Écrire l’actualité : compte rendus

Marie-Ange Croft et Françoise Gevrey (dir.), Écrire l’actualité : Edme Boursault spectateur de la cour et de la ville, Reims, EPURE, “Héritages critiques” 7, 528 p.

Compte-rendu de Lise Michel dans XVIIe Siècle, n° 284 (3), 2019, p. 574-575.

“L’ouvrage dirigé par Marie-Ange Croft et Françoise Gevrey se présente, pour sa plus grande partie, comme une édition critique, incluant une postface et deux œuvres d’Edme Boursault, La Comédie sans titre et les Lettres nouvelles, accompagnées de fables, de contes, d’épigrammes, de remarques, de bons mots et d’autres particularités aussi agréables qu’utiles. Une section plus brève comportant des études critiques sur ces deux œuvres complète le volume, selon le principe de la collection « Héritages critiques » dirigée à l’université de Reims Champagne-Ardenne par Bernard Teyssandier et Jean-Louis Haquette. S’y ajoutent une bibliographie et un index détaillé.

Le choix des éditrices a été ici de publier les dernières éditions revues par l’auteur, à savoir celle de 1694 pour La Comédie sans titre, celle de 1699-1700 pour les Lettres nouvelles. Ce choix se justifie pleinement au regard de l’histoire éditoriale de ces deux textes. La Comédie sans titre, créée en 1683 à la Comédie-Française sous le titre du Mercure galant, et sous le prête-nom de Raymond Poisson, ne fut en effet revendiquée par Boursault que dans son Théâtre paru en 1694. Le recueil des Lettres nouvelles, accompagnées de fables […] aussi agréables qu’utiles, d’abord publié en un unique volume en 1697, a quant à lui bénéficié de l’ajout de plusieurs pièces dans la réédition en deux volumes parue en 1699 et 1700. Seules les Treize lettres amoureuses d’une dame à un cavalier ont été retranchées du second volume dans l’édition que proposent Marie-Ange Croft et Françoise Gevrey, qui renvoient pour cette section à l’édition de Bernard Bray parue en 1987 chez Desjonquères. […]”

Lire la suite ici.

TÉLÉCHARGER le compte-rendu
VOIR la présentation du livre ici


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.