Séminaire du 3 décembre 2020 : L’usage de la mythologie dans le conte licencieux

Françoise Gevrey, L’usage de la mythologie dans le conte licencieux

INSCRIPTIONS (pour recevoir le lien zoom) à l’adresse suivante: karin.ueltschi-courchinoux@univ-reims.fr

En se fondant sur trois contes publiés entre 1697 et 1749, Serpentin vert de Mme d’Aulnoy, écrit en plein essor du conte de fées littéraire, L’Amour magot d’un auteur anonyme, et Le B**** [Bidet] d’Antoine Bret, on voudrait montrer quels liens entretient la mythologie gréco-latine avec le merveilleux, comment s’opère cette contamination dans un contexte de plus en plus érotique, et quelles en sont les conséquences morales ou esthétiques.

TÉLÉCHARGEMENT:
Affiche Françoise Gevrey

Crédits:
Étienne Roger, Serpentin vert, estampe pour le Cabinet des fées, Amsterdam, 1709 – source: collection personnelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.