Les Kinder- und Hausmärchen des frères Grimm : un monument ambivalent aux êtres de la petite mythologie

SÉANCE DU JEUDI 7 FÉVRIER 2018

Natacha Rimasson-Fertin (Maître de Conférences, Université de Grenoble)

SALLE E13, Maison des Sciences Humaines (Bâtiment 13)
16h30-18h30

Cette contribution cherche à retracer l’évolution de la représentation de quelques êtres de la petite mythologie dans les Contes de Grimm au fil des éditions du recueil, du manuscrit de 1810 à la dernière édition revue par les Grimm de leur vivant, en 1857. En effet, sorcières et magiciennes, ondins et ondines, comme d’autres êtres surnaturels, n’ont pas toujours eu les traits que nous leur connaissons aujourd’hui et qui ont contribué à les ancrer durablement dans notre mémoire de lecteur.
À partir de plusieurs exemples illustrant le devenir de ces êtres sous la plume des Grimm, on s’interrogera sur le rôle à attribuer aux auteurs du plus célèbre recueil de contes allemands : plutôt que des collecteurs cherchant à sauver de l’oubli le petit peuple des croyances populaires, n’en auront-ils finalement pas été les fossoyeurs ?

 

Prochain rendez-vous : jeudi 7 mars, 16h30-18h30
Philippe Walter, Le nain tricoteur et fouettard du Chevalier au Lion (Chrétien de Troyes)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.