Louis-Jean Levesque de Pouilly, Théorie des sentiments agréables

Héritages critiques  – vol. 13

dirigé par Françoise GEVREY

De l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres à la Lieutenance des habitants de la ville de Reims, le parcours intellectuel et social de Levesque de Pouilly (1691-1750) fut accompagné d’échanges avec nombre de personnages célèbres : philosophes, écrivains, scientifiques et hommes politiques. Sa Théorie des sentiments agréables, dont on donne ici la première édition critique en se fondant sur la dernière version remaniée par l’auteur, est le fruit d’une assez longue réflexion encouragée par ses plus proches amis. Largement diffusée et rééditée encore de manière posthume en 1774, cette œuvre qui associe l’analyse du sentiment moral à une réflexion sur les arts et la rhétorique ne se réduit pas à un simple hédonisme : enracinée dans une excellente connaissance de la culture gréco-latine, la Théorie des sentiments agréables combat les idées de Bayle tout en prolongeant les réflexions engagées par les philosophes anglais ; dans son théisme, elle demeure notamment marquée par la méthode newtonienne et par les choix des Modernes. L’Encyclopédie reprendra plusieurs de ses analyses, montrant ainsi que l’ouvrage s’inscrit dans le mouvement des Lumières.
 
Ont contribué à ce volume :
 
  • Françoise GEVREY est professeur émérite de littérature française du XVIIIe siècle à l’Université de Reims. Elle a travaillé sur le roman et la nouvelle (L’Illusion et ses procédés, J. Corti), sur le conte (deux volumes de la « Bibliothèque des génies et des fées », H. Champion), sur Houdar de La Motte et sur les moralistes. Un ouvrage rassemble une partie de ses articles sous le titre de Modèles et fictions à l’âge classique et au Siècle des Lumières (H. Champion, 2019). Elle a codirigé avec M.-A. Croft une édition d’œuvres de Boursault (Écrire l’actualité, coll. « Héritages critiques », 2017) et avec Ch. Deharbe une édition des Nouvelles et contes de Loaisel de Tréogate (Classiques Garnier, à paraître).
  • Miguel BENÍTEZ, professeur émérite de philosophie à l’Université de Séville, a consacré de nombreuses études aux hétérodoxes des Lumières. Ses travaux sur les manuscrits philosophiques clandestins ont été en partie compilés dans La Face cachée des Lumières (1996) et dans Le Foyer clandestin des Lumières (2013). Il a publié des ouvrages sur des penseurs marginaux des Lumières clandestines : Bonaventure de Fourcroy (2005), Jean Meslier (2012), Pierre Michel (2017), sur le jeune Montesquieu (2012) et sur la lettre de Voltaire sur Locke (2019). Un long travail sur Le Déisme antichrétien des frères Lévesque se trouve actuellement sous presse.
  • Marc André BERNIER, professeur de littérature du xviiie siècle à l’Université du Québec à Trois-Rivières, est membre l’Académie des Lettres et sciences humaines de la Société royale du Canada et directeur du Centre interuniversitaire de recherche sur la première modernité, xvie-xviiie siècles (CIREM 16-18). Ses travaux portent sur les rapports entre littérature et philosophie, l’histoire de la rhétorique, le Nouveau Monde et l’écriture des femmes. Il a fait récemment paraître, avec Lise Andries, L’Avenir des Lumières / The Future of Enlightenment (2019) ; avec Zeina Hakim, Mémoires et roman : les rapports de Vérité et de Fiction au XVIIIe siècle (2022) et, avec Kim Gladu et Huguette Krief, La Vertu féminine, de la cour de Sceaux à la guillotine (2022).
  • Bernard DELAUNAY a exercé le métier d’ingénieur. Il a soutenu une thèse de doctorat, publiée sous le titre de Penser la technique à l’Académie royale des sciences (1699-1750), H. Champion, 2018. Chercheur associé à l’équipe d’histoire des techniques de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine de l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne, il est l’auteur de plusieurs articles concernant l’histoire des sciences dont : « Un réseau newtonien : l’Académie royale des sciences, la ville de Reims et une école de ”mathématiques pratiques” au XVIIIe siècle » dans Arnaud Hurel (dir), La France savante, Édition électronique du CTHS (Actes des congrès des sociétés historiques et scientifiques), 2017 ; « Les livres d’ingénieurs au XVIIIe siècle : le cas emblématique de Bélidor dans Dominique Briquet, Écriture et transmission des savoirs de l’Antiquité à nos jours, Édition électronique du CTHS, 2020.
  • Carole DORNIER, professeur émérite de langue et de littérature française du XVIIIe siècle à l’Université de Caen, a publié des études et des éditions scientifiques de textes du XVIIIe siècle. Elle a dirigé une édition en ligne des Pensées de Montesquieu (https://www.unicaen.fr/services/puc/sources/Montesquieu). Elle vient de faire paraître La Monarchie éclairée de l’abbé de Saint-Pierre : Une science politique des Modernes, aux Oxford Studies in the Enlightenment (Liverpool University Press, 2020). Elle dirige actuellement une édition en ligne des écrits du même abbé Castel de Saint-Pierre, dont une partie importante est déjà consultable :  https://www.unicaen.fr/puc/sources/castel/accueil.
  • Claudine POULOUIN est professeure émérite de littérature française à l’Université de Rouen. Directrice de publication de la Revue Fontenelle, elle dirige aussi la publication des Œuvres complètes de Fontenelle chez H. Champion et vient de publier L’Histoire des oracles dans le volume 3 (2021).
Consulter le sommaire.

La postface de l’ouvrage, signée de Françoise Gevrey, est disponible en texte intégral dans HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03507953v1.
 

304 pages de contenu principal ; 5 ill. noir et blanc.
ISBN-10 2374961230
ISBN-13 9782374961231

Disponible en librairie et sur le Comptoir des Presses d’Université.

Crédits : bandeau de Jacques de Sève pour l’édition de la Théorie des sentiments agréables (1749) gravé par Étienne Fessard, © collection particulière.


Citer ce billet
Céline Bohnert (2022, 22 février). Louis-Jean Levesque de Pouilly, Théorie des sentiments agréables. Les carnets du CRIMEL. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ncq8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.