Archives de catégorie : Les activités des doctorant.e.s

ATELIER DES DOCTORANTS DU CRIMEL

Décembre… Janvier… Février ! Trois mois consacrés à la préparation de la journée des Doctoriales du CRIMEL « Le corps dans tous ses états » (14/03/2024) que les ateliers mensuels des Doctorants ont ponctués. Nous, chercheuses novices du CRIMEL (Amandine Haller, Rose-Lucie Cahoua, Cyrille Fabre-Lalbin, Juliette Fridli, Barbara Martins-Jacob, Léa Gariglietti), souhaitons en effet mettre au jour les activités quotidiennes, le travail et les résultats de nos recherches.

L’organisation interne de cet événement, ouvert à tous les publics, a eu la chance de bénéficier de l’auctoritas et de l’expérience de Madame Sophie Conte et de Monsieur Bernard Teyssandier, respectivement directrice et directeur-adjoint du laboratoire, et de l’art en administration et diplomatie de Madame Stéphanie Hatat. Nous nous sommes donc prêtées à  divers exercices, tantôt en marge des lettres et dangereusement proches des chiffres (élaboration d’un budget, calcul des plateaux-repas), tantôt en plein cœur du champ de la rhétorique (sollicitation de subventions, communication d’un save the date et des invitations) ou encore dignes des fonctions d’un stratège militaire (constitution d’un programme équilibré et attrayant, alternant communications individuelles et table-rondes participatives, répartition des tâches entre pairs telles que la stylisation de l’affiche et du programme, la préparation du contenu des tables-rondes, …)

Toutefois, le plus dur reste à faire ! Nous vous attendons de pied ferme le 14 mars 2024 dès 8h30. Nous nous appliquerons à vous accueillir confortablement et à veiller sur le chronomètre des communicants ; enfin, à répondre en toute intégrité scientifique et avec enthousiasme à vos interrogations sur le cadre et les méthodes de travail des doctorantes.

INFORMATIONS DE LA JOURNÉE

Affiche

Programme de la journée

Détail des interventions

Plan

Nota bene : le lien zoom sera bientôt joint à cette publication.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 9 novembre 2023

C’est notre dernière arrivée, Léa Gariglietti, qui nous a fait l’honneur d’entamer le bal des communications avec un très bel exposé intitulé “Battement de tambour dans la déclamation sophistique”, où elle s’interroge sur la présence et l’absence de cette métaphore dans le
Theatrum veterum rhetorum de Louis de Cressolles. En effet, sa thèse,
qui prolonge son doctorat, porte sur cette oeuvre de Louis de Cressolles et commence, on peut le dire, tambour battant.

Dans la seconde partie de notre atelier, nous avons expérimenté la
proposition d’Amandine Haller d’ouvrir le propos des ateliers. Nous
avons donc parlé de ChatGPT et il faut remercier Amandine pour
l’habileté avec laquelle elle a lancé la discussion: elle nous a soumis
trois textes et nous a mises au défi de déterminer s’ils avaient été
écrits par des humains ou générés par une intelligence artificielle;
zéro pointé! À partir de là, nous avons parlé des avantages et des
inconvénients techniques et éthiques de ce type d’outil, dont
l’utilisation se généralise.

Satisfaites de ce nouveau format, nous nous proposons d’accueillir, dans la deuxième partie des ateliers, les étudiantes et les étudiants de Master et de Licence curieux de découvrir le monde de la recherche. Le prochain atelier se tiendra le 14 décembre et le débat prévu est intitulé “Redorer les études littéraires”. Les personnes intéressées pourront donc s’adresser à Amandine Haller (amandine.haller@univ-reims.fr) ou Rose-Lucie Cahoua (rose-lucie.cahoua@etudiant.univ-reims.fr) pour obtenir un lien de connexion et seront les bienvenues à partir de à 18h.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu des deux premiers ateliers de l’année
(21 septembre et 11 octobre 2023)

Atelier de rentrée (21 septembre 2023)

Nos retrouvailles ont débuté avec l’accueil de Léa Gariglietti, qui a rejoint nos rangs depuis début septembre après un Master de lettres à l’URCA. Celle-ci nous a rapidement présenté son joli sujet – qui s’intitule « Le livre sonore des amantes sonoritatis : la réception de la seconde sophistique dans le Theatrum veterum rhetorum de Louis de Cressolles (1620) ».

Le calendrier a pu être provisoirement fixé. Nous retenons ainsi, pour les prochaines séances de l’année 2023-2024, les dates suivantes :

–    Le mercredi 11/10
–    Le jeudi 09/11
–    Le jeudi 14/12
–    Le jeudi 11/01
–    Le jeudi 08/02
–    Le jeudi 14/03
–    Le jeudi 25/04
–    Le jeudi 16/05

Le créneau horaire retenu pour toutes les séances est 17h-19h.

Après concertation entre toutes les présentes, l’idée de “découper” chaque séance de 2h en 2x 1h offrirait la possibilité de conserver la première heure de chaque séance « entre nous », doctorantes du CRIMEL, pour parler de nos sujets de recherche, avant d’ouvrir l’atelier à des étudiants et étudiantes d’autres laboratoires ou en Licence et Master.

Puisque nous projetons d’organiser des Doctoriales, en alternance avec les Mastériales de l’année dernière, certaines séances seront intégralement consacrées à la préparation de cette journée d’études. Celle-ci devrait avoir lieu au printemps, pour permettre au plus grand nombre d’y assister; la date exacte sera diffusée ultérieurement.

Atelier du 11 octobre 2023

Notre deuxième séance de l’année s’est (exceptionnellement) tenue le mercredi 11 octobre dernier, entre doctorantes. L’ordre du jour prévoyait deux points essentiels : 1) l’esquisse d’une organisation/d’une thématiques à proposer pour les doctoriales 2024, 2) les résultats des sondages sur a) la participation aux doctoriales, b) le choix des discussions thématiques de nos prochains échanges.

La troisième séance aura lieu le jeudi 9 novembre, de 17h à 19h. En première partie de l’atelier, Léa Gariglietti nous présentera une communication problématisée sur son sujet de recherche. Nous discuterons, en deuxième heure, de ChatGPT ; discussion qui reviendra sur les objectifs, les limites de ce nouvel « outil » ainsi que sur l’appropriation/l’appréhension des chercheurs en sciences humaines face au perfectionnement de ces services d’intelligence artificielle.

Rentrée Grandes et Petites Mythologies

5 octobre 2024
17h à 19h

Nous nous réjouissons de vous retrouver pour la première séance de l’année!  Cyrille Fabre, une doctorante de notre chère Collègue Régine Borderie nous présentera une conférence intitulée

« Galatée : fortune littéraire d’une figure mythologique antique  ».

Lieu :
BU Robert de Sorbon, Campus Croix-Rouge

Et voici le Power Point (sous forme pdf) accompagnant la conférence:

PPTGalatée Fortune littéraire

Téléchargement :
Affiche Fabre Galatée

Crédits : Illustration pour Pygmalion de J.-J. Rousseau. Jean-Michel Moreau, le Jeune (1741-1814) © Bibliothèque nationale de France

Vues de la recherche

Le master 2 “Lettres et humanités” s’expose à la BU Robert de Sorbon du 19 mai au 16 juin 2023.

Le Master 2 « Lettres et Humanités » accueille des sujets de mémoire très divers, en littérature ancienne, moderne et contemporaine, en littérature française et comparée, sur les rapports du texte et de l’image ou du spectacle. L’exposition « Vues de la recherche » vise notamment à illustrer cette diversité à travers quatre corpus de recherche : la poésie d’Aratos de Soles, un Grec du IIIe siècle av. J.-C. inspiré par l’astronomie ; les discours de Bossuet ; le récit policier naissant chez Edgar Poe, Gaston Leroux et Agatha Christie ; les sitcoms américaines hypermodernes.

Les études engagées, très différentes, sont toutefois liées dans l’exposition par la question du regard : regard de loin pour l’observateur du ciel, regard de près pour le détective en quête d’indices, regard au-delà du sensible dans le cas de l’orateur, regard cadré du spectateur de sitcoms. Le chercheur lui-même doit savoir varier et ajuster son point de vue …

Vernissage jeudi 25 mai

Table ronde (étudiants du master 2 « Lettres et Humanités »)

14h30 : Ouverture de la table ronde

14h45 : Chloé Flamand : « Lecture pragmatique des Phénomènes d’Aratos de Soles »

15h00 : Léa Gariglietti : « Recréation de la Seconde sophistique dans le Theatrum Veterum Rhetorum de Louis de Cressolles (1620) »

15h15 : Quentin Corroy : « Écriture du temps et temps du sermon chez Bossuet »

15h30 : Marie Gendre : « Le plaisir de l’énigme dans le roman policier »

15h45 : Anaïs Feutry : « Le mythe d’Ariane dans la littérature de jeunesse »

16h00 : Steevy Roche : « La sitcom hypermoderne : penser la société à travers les représentations fictionnelles »

Présentation des ateliers des doctorants

17h15 : Rose-Lucie Cahoua et Amandine Haller (doctorantes)

Présentation de l’exposition

17h30 : Quentin Corroy, Chloé Flamand, Marie Gendre, Steevy Roche

Télécharger le programme
Télécharger l’affiche de l’espace d’exposition

Contacts
Régine Borderie (responsable de la formation et de l’exposition) : regine.borderie@univ-reims.fr
Franck Daudin (chef de projet) : franck.daudin@univ-reims.fr
Stéphanie Hatat (responsable du secrétariat du CRIMEL) : stephanie.hatat@univ-reims.fr
Plamena Zhekova (responsable du secrétariat du master « Lettres et Humanités ») : plamena.zhekova@univ-reims.fr

Crédits : Caspar David Friedrich, Femme à la fenêtre (1818-1822), Alte Nationalgalerie.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 11 mai 2023

Un grand merci à Aurore Rahault, notre fidèle correspondante du CERHIC, pour avoir clos en beauté cette seconde année des ateliers. L’atelier, au carrefour de l’histoire et de la littérature, a été consacré aux chroniques médiévales, genre littéraire difficile à cerner et document que les historiens manient avec précaution en raison d’un traitement particulier des sources. Aurore Rahault a attiré notre attention sur la finesse de certaines chroniques, toutes copiées à la main et ornées d’enluminures splendides.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 20 avril 2023

Cette séance, à laquelle a assisté Sophie Conte en qualité d’observatrice, a été animée par Rose-Lucie Cahoua, qui a fait une présentation intitulée : « Attention les yeux ! Joseph Prudhomme, entre Frankenstein et Méduse ». Cette présentation, qui articule la figure de Joseph Prudhomme, sur laquelle travaille notre camarade, avec les figures mythologiques de Méduse et de Frankenstein, proposait une réflexion sur la représentation au xixe siècle et s’inscrit dans le projet des « Mythologies dérivées » proposé par Karin Ueltschi.

Atelier des Doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 16 mars 2023

Moment de travail collectif, la séance a donné tout leur sens aux mots “atelier” et “méthodologique”: Rose-Lucie Cahoua, Cyrille Fabre et Amandine Haller ont présenté des ébauches de billet portant sur des œuvres qu’elles étudient dans le cadre de leurs recherches et qui, sans surprise, s’avèrent très différentes en termes d’époque, de genre, de thème et de ton. Chaque projet a soulevé des interrogations sur le plan à adopter, le but ou encore la longueur de ces billets. Nous n’en dirons pas plus, car nous espérons les publier petit à petit à partir du mois d’avril.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 16 février 2023

L’atelier a été principalement animé par Amandine Haller, qui nous a présenté son sujet de thèse: « Purifier, soigner, guérir : la prophylaxie par l’eau. Confluences théologiques, médicales et anthropologiques dans la littérature française (XIIIe-XVe siècles). Cette présentation a fait sensation, y compris auprès de Mme Ueltschi, qui dirige les recherches d’Amandine et qui assiste à nos ateliers en qualité d’observatrice. À l’appui d’un PowerPoint de qualité, Amandine a mis en lumière les questions importantes de son sujet, en montrant l’importance de l’eau dans le quotidien et les représentations des médiévaux ; elle a également déconstruit certaines de nos idées reçues sur le prétendu manque d’hygiène de l’époque, et suscité notre intérêt quant aux sources qu’elle consulte – des manuscrits numérisés, même si elle ne désespère pas d’en voir à la Bibliothèque de l’Arsenal lors d’un séjour parisien.

Nous avons ensuite pris le temps de réfléchir aux idées qu’elle avait lancées relativement aux Carnets : les doctorantes présentes ont été réceptives mais il faut prendre garde à ce que la rédaction de billets sur nos lectures ou notre expérience dans le doctorat n’empiète pas sur le temps que nous consacrons à la recherche. Comme une incertitude plane sur le programme du prochain atelier, nous n’excluons pas de mettre à profit cette séance pour rédiger, dans une veine méthodologique et collective, un premier billet.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 13 janvier 2023

Comme précédemment, l’atelier s’est ouvert sur une petite revue de l’actualité concernant les doctorants. Amandine Haller a insisté sur les nouveautés concernant le doctorat, évoquées lors du Café des chercheurs, et a rappelé que la journée de rentrée de l’Ecole doctorale se tiendrait le 7 février, sur Zoom.

Ensuite, Cyrille Fabre-Lalbin a présenté ses réflexions autour de la mythique figure de Galatée. Partant du récit fondateur – mentionné par Ovide, qui érige la légende de cette statue à l’incroyable beauté dont tombe fou amoureux son créateur Pygmalion – elle a démontré que ce mythe antique était progressivement devenu une source d’inspiration fréquente pour les romanciers. C’est notamment à travers les métamorphoses romanesques inspirées par l’histoire de cette muse dans la première moitié du XIXe siècle que notre camarade a poursuivi son développement – l’idée de transformation chez les personnages féminins, les modèles d’énergie ou encore la piste d’un désir d’émancipation relevé chez plusieurs héroïnes d’œuvres qu’elle étudie. Son exposé s’est achevé par une dernière partie sur la subversion du mythe, entre démythification et bouleversement des codes de représentation des personnages féminins et masculins. Que de potentiels sentiers à explorer donc ! Nous la remercions pour cette riche intervention, qui initie les exposés des “Mythologies dérivées” proposées par Karin Ueltschi, pour prolonger son séminaire des Grandes et petites mythologies.

Quelques minutes ont enfin été accordées aux différentes suggestions lancées par Amandine lors de l’atelier de décembre. Les doctorants sont invités, pour la prochaine séance fixée au 10 février, à réfléchir sur vos envies et possibilités de participation à ces petits projets.