GREMLINS

Parution

Antonio Domínguez Leiva et Sébastien Hubier, Gremlins. Petite tératogonie de l’ère Reagan, Neuilly-lès-Dijon, coll. « Bordeline », 2003.

Dans les deux volets de ses Gremlins – qui sont tout à la fois conte de Noël, splatstick, film de monstres, horror movie et comédie familiale –, Joe Dante a réalisé la synthèse de deux esthétiques apparemment contradictoires, celle du cinéma bis, héritée de Roger Corman, d’une part, et celle du blockbuster inaugurée par Steven Spielberg de l’autre.

Oscillant ainsi entre la protestation issue du Nouvel Hollywood et le merchandising qui s’impose, dans les années 1980, au cœur des années Reagan, cette franchise est aussi et surtout comme un long film portant sur les pouvoirs du cinéma et sur les rapports de domination qui s’exercent dans notre monde postmoderne.

Antonio Dominguez Leiva est professeur à l’UQàM (Montréal). Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la culture populaire contemporaine ainsi que l’histoire culturelle de la cruauté et de l’érotisme.

Sébastien Hubier enseigne les comparative cultural studies à l’université de Reims et au campus euro-américain de Sciences Po Paris. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur la pop culture.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marine Riguet (19 novembre 2023). GREMLINS. Les carnets du CRIMEL. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nctd


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.