Fables d’Esope Phrygien

Héritages critiques  – vol. 1

dirigé par Bernard Teyssandier

Sous l’Ancien Régime, il était d’usage que le prince héritier quitte les bras des femmes dans sa septième année pour apprendre son dur métier de roi. En 1645, l’année de son « passage aux hommes », Jean Ballesdens (1595-1675) dédie à Louis XIV Les Fables d’Esope Phrygien. C’est ce livre élégant que reproduit le présent volume. Livre plaisant à l’évidence, agrémenté de très nombreuses gravures. Mais livre utile aussi puisqu’à l’instruction éthique et politique vient s’ajouter un enseignement linguistique.
Secrétaire personnel du chancelier Pierre Séguier et collectionneur de livres rares, Jean Ballesdens puise dans la bibliothèque de son puissant patron pour adapter à l’air du temps l’ample matière des fables. Longtemps ignoré, son recueil rassemble un cycle unique et inédit de gravures sur bois et constitue un jalon singulier dans l’histoire monumentale du corpus ésopique. Cette œuvre de circonstance dont on ne connaît aujourd’hui que de très rares exemplaires offre un éclairage nouveau sur les choix poétiques et sur l’inflexion pédagogique opérés par La Fontaine lorsqu’en 1668 il dédie au fils du Roi Soleil ses Fables choisies mises en vers.

Ont contribué à ce volume :

  • Antoine Biscéré
  • Paola Cifarelli
  • Yannick Nexon
  • Paul J. Smith
  • Bernard Teyssandier

Comptes rendus

Éditeur ÉPURE – Éditions et Presses universitaires de Reims
Nb de pages 608 p. Bibliographie. Commentaires .
ISBN-10 2-915271-47-X
ISBN-13 978-2-915271-47-8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.