Atelier des doctorants du crimel

Compte-rendu de l’atelier du 13 octobre 2021

A la demande de Cyrille Fabre-Lalbin, nous avons réfléchi sur le dialogue possible entre notre réflexion personnelle et la lecture d’ouvrages critiques. Deux doctorants se sont prêtés à l’exercice: Octave Boczkowki et Rose-Lucie Cahoua. Ils sont partis de problèmes rencontrés dans leurs recherches, les ont exposés et en ont tiré des leçons méthodologiques. Cela a donné lieu à une discussion avec l’ensemble des participants.

Octave Boczkowki a également indiqué plusieurs outils de recherche bibliographique:

MLA International Bibliography (accessible depuis le site de la Bibliothèque universitaire, onglet Ressources électroniques)

Klapp Online (accessible depuis le site de la Bibliothèque universitaire, onglet Ressources électroniques)

La Bibliographie de la Littérature française en ligne (anciennement RHLF).

Ces ressources ont été indiquées sur les espaces Discord des Doctorants SHS et du CRIMEL.

Karin Ueltschi s’est jointe à nous pour nous encourager dans ces ateliers et la préparation d’une journée d’études. Elle nous a proposé d’exploiter nos séances pour nous présenter mutuellement des parties de nos thèses, qu’on les ait rédigées ou non: le fait de les exposer à un public qui ne maîtrise pas (ou pas bien) la question nous force à prendre une certaine distance pour tenir un discours construit, problématisé et plus clair. Cela sera forcément stimulant et peut nous aider, le cas échéant, à surmonter un blocage, sans pour autant empiéter sur nos recherches. Nous la remercions pour le temps qu’elle nous a consacré et ses conseils avisés.



Citer ce billet
Rose-Lucie Cahoua (2021, 13 octobre). Atelier des doctorants du crimel. Les carnets du CRIMEL. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ncps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.