilisés comme des concepts opératoires, des métaphores heuristiques pour apporter un surplus d’intelligibilité à des phénomènes complexes et multidimensionnels. » (Jacob, 2014, p. 43)

Dès lors, l’espace s’est invité dans le champ des sciences humaines et sociales, au point de devenir une catégorie d’analyse à part entière. Les études littéraires ne sont pas en reste : de multiples courants émergent ainsi en leur sein pour faire de l’espace un programme de recherche, qu’il s’agisse de la géocritique (Westphal, 2007), de la géographie littéraire (Collot, 2014) ou encore de l’étude des spatialités littéraires (Rosemberg, 2016). Ces courants cherchent tous à renouveler les approches des textes et de la textualité en mettant en lumière l’apport d’une approche spatiale. Mais les métaphores spatiales relèvent aussi de ce que Hans Blümenberg appelle des métaphores absolues, ces images au-delà desquels la pensée abstraite ne peut pas remonter : comment désigner les textes et l’écrit sans référence à l’espace ?

Si d’un côté le spatial turn invite à interroger les enjeux épistémologiques que recouvre l’extension à de nouveaux objets d’une terminologie, de concepts et de méthodes issus de la géographie, de l’autre l’emploi massif de métaphores spatiales pour désigner les textes et l’écrit dans la langue commune questionne nos représentations des textes dans leurs dimensions intellectuelles, sensibles et matérielles. Quelles métaphores spatiales organisent notre rapport à l’écrit : vers quelles formes d’espace ces images font-elles signe ?

Colloque organisé avec le soutien de lnstitut Universitaire de France dans le cadre des 30 ans de l’Institut.

DATES
20-21 octobre 2021

LIEUX
Mercredi 20 octobre :
Salle Bertrand de Mun – CCI
15 rue de Marmouzets – Reims
Jeudi 31 octobre :
Bibliothèque Robert de Sorbon
Campus Croix-Rouge
57 rue Pierre Taittinger – Reims

CONTACTS
celine.bohnert(at)univ-reims.fr
yann.calberac(at)univ-reims.fr

TÉLÉCHARGEMENT
ArgumentaireAfficheProgramme

Crédit: Harley MS 549 (manuscrit mathématique) – source: British Library

Gaston d’Orléans et l’Antiquité

Gaston d’Orléans et l’Antiquité
colloque organisé par Céline Bohnert et Valérie Wampfler

DATES
2-4 octobre 2019

LIEUX
Mercredi 2 octobre:
Bibliothèque Carnegie
2 place Carnegie – Reims

Jeudi 3 et vendredi 4 octobre:
Amphithéâtre Recherche
Maison des Sciences Humaines
Campus Croix-Rouge
57 rue Pierre Taittinger – Reims

PROGRAMME

MERCREDI 2 OCTOBRE
Bibliothèque Carnegie

14h Accueil des participants
14h30 Mot d’introduction par Céline BOHNERT, Valérie WAMPFLER

15h-16h – Gaston d’Orléans et l’Antique (I)
Président de séance : Jean-Louis HAQUETTE, Directeur du CRIMEL

15h Aurore SCHOENEKER (Univ. Sorbonne Nouvelle), « La culture antique de Gaston d’Orléans au miroir de ses livres : essai de recomposition »
15h30 Delphine CARRANGEOT (Univ. Versailles-Saint-Quentin, DYPAC), « Gaston d’Orléans et le collectionnisme d’antiques : une pratique politique et culturelle léguée à Louis XIV ? »
16h Discussion et pause

16h30-18h – Gaston d’Orléans et l’Antique (II)
Président de séance : Pierre GATULLE

16h30 Patrick MICHEL (Lille, IRHIS), « Les Lescot : une famille de grands fournisseurs des collectionneurs »
17h Marianne COJANNOT-LEBLANC (Univ. Paris-Nanterre, HAR) et Evelyne PRIOUX (CNRS, ArScAn), « L’iconographie des gemmes antiques acquises par Gaston d’Orléans »
17h30 Discussion

18h30 – Concert : « Les réjouissances de Bacchus » par Le Banquet du Roy (Villa Douce) : spectacle sur les plaisirs et les vertus du vin à la cour de Gaston d’Orléans

JEUDI 3 OCTOBRE
UFR Lettres, Bâtiment 13, Amphi Recherche

9h-12h – Fictions antiques d’un prince moderne (I)
Président de séance : Frank GREINER

10h Bernard TEYSSANDIER (URCA, CRIMEL), « Quelle grammaire pour quel prince ? Le Manuscrit français 151 : un exemplaire de présent adressé à Gaston d’Orléans »
10h30 Vincent DOROTHEE (Univ. Paris I, HiCSA), « En miroir et sous le masque : Gaston d’Orléans et l’Antiquité dans le spectacle de cour »
11h Yohann DEGUIN (Univ. Rennes 2, CELLAM), « Monsieur, père de Mademoiselle : le mythe du prince et du père dans les Mémoires de la Grande Mademoiselle »
11h30 Discussion

14h30-17h30 – Fictions antiques d’un prince moderne (II)
Présidente de séance : Jacqueline GLOMSKI

14h30 Delphine AMSTUTZ (Univ. Paris-Sorbonne, CELLF 16-20), « L’ombre de Brutus : l’action politique de Gaston d’Orléans et le modèle de “l’ancienne Rome” »
15h Marion DUCHESNE (Univ. Caen-Normandie), « Gaston d’Orléans et les modèles antiques dans la littérature panégyrique de naissance : une étude comparative entre fils de France et infants d’Espagne »
15h30 Discussion et pause

16h Valérie WAMPFLER (URCA), « Gaston d’Orléans, héros de roman ou d’épopée ? Enjeux de la Peruviana de Claude-Barthélemy Morisot »
16h30 Frank GREINER (Univ. Lille III, ALITHILA), « Portrait du prince en Hercule chrétien : sur les usages de la mythologie chez les confesseurs de Gaston d’Orléans. »
17h Discussion

VENDREDI 4 OCTOBRE
UFR Lettres, Bâtiment 13, Amphi recherche

9h-12h30 – Invention et usages de l’Antiquité à la cour de Gaston d’Orléans
Président de séance : Bernard TEYSSANDIER

9h Yvan LOSKOUTOFF (Univ. Le Havre, GRIC), « La seconde édition de Filippo Paruta, La Sicilia descritta con medaglie (Rome, 1649) dédiée au duc d’Orléans, oncle de Sa Majesté très chrétienne »
9h30 Alexandre CAPONY (Univ. Sorbonne-Université, CELLF 16-20), « Claude Favier et son Adonis de la cour, dédié à Monseigneur, Frère du Roy. Hypothèses pour un déchiffrement »
10h Jean DURON (CMBV, CESR), « Les voix de l’antique chez Pierre Perrin, introducteur des ambassadeurs auprès de Gaston d’Orléans
10h30 Discussion et pause

11h15 Constance GRIFFEJOEN-CAVATORTA (Univ. Versailles-Saint-Quentin, DYPAC), « Édifier la gloire d’un prince lettré ? Le raffinement mythologique dans les recueils poétiques de Tristan L’Hermite »
11h45 Sandrine BERREGARD (Univ. Strasbourg, CELAR), « Tristan L’Hermite au service de Monsieur : heurs et malheurs d’un poète aristocrate en quête de reconnaissance »
12h15 Discussion et clôture du colloque

CONTACTS
celine.bohnert@univ-reims.fr
valerie.wampfler@univ-reims.fr

TÉLÉCHARGEMENT
Affiche
Programme

Colloque organisé avec le soutien de la Région Grand Est et de la Société d’Etude du XVIIe siècle

PUBLICATION
Les actes du colloque ont été publiés au Bulletin du Centre de Recherche du Château de Versailles le 29 décembre 2021 : à lire en ligne.

Crédit: Grammaire latine en figures allégoriques empruntées à l’art militaire, c.1615, BnF ms. 151 – source: BnF

Vices et dysfonctionnements pops

Colloque organisé à l’Université de Haute-Alsace
par Sébastien Hubier (CRIMEL, EA3311)
et Frédérique Toudoire-Surlapierre (ILLE, EA4363)
avec le soutien du CRIMEL

PROGRAMME
Jeudi 2 Mai après-midi

14h – Frédérique Toudoire-Surlapierre (université de Haute-Alsace), «dys-troduction»

14h30 – Sébastien Hubier (université de Reims-Champagne-Ardenne), « le néo-Hygiénisme : entre mépris de classe et “fascisme mou” »

15h – Federica Santoni (Università degli Studi di Roma Tre), « Désir et névrose dans la contemporanéité»

15h30 – Victor-Arthur Piégay (Université de Lorraine), « Agir en fonctionnaire non éthique et irresponsable : fictions scolaires et enseignant·e·s indignes»

16h Pause

16h30 – Lorène Trémerel (Tulane University), « La trinité satanique : au nom du sexe, de la drogue et de l’alcool »

17h – Lucie Bertrand-Luthereau (Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence), « Règles, graisse et vomi : le personnage féminin des romans de Virginie Despentes, doigt d’honneur cathartique aux injonctions infernales de la féminité occidentale »

17h30 – Sophie Benard (Université de Picardie-Jules Verne), « Give me vice : Ed Sheeran, le roi de la pop qui se néglige »

18h – Elise Van Haesebroeck (Université de Toulouse-Jean Jaurès), «Privacy, mettre en scène la pornographie de l’intime»

Vendredi 3 mai – matinée

9h – Cyril Cottineau (Université Sorbonne Nouvelle), « L’avènement du coach de vie. Comment la pop culture a contribué à créer et à nous faire aimer un gourou moderne »

9h30 – Arthur Ségard (New York University – Department of French Literature), « “À part niquer j’vois rien à faire cet après-midi” : figures de l’oblomovisme dans le rap français »

10h – Camille Zimmermann (Université de Lorraine), « Guerrières badass et furies hystériques : le tabou de la violence féminine appliqué à la pop culture »

10h30 Pause

11h – Fleur Hopkins (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Inventions ratées, machines extrapolées et gadgets secrets dans Phinéas et Ferb sur Disney Channel »

11h30 – Angel Delrez (Université Paris Nanterre & Università degli studi di Torino), « “Everything burns“, ou la société de consumation »

Vendredi 3 mai – après-midi

14h – Guillaume Gomot (Université Sorbonne Nouvelle), « ”I failed you“ : Star Wars : Les Derniers Jedi ou la poétique de l’échec »

14h30 – Guillaume Labrude (Université de Lorraine), « Ivre, il traverse la ville en char d’assaut : ébriété et morale dans les jeux vidéo Rockstar Games»

15h Discussion et clôture

LIEU
Salle Nizami Gandjavi
FLSH – 10, rue des frères Lumière – 68093 Mulhouse cedex

CONTACTS
sebastien.hubier@univ-reims.fr
frederique.toudoire@uha.fr

TÉLÉCHARGEMENT
Affiche
Programme

 

« La lecture littéraire dans tous ses états »

DATES
28 mai-31 mai 2018

LIEUX
Lundi 28 mai:
Hôtel de Ville, salle des fêtes
9 place de l’hôtel de ville – Reims

Mardi 29 mai:
Le Cellier, salle La Môme Moineau
4 rue de Mars – Reims

 

Mercredi 30 mai:
Médiathèque Jean Falala
2 rue Fuseliers – Reims

TÉLÉCHARGEMENT
Programme définitif Rencontres de Reims

Cette manifestation est organisée par l’équipe Approches Interdisciplinaires et Internationales de la Lecture (A2IL), avec le soutien de deux laboratoires de SHS, le CRIMEL (EA3311) et le CIRPEL (EA4299), de l’Université de Reims Champagne-Ardenne et de la Ville de Reims.

Le bilan du colloque, agrémenté de photos, est disponible ici.

PUBLICATION : les actes du colloque sont parus aux éditions L’Improviste en 2019.

Crédit: Jean Pénuel, Le Souvenir, 1996.

De Bagdad à Constantinople: le transfert des savoirs médicaux (XI-XVe siècles)

DATE
Jeudi 24 et vendredi 25 mai 2018

LIEU
Jeudi 24 mai:
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche (Bât. 13 – Salle polyvalente)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Vendredi 25 mai:
Bibliothèque Carnegie, Auditorium
2, place Carnegie – Reims

TÉLÉCHARGEMENT
Programme du colloque
Affiche du colloque

Colloque Le Temps des passions (XIXe-XXIe siècles)

Reims, les 16 & 17 novembre 2017

 

L’objectif de ce colloque, portant sur la littérature française et étrangère du XIXème au XXIème siècles, est d’étudier la représentation des passions du point de vue du temps.

            Quatre axes sont envisagés pour une réflexion qui s’inscrira à la fois dans la poétique historique et la théorie de la lecture :

  • Orientation temporelle : une passion se trouve, selon les cas, orientée vers le passé, le présent ou le futur, avec des combinaisons possibles (l’espoir est tourné vers le futur, le regret vers le passé, la peur vers le présent ou le futur). Le texte littéraire configure cette orientation de façon plus ou moins attendue en fonction de la situation, du genre ou de la forme littéraire, avec des effets sur le lecteur à apprécier.
  • Évolution : une passion qui dure a ses degrés et ses formes spécifiques selon les moments, qu’elle progresse, régresse ou se modifie. Les temps forts de la passion peuvent prendre une tournure remarquable notamment dans les cas de choc et de crise (intime, relationnelle, collective). Il s’agira d’en étudier les formes (surgissement, conflit, rupture) et les effets (comme dans le cas des traumatismes).
  • Temps social : les passions des personnages se rencontrent, se confrontent, s’associent, entrent en conflit. Leur mise en relation s’inscrit dans la vie sociale, restreinte ou étendue. Le temps social joue également un rôle dans les passions du lecteur, ne serait-ce qu’à travers la codification culturelle de la lecture.
  • Historicité, anhistoricité, anachronisme : si les historiens contemporains ont bien mis en valeur l’historicité des passions, il faut compter, dans la littérature, avec une temporalité spécifique (dates, époques, régimes), ainsi qu’avec les phénomènes d’anachronisme (quand telle ou telle passion paraît inactuelle), voire d’anhistoricité – toutes questions qui se posent également sur le plan de la réception.

Régine Borderie, Vincent Jouve.

Programme du colloque

Affiche du colloque

Les actes de ce colloque sont parus chez Classiques Garnier en 2020.

Crédit: Bill Viola, Six heads, 2000, photo Kira Perov