Intertexte et arrière-texte: les coulisses du littéraire

Approches Interdisciplinaires de la Lecture – vol. 5 – 2010

L’intertextualité avait fait l’objet en 2005-2006 de la session inaugurale du séminaire Approches Interdisciplinaires de la Lecture (AIL1). Si le concept demeure central pour appréhender le processus de création littéraire, peut-être n’est-il pas suffisant. L’arrière-texte entrevu en 2008-2009 serait-il le complément attendu et l’outil nécessaire pour penser la complexité ? Telle est la voie nouvelle explorée lors de la session 2009-2010 dans les deux domaines de la poésie et du roman. Les communications reprises dans le présent volume en restituent l’essentiel.

L’arrière-texte procède, non de la théorie pure, mais de l’intuition d’écrivains nourris de deux cultures, russe et française. Il désigne tout ce qui se trouve en amont de la création littéraire, appréhendée selon ses deux versants auctorial et lectoral. On peut le concevoir comme le réseau d’associations présidant à l’effet littérature : associations verbales, sensorielles, cognitives, qui englobent et dépassent le phénomène d’intertextualité.

dir. Marie-Madeleine Gladieu et Alain Trouvé

SOMMAIRE

Avant-propos
Alain Trouvé – De l’intertexte à arrière-texte

COULISSES DU ROMAN

  • Marie-Madeleine GLADIEU, “Vargas Llosa et Garcia Marquez : « les déicides »”
  • Thierry DAVO, “Intertexte et arrière-texte : l’écriture apparemment lacunaire chez Rafael Menjívar Ochoa”
  • Chloé GAUZI, “« Is all the world a text? » : le monde comme arrière-texte dans la fiction postmoderne”
  • Aline MOLINA, “L’enfant matador”
  • Thangam RAVINDRANATHAN, “L’oublié du récit : prénom et préhistoire dans En famille de Marie NDiaye”
  • Alain TROUVÉ, “De La Place de l’Etoile à la Rue des boutiques obscures : nomination et suggestion dans l’œuvre de Patrick Modiano”
  • Marie-Madeleine GLADIEU, “Les arrière-textes dans Los rios profundos
  • Emmanuel LE VAGUERESSE, “José-Luis de Vilallonga, « écrivain français né à Madrid » : Les ramblas finissent à la mer (1953) ou une vision singulière de l’ « arrière-pays » d’Espagne comme arrière-texte”
  • Françoise HEITZ, ” L’intertextualité à l’œuvre dans Étreintes brisées de Pedro Almodóvar (2009) : L’amour à mort (du cinéma)”

L’ARRIÈRE-PAYS POÉTIQUE

  • Michel ARRIVÉ, “Texte, pré-texte et intertexte chez Ferdinand de Saussure”
  • Juan Carlos BAEZA SOTO, “L’hypostase de la lumière : vibration, obscurité et intertextualités. Plotin dans l’œuvre poétique d’Emilio Prados (1899-1962)”
  • Jean-Baptiste GOUSSARD, “L’arrière-texte comme arrière du texte dans les écritures fragmentaires”
  • Nathalie ROELENS, “La ville comme arrière-texte : de Hugo à Aragon”
  • Alain TROUVÉ, “Fabriques du Savon, d’après Francis Ponge ;
    Christian Doumet – Trois réminiscences : Crane, Mallarmé, Heidegger”

 

Éditeur : Éditions et Presses universitaires de Reims (Épure)
Nb de pages : 280p.
ISBN : 978-2-915271-37-9

 

Crédit : Christophe Pelletier, Backstage Palais de Chaillot avant le show hello, 2014 – Source: Flickr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.