Archives de catégorie : Les activités des doctorant.e.s

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 13 janvier 2023

Comme précédemment, l’atelier s’est ouvert sur une petite revue de l’actualité concernant les doctorants. Amandine Haller a insisté sur les nouveautés concernant le doctorat, évoquées lors du Café des chercheurs, et a rappelé que la journée de rentrée de l’Ecole doctorale se tiendrait le 7 février, sur Zoom.

Ensuite, Cyrille Fabre-Lalbin a présenté ses réflexions autour de la mythique figure de Galatée. Partant du récit fondateur – mentionné par Ovide, qui érige la légende de cette statue à l’incroyable beauté dont tombe fou amoureux son créateur Pygmalion – elle a démontré que ce mythe antique était progressivement devenu une source d’inspiration fréquente pour les romanciers. C’est notamment à travers les métamorphoses romanesques inspirées par l’histoire de cette muse dans la première moitié du XIXe siècle que notre camarade a poursuivi son développement – l’idée de transformation chez les personnages féminins, les modèles d’énergie ou encore la piste d’un désir d’émancipation relevé chez plusieurs héroïnes d’œuvres qu’elle étudie. Son exposé s’est achevé par une dernière partie sur la subversion du mythe, entre démythification et bouleversement des codes de représentation des personnages féminins et masculins. Que de potentiels sentiers à explorer donc ! Nous la remercions pour cette riche intervention, qui initie les exposés des “Mythologie dérivées” proposées par Karin Ueltschi, pour prolonger son séminaire des Grandes et petites mythologies.

Quelques minutes ont enfin été accordées aux différentes suggestions lancées par Amandine lors de l’atelier de décembre. Les doctorants sont invités, pour la prochaine séance fixée au 10 février, à réfléchir sur vos envies et possibilités de participation à ces petits projets.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 9 décembre 2022

Comme précédemment, l’atelier du 9 décembre s’est ouvert sur une petite revue de l’actualité concernant les doctorants et le Centre. Amandine Haller a évoqué deux parutions:

– le second tome des Grandes et petites mythologies par Karin Ueltschi et Flore Verdon
– l’ouvrage Observer la vie littéraire, auquel Marine Riguet a contribué.

Ensuite, Barbara Jacob a fait une présentation de l’état de ses recherches, où il a notamment été question de distinguer la citation de la référence et de l’allusion musicales. Son exposé a été suivi d’une discussion très riche, au cours de laquelle les dictionnaires ont montré l’importance de choisir le bon mot et à l’issue de laquelle nous ne l’avons pas trouvé, ce qui montre à quel point la question est subtile!

Après l’intervention de Barbara, Amandine Haller a lancé trois idées de projet qui devront être discutées lors du prochain atelier, le 13 janvier:
– “Les Classiques des Doctorants”: un billet relativement court à publier sur les Carnets du CRIMEL, dans lequel on présente une oeuvre littéraire qui nous tient à coeur, en expliquant pourquoi il est important à nos yeux et éventuellement dans nos recherches.
– Un billet d’ordre plus personnel sur la vie du doctorant, dans lequel, selon les cas, il peut être question de conjuguer la vie de jeune maman et de doctorante, ou de évoquer l’arrivée et l’intégration dans le centre de recherche.
– Un système de tutorat avec les étudiants de Master, pour répondre à leurs éventuels questions et doutes sur la thèse et, peut-être, faire naître des projets et des vocations.

Le programme des séances du second semestre a également été ébauché:
– le 13 janvier, Cyrille Fabre-Lalbin nous parlera de Galatée dans le cadre du projet “Mythologies dérivées” et nous discuterons des idées proposées par Amandine Haller.
– le 10 février, Amandine Haller nous présentera son sujet de thèse et Rose-Lucie Cahoua exposera la manière dont elle utilise le logiciel Notion pour gérer les caricatures qu’elle consulte pour ses recherches.
– le 17 mars, si son emploi de temps le lui permet, Aurore Rahault (CERHIC) nous parlera de chroniques historiques (et elle nous a promis de belles enluminures)
– le 14 avril, Rose-Lucie Cahoua parlera à son tour de “Mythologies dérivées” en étudiant les liens qu’entretient Joseph Prudhomme avec Frankenstein et Méduse.
– la séance du 12 mai reste à définir.

Le second semestre promet donc d’être riche!

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 25 novembre 2022

L’atelier du 25 novembre s’est ouvert sur une petite revue de l’actualité concernant les doctorants. Amandine Haller a évoqué:

– Le déjeuner de partage de connaissances numériques
– La visite HCERES de l’Ecole Doctorale, qui s’est globalement bien passée.
– La journée d’études sur les supports de l’actualité organisée par Alexis Lévrier

Dans les événements à venir, nous attirons votre attention sur:
– La réunion de présentation de l’équipe de l’ED le 30 novembre, à 12h
– le séminaire de Karin Ueltschi, jeudi prochain (1er décembre), de 17h à 19h;
– la journée “manuscrits et archives”, le 30 janvier: il faut s’inscrire auprès de Stéphanie Hatat et les places sont limitées.

Ensuite, Adelaide Pagano, que nous remercions de sa présence, nous a fait le récit de sa soutenance, qui a eu lieu à Salerne le 24 juin dernier, et nous a prodigué de précieux conseils. On retient que Véronique Delaitre, à l’Ecole doctorale, est une alliée pour toute la phase administrative. En ce qui concerne la soutenance en elle-même, Adelaide a donné quelques conseils sur l’attitude à adopter, entre confiance en soi et humilité, et a insisté sur l’émotion immense qu’elle a ressenti au cours de cette journée. Ce compte-rendu ne rend pas justice à tout ce qu’elle a dit, en particulier sur la dimension émotionnelle de la journée: Adelaide était rayonnante et l’on a compris pourquoi elle parlait de la soutenance comme d’un accomplissement, dont elle ne se rend pas encore complètement compte. Nous espérons qu’il en va de même pour Alexandra Grosman.

Enfin, nous avons soulevé un problème qui nous semble important: la place de la littérature dans les SHS. Paradoxalement, celle-ci diminue considérablement, ce qui pose des questions sur notre représentation, notre énonciation et la manière dont nous sommes perçus. D’autres disciplines sont sûrement concernées, comme l’histoire et la philosophie. Nous souhaiterions donc réfléchir, au fil des ateliers, sur des manières de lutter contre ce mouvement technicien ou techniciste qui tend à marginaliser notre discipline, nos objets d’études et nos méthodes.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 28 octobre 2022

L’atelier du 28 octobre était très différent de ceux qui ont eu lieu l’année dernière, puisque les doctorants ont accueilli Céline Bohnert  et Marine Riguet pour découvrir les coulisses des Carnets hypothèses et apprendre comment publier des articles sur le blog. A l’issue de l’atelier, Céline Bohnert a ouvert l’actuel espace des doctorants pour qu’ils puissent y publier les comptes-rendus de leurs activités.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 8 septembre 2022

L’atelier de rentrée des doctorants a permis d’accueillir officiellement Amandine Haller, qui travaille sur la prophylaxie de l’eau au Moyen-Âge sous la direction de Karin Ueltschi, et qui a accepté d’organiser les ateliers en coordination avec Rose-Lucie Cahoua.

L’atelier a permis de définir un créneau de réunion qui convienne au plus de doctorants possible: il s’agira du vendredi, de 14h à 16h, à raison d’un par mois. Quelques pistes de réflexion pour les séances à venir ont été envisagées:

CARNETS DU CRIMEL. Nous pouvons répondre à l’invitation de Marine Riguet et Céline Bonhert pour participer aux carnets du CRIMEL. Dans l’idéal, nous pourrions leur demander de nous faire une présentation du fonctionnement du site pour envisager ce que nous pouvons apporter au blog.
SOUTENANCE. Etant donné qu’Adelaide a soutenu cet été et qu’Alexandra, on l’espère, va bientôt soutenir, une séance pourrait porter sur la soutenance – si, bien sûr, elles ont envie de nous en parler.
MYTHOLOGIES. Mme Ueltschi nous a proposé de croiser nos sujets avec le thème de son séminaire, les grandes et les petites mythologies.
CERHIC. Certaines séances pourraient avoir lieu avec d’autres laboratoires, notamment le CERHIC. Une journée d’études conjointe pourrait être envisagée et porterait, si la mémoire de Juliette est bonne, sur le corps. Aurore (en copie), qui travaille sur les chroniques, a aussi proposé d’intervenir sur les sources et elle est toujours la bienvenue à nos ateliers.
METHODOLOGIE. Les ateliers restent un lieu privilégié pour aborder entre pairs des questions sur des difficultés méthodologiques et nous entraider.
DOCTORIALES. Tous nos ateliers peuvent aboutir à la tenue d’une journée d’études comparable à celle que nous avions organisée en juin dernier.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 24 mai 2022

Karin Ueltschi, qui nous a suivis et soutenus tout au long de l’année, a officiellement été déclarée notre marraine. Elle nous a également annoncé que le projet de thèse qu’elle avait rédigé sur l’eau au Moyen-Âge avait trouvé preneur en la personne d’Amandine Haller.

Certaines questions relatives à l’Ecole doctorale ont également été traitées: elles concernaient principalement le petit-déjeuner de l’Ecole doctorale (prévu le 24 juin 2022), les attributions d’ECTS et le conseil de perfectionnement de l’ED.

Le reste de l’atelier a porté sur l’organisation concrète des Doctoriales, en particulier sur le temps et répartition de parole de la table ronde. Il est prévu, après la pause-déjeuner, d’accueillir Manon Saint-Marc et Anne-Charlotte Danhiez qui nous parleront de l’Antithèse, un atelier de doctorants qu’elles ont mis en place. Ensuite, la journée prendra un tour plus académique avec nos communications, qui porteront sur nos différents sujets de thèse. Des sessions et des temps de parole ont été définis.

Les Doctoriales du CRIMEL

Les Doctoriales du CRIMEL
Présentation des travaux collectifs et individuels
des doctorants du CRIMEL

2 juin 2022 · 9h-18h
Bibliothèque Robert de Sorbon – Campus Croix-Rouge
et sur Zoom

9h Accueil des participants
9h15 – 9h30 Introduction de la journée
9h30 – 11h Table ronde : « Être doctorant »
11h – 12h Les « Ateliers du CRIMEL ».
Présentation des activités collectives des doctorants du CRIMEL
14h – 17h Communications des doctorants sur leurs sujets
17h 17h15 Discussion, clôture de la journée

À l’issue de la journée, l’ensemble des participants sont conviés à un buffet de clôture dans la salle de réception du CRIMEL.

CONTACT
rose-lucie.cahoua@univ-reims.fr
juliette.fridli1@univ-reims.fr

TELECHARGEMENT
Affiche et Programme

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 12  avril 2022

La première partie de l’atelier a été animée par Lorène Trémerel: la présentation de sa thèse sur les femmes dans les films d’horreur  a suscité de passionnantes questions sur la représentation des femmes, les stéréotypes et le cinéma comme art et comme industrie.

La seconde partie de notre atelier a été consacrée à préparer le déroulement de nos Doctoriales.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 8 mars 2022

L’atelier a été animé par Julien Jeffredo qui nous a présenté sa problématique de thèse, qui porte l’écriture féminine et la poétique du corps chez Frances Burney et Claire de Duras. Sa présentation a donné lieu à un échange particulièrement fécond avec Cyrille Fabre-Lalbin, qui aborde dans sa thèse des questions assez proches.

Ensuite, Juliette Fridli a fait une présentation de l’espace Discord, auquel Karin Ueltschi a obtenu un accès en tant qu’invitée.

La fin de l’atelier a porté sur les actualités du CRIMEL et de l’Ecole doctorale. Nous avons bien noté la date de l’Assemblée générale “Hors-les-murs” du CRIMEL et avons discuté du thème retenu pour la journée des doctorants de l’ED-SHS, “Transitions”, pour voir quelle place les doctorants du CRIMEL peuvent y trouver.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 15 février 2022

L’atelier a été animé par Aurore Rahault (CERHIC) et Cyrille Fabre-Lalbin, qui nous ont présenté leurs problématiques de thèse.

Aurore Rahault travaille sur les rites funéraires des femmes nobles au Moyen-Âge, ce qui suppose une exploration fine et méthodique des sources. Elle est rattachée au CERHIC et est la représentante des doctorants de ce laboratoire. Elle est une invitée permanente à nos ateliers auxquels elle assiste généralement en tant qu’observatrice. Sa participation pourrait donner lieu à des activités conjointes entre les doctorants du CRIMEL et du CERHIC. Nous la remercions pour l’intérêt qu’elle nous porte et demeure la bienvenue parmi nous.

Dans sa thèse, Cyrille Fabre-Lalbin s’interroge sur la possibilité d’un roman de formation au féminin. Ses recherches portent sur Claire de Duras, George Sand, Balzac et Stendhal et elle aborde, à travers ses héroïnes féminines et leurs conditions, des questions d’esthétique et de poétique.