Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 9 novembre 2023

C’est notre dernière arrivée, Léa Gariglietti, qui nous a fait l’honneur d’entamer le bal des communications avec un très bel exposé intitulé “Battement de tambour dans la déclamation sophistique”, où elle s’interroge sur la présence et l’absence de cette métaphore dans le
Theatrum veterum rhetorum de Louis de Cressolles. En effet, sa thèse,
qui prolonge son doctorat, porte sur cette oeuvre de Louis de Cressolles et commence, on peut le dire, tambour battant.

Dans la seconde partie de notre atelier, nous avons expérimenté la
proposition d’Amandine Haller d’ouvrir le propos des ateliers. Nous
avons donc parlé de ChatGPT et il faut remercier Amandine pour
l’habileté avec laquelle elle a lancé la discussion: elle nous a soumis
trois textes et nous a mises au défi de déterminer s’ils avaient été
écrits par des humains ou générés par une intelligence artificielle;
zéro pointé! À partir de là, nous avons parlé des avantages et des
inconvénients techniques et éthiques de ce type d’outil, dont
l’utilisation se généralise.

Satisfaites de ce nouveau format, nous nous proposons d’accueillir, dans la deuxième partie des ateliers, les étudiantes et les étudiants de Master et de Licence curieux de découvrir le monde de la recherche. Le prochain atelier se tiendra le 14 décembre et le débat prévu est intitulé “Redorer les études littéraires”. Les personnes intéressées pourront donc s’adresser à Amandine Haller (amandine.haller@univ-reims.fr) ou Rose-Lucie Cahoua (rose-lucie.cahoua@etudiant.univ-reims.fr) pour obtenir un lien de connexion et seront les bienvenues à partir de à 18h.



Citer ce billet
Rose-Lucie Cahoua (2023, 15 novembre). Atelier des doctorants du CRIMEL. Les carnets du CRIMEL. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nctb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.