Du jeu dans la théorie de la lecture

Séminaire Approches Interdisciplinaires
et Internationales de la Lecture
(A2IL – 4)
CRIMEL-CIRLEP
2018-2019

Séminaire dirigé par : Christine ChollierMarie-Madeleine Gladieu (CIRLEP EA 4299), Jean-Michel Pottier et Alain Trouvé (CRIMEL EA 3311).

 

ANNONCE

Introduire la notion de jeu dans la théorie de la lecture est a priori le contraire d’une innovation. Les Rencontres Internationales de Reims qui se sont tenues durant la dernière semaine de mai ont placé la lecture comme jeu au cœur de l’hommage rendu par l’université et la ville de Reims au professeur Michel Picard, fondateur en 1976 à Reims du premier Centre de Recherche sur la Lecture littéraire et auteur d’un essai marquant, La Lecture comme jeu (Minuit, 1986). Les débats qui ont associé nombre de jeunes chercheurs ont évoqué comme un fil conducteur la formule toujours novatrice de Picard décrivant la littérature comme une activité. Cette position non essentialiste implique que l’activité littéraire se déploie dans le cadre d’une relation verbale, d’une performance redoublée plaçant en résonance une parole d’auteur dont le style serait la trace et une parole de lecteur investissant le texte à lire de différentes manières, selon les contextes. Le thème directeur des deux derniers séminaires consacrés à cet objet difficile à cerner, les « Paroles de lecteurs », a pu ainsi venir dialoguer avec la notion de jeu qui implique de saisir la relation littéraire comme une activité de synthèse intégrant toutes les composantes de la personne : composante psychoaffective (le lu), corporelle et sensible à la présence au monde (le liseur), intellectuelle et apte au maniement du symbolique (le lectant). La performance liée à la parole au sens plein du terme ne se décline pas de la même manière selon que l’enjeu en est une traduction du texte d’auteur dans une autre langue, un commentaire interprétatif élaboré dans une salle de classe ou une représentation théâtrale, voire la simple profération orale, en public, d’un texte fabriqué par autrui.

Argumentaire complet

 

PROGRAMME
Séances de 17 à 19h

Jeudi 20 septembre 2018

Christine Chollier, « Articuler instances lectorales et régime textuel: du jeu entre théories : l’exemple de City of glass de Paul Auster » (salle R240)

Jeudi 18 octobre 2018

Alain Trouvé, « Bricolage et déconstruction : autour de La Potière jalouse (Lévi-Strauss) » (Salle R202)

Jeudi 22 novembre 2018

François Rastier, « Un jeu sérieux : la mission critique de la littérature » (Salle 17026, Bâtiment de l’UFR Lettres, face à la MSH)

Jeudi 14 février 2019

Nathalie Roelens (U. Luxembourg) : « Rien ne va plus »

Jeudi 28 mars 2019

Gabrièle Wersinger (URCA) : « le jeu d’Erôs dans la Pharmacie platonicienne de Jacques Derrida ».

Jeudi 25 avril 2019

Marie-France Boireau (U. Orléans) : « Aragon : J’abats mon jeu: autour des Cloches de Bâle »

Jeudi 15 mai 2019

Johanne Le Ray (U. Paris VII) : sujet à préciser

 

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche (Bât. 13) – salle R202
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Le Réseau A2IL

 

Crédit: Jean Pénuel, Le Souvenir, 1996.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.