Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 24 mai 2022

Karin Ueltschi, qui nous a suivis et soutenus tout au long de l’année, a officiellement été déclarée notre marraine. Elle nous a également annoncé que le projet de thèse qu’elle avait rédigé sur l’eau au Moyen-Âge avait trouvé preneur en la personne d’Amandine Haller.

Certaines questions relatives à l’Ecole doctorale ont également été traitées: elles concernaient principalement le petit-déjeuner de l’Ecole doctorale (prévu le 24 juin 2022), les attributions d’ECTS et le conseil de perfectionnement de l’ED.

Le reste de l’atelier a porté sur l’organisation concrète des Doctoriales, en particulier sur le temps et répartition de parole de la table ronde. Il est prévu, après la pause-déjeuner, d’accueillir Manon Saint-Marc et Anne-Charlotte Danhiez qui nous parleront de l’Antithèse, un atelier de doctorants qu’elles ont mis en place. Ensuite, la journée prendra un tour plus académique avec nos communications, qui porteront sur nos différents sujets de thèse. Des sessions et des temps de parole ont été définis.



Citer ce billet
Rose-Lucie Cahoua (2022, 24 mai). Atelier des doctorants du CRIMEL. Les carnets du CRIMEL. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ncqm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.