An American Dream. Éléments pour une étude culturaliste du cinéma hollywoodien

Couverture Hollywood, an American Dream CPTCL’interrogation du concept de fiction est au cœur de toute étude entreprise dans le champ des humanités. Or, en notre âge hypermoderne, intrinsèquement post-littéraire, notre appréhension de la fiction passe de moins en moins par les romans, contes et nouvelles et de plus en plus par les jeux vidéo, les séries télévisées et, bien sûr, les films de divertissement, lesquels, au reste, ont essaimé des seules salles obscures vers les nombreux écrans de notre vie quotidienne : home cinemas, smartphones, video game consoles, Chromebooks et autres iPads. C’est à ces films, dans leur version hollywoodienne, que s’attache cet essai qui s’inscrit moins dans le cadre disciplinaire des études filmiques, qui ressortissent à une esthétique du cinéma, que dans la perspective de ces cultural studies qui visent à interpréter les productions populaires du monde d’aujourd’hui — en l’occurrence les expressions cinématographiques de l’American dream. Aussi, malgré d’importantes différences de traitements filmiques, verrons-nous poindre, d’un genre à un autre, les mêmes canevas anthropologiques, psychologiques et sociologiques : angoisse de la perte, de la séparation, de l’abandon, panique à la pensée d’errer dans un monde hostile et labyrinthique, affolement devant la Bête étrangère à affronter, combats ordaliques, fascination pour l’ensauvagement, crainte de l’anarchie et du chaos, épouvante à l’idée de l’apocalypse qui approche, valorisation de l’effort, grandeur du sacrifice, etc. Toutes images à partir desquelles s’élabore, pour nous, le rêve hollywoodien.

Par Sébastien Hubier

Éditeur : Presses du Centre Pluridisciplinaire Textes et cultures
Collection : ABELL
Nb de pages : 358 p.
ISBN-13 978-2-904911-89-8


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.