Pictor in fabula. Traits exemplaires des peintres antiques

Projet IUF Junior (2009- 2015) – Emmanuelle Hénin

Pictor in fabula
Fresque provenant de la villa de Poppée à Oplontis.

Dans la théorie artistique, le rôle des anecdotes et des exempla est tout sauf anecdotique : ils sont un des lieux d’expression privilégié d’une théorie artistique qui est rarement formulée comme telle, mais souvent disséminée dans toute sorte de textes, ou formulée sur le mode de l’analogie. Et ce phénomène se poursuit à l’époque moderne : passage obligé des traités d’art, les exemples antiques s’invitent aussi dans les poétiques et les traités de rhétorique, les relations de fêtes et de voyages, les manuels de civilité, les ouvrages de théologie, les préfaces et dédicaces, et jusque dans la fiction. La théorie artistique contamine ainsi d’autres domaines, qui viennent l’influencer en un constant aller-retour. Ce site a pour vocation d’inventorier et de mettre à disposition de la communauté scientifique le plus grand nombre de ces variations, des plus célèbres aux plus obscures, tout en offrant un regard neuf sur la théorie artistique.

Facilement isolable comme une enclave au sein de l’argumentation, l’anecdote est souvent une manière détournée de poser une question théorique, en décalage ou en excès par rapport au propos explicite. La fécondité de ces topoi réside dans leur plasticité, susceptible d’infinies réinterprétations. Leur fixité même en fait un lieu d’invention, selon la fonction rhétorique du topos, tandis que leur récurrence offre un cadre commode à l’expression de pensées singulières, reflets d’autant de contextes originaux. Dans le même temps, leur caractère de lieux communs leur permet d’exprimer les grandes interrogations qui traversent la théorie artistique pendant toute la période moderne et dans toute l’Europe. Le site Pictor in fabula rassemble en effet, à côté des sources antiques, des œuvres produites en Italie, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Angleterre et en Espagne, entre le XVe et le XVIIIe siècles. Ces débats embrassent tout le champ de l’art, allant du statut de l’artiste aux conditions de la réception, des critères de la beauté aux limites de la représentation. Toutes les grandes questions sont abordées par ce corpus de textes, virtuellement illimité, qui constitue l’esthétique avant l’esthétique.

Membres de l’équipe :

  • Mathide BERT (Université de Liège, post-doctorante à l’Université de Reims), spécialiste de théorie de l’art en Italie
  • Jan BLANC (Université de Genève), spécialiste de théorie de l’art en Angleterre
  • Ralph DEKOONINCK (Université Catholique de Louvain), spécialiste de théorie de l’art aux Pays-Bas
  • Michelle-Caroline HECK (Université Paul-Valéry – Montpellier 3), spécialiste de théorie de l’art en Allemagne
  • Marie-Pauline MARTIN (Aix-Marseille Université), spécialiste de théorie de l’art en France
  • Valérie NAAS (Université Paris-Sorbonne), spécialiste de théorie de l’art dans la Rome antique
  • Eveline PRIOUX (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), spécialiste de théorie de l’art dans la Grèce antique
  • Jérémy PEDRAZZI (Institut des textes et manuscrits modernes, UMR CNRS/ENS), développeur du site
  • Benoît ROUX (Université de Reims Champagne-Ardenne), administrateur du site

L’année 2012-2013 en affiches

Chaque année, le CRIMEL organise plusieurs rencontres scientifiques nationales et internationales (colloques, conférences, journées d’étude, séminaire et journées scientifiques pour les doctorants, etc.), dans une perspective interdisciplinaire en lettres classiques, lettres modernes et littérature comparée

Retrouvez ici l’actualité de l’année 2012-2013 du Centre en affiches.

La non-lecture

La lecture littéraire – vol. 11 – 2011

SOMMAIRE

  • Introduction
  • Cécile BISHOP et Léa VUONG La « traversée des livres »
  • Entretien avec Pierre BAYARD
  • Florian PENNANECH, Comment ne plus avoir à en parler
  • Chantal LAPEYRE-DESMAISON, Pourquoi je n’ai pas lu Cercle de Yannick Haenel
  • Maxime GOERGEN, Pour une délecture de La Comédie Humaine
  • Bertrand BOURGEOIS, À rebours de la lecture, habiter la maison-livre
  • Pierre-Frédéric CHARPENTIER Du mythe à l’archéologie : sur les traces du roman perdu de Paul Nizan, La Soirée à Somosierra
  • Benoît TANE, Pierre Bayard et le livre imaginaire ++. Dans la fiction des Liaisons dangereuses
  • Denis BRIAND, De la littérature à l’art: l’érudition hantée par les « fantômes imprécis qui y circulent »
  • Rebecca FERREBOEUF, Le canon littéraire de l’entre-deux-guerres et les femmes-écrivains : le cas de Bonsoir Thérèse d’Elsa Triolet »
  • Laetitia PERRET-TRUCHOT L’enseignement de la littérature : injonction paradoxale ou injonction contradictoire
  • Ros MURRAY, Alice de l’autre côté des intestins : Lewis Carroll adapté par Antonin Artaud, Problèmes de lecture
  • Sébastien HUBIER, Compréhension, explication, interprétation
  • Karl CANVAT, Les genres : espaces des possibles et mémoire du littéraire

Nb de pages : 224 p.
ISSN 1279-7308

 

Crédit : Art of imagined reality, Book, 2015 – Source: Flickr

Théorie littéraire et culturalisme

La lecture littéraire – vol. 10 – 2009

 

SOMMAIRE

  • Alain TROUVÉ Avant-propos
  • Entretien Vincent JOUVE & et Sébastien HUBIER Questions aux études culturelles
  • Étienne BEAULIEU, Médiations culturelles et prose des cultures selon Rousseau
  • Vanessa BESAND, Bienfaits et dérives de la culture populaire dans Vente à la criée du lot 49 de Thomas Pynchon
  • Antonio DOMINGUEZ-LEIVA, La lecture littéraire, enjeu du comparatisme culturaliste
  • Odile GANNIER, Lectures plurielles de L’Autre Face de la mer de Louis-Philippe Dalembert et The Farming of Bones d’Edwidge Danticat »
  • Frank GREINER, Littérature, culture et fonctions : l’exemple du roman sentimental dans la France de l’âge baroque
  • Sébastien HUBIER, Pour une anthropologie culturelle de la croyance littéraire
  • Efraim KRISTAL, L’art, la littérature et la modernité liquide : Richard Wolheim, Zygmunt Bauman et Yves Michaud
  • Florian PENNANECH, La narratologie féministe : des méthodes et de leurs enjeux
  • Johanna PORCU-ADAMS, Anthropologie littéraire : De l’ultra-violence dans la tragédie post-renaissante
  • Simona ROSSI, Simona, Cuisine et littérature: invitation au mariage ou au divorce ?
  • Catherine ROVERA Music-hall et modernisme

Notes de lecture

  • « Pierre Bayard : L’Affaire du chien des Baskerville ou le complexe du critique romancier »
  • « La réception entre théories de la littérature et théories de la culture », Studia Romanica Tartuensia V, dir. Stefano Montes, Katre Talviste et Tanel Lepsoo,Tartu, 2007

Nb de pages : 242 p.
ISSN 1279-7308

 

Crédit : Thomas Hawk, Curiosity, 2011 – Source: Flickr

Lecture et psychanalyse

La lecture littéraire – vol. 9 – 2007

SOMMAIRE

Avant-propos

  • Jean BELLEMIN-NOËL « Voilà un texte pour toi ! » Inconscient et écriture
  • Pierre BAYARD, De l’importance de savoir se taire Jacques POIRIER, « Qui expose s’expose » : sur Fils de Serge Doubrovsky
  • Gérard COGEZ, Nerval : comment peut-on être femme ?
  • Marie BAUDRY, Fantasmatique de la (mauvaise) lecture
  • François MIGEOT, La lecture, du « lecteur modèle » au modèle du « ziuthre »
  • Roselyne WALLER, « Traduise qui peut » À propos d’un chapitre de Théâtre/Roman, « L’acteur rêve-t-il ? »
  • Dagmar WIESER, « Innombrable Albertine » De la lecture comme relation d’inconnu
  • Alain TROUVÉ, Sur les traces de l’intertexte latent
  • Anne-Elisabeth HALPERN, Dada et la « psychobanalyse »
  • Sébastien HUBIER, Comparatisme, anthropologie culturelle et psychanalyse
  • AE-YOUNG CHOE, Lecture textanalytique d’un récit coréen : Le Paratonnerre de Kim Young-Ha
  • KIM Young-Ha, Le Paratonnerre

Nb de pages : 242 p.
ISSN 1279-7308

 

Crédit : Sigmund Freud (1856-1939) photographié par son beau-fils Max Halberstadt, vers 1921 – source

La case blanche

La lecture littéraire – vol. 8 – 2006

SOMMAIRE

Présentation
MARC ESCOLA & SOPHIE RABAU
« Inventer la pratique » : pour une théorie des textes possibles

Possibles de la théorie : réflexions épistémologiques

  • Nancy MURZILLI, Logique et ontologie de la « case aveugle » : sur le statut du possible en littérature
  • Christine NOILLE-CLAUZADE, les théories non écrites, du XVII° siècle à Aristote : La logique de l’évitement en rhétorique et en poétique
  • Alain BRUNN, Sainte-Beuve et La Rochefoucauld : l’auteur, case aveugle de la théorie littéraire
  • Vincent DEBAENE, Pourquoi une case vide n’est pas une case blanche. Structuralisme et théorie littéraire
  • Alexandre GEFEN, Du bon usage des tableaux à double entrée : stratégies taxinomiques et ambitions épistémologiques de la théorie littéraire

Possibles de l’Histoire : l’imaginaire théorique de l’histoire littéraire

  • Jean-Louis JEANNELLE, Valeur et littérature : le point aveugle de la théorie
  • Marielle MACÉ, Listes de genres : sur la place de l’essai et l’imaginaire théorique
  • François HOFF, De l’inexistence du roman policier dans l’Antiquité
  • Pierre CAMPION & Yvon LOGÉAT, La littérature dans l’ordre des événements
  • Marc ESCOLA, D’une page de Paul Bénichou qui faillit bien révolutionner l’histoire littéraire

Théorie des possibles : entre commentaire et réécriture

  • Éloïse LIÈVRE, L’autre case aveugle : pour une théorie de la création littéraire ?
  • Christelle REGGIANI, Le discours oulipien comme rhétorique spéculative
  • Maya LAVAULT, Mondes possibles et possibles narratifs dans À la Recherche du temps perdu
  • Sophie RABAU, Trois petits vers et puis s’en vont.  Correction  textuelle  et  scènes  possibles  dans Les  Perses d’Eschyle
  • Entretien avec Thiphaine SAMOYAULT & Christiane MONTALBETTI

Nb de pages : 282 p.
ISSN 1279-7308

 

Crédit : Aimee Dars Ellis, Big Chessboard, 2009 – Source: Flickr

Soutenance de Sophie DEROCHE

Sophie DEROCHE soutiendra sa thèse de doctorat, préparée sous la direction de Sébastien HUBIER, maître de conférences HDR à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, et intitulée

L’esthétique grotesque chez Lydie Salvayre, Tim Burton et Terry Gilliam : dénonciation et échappatoire de la société contemporaine du simulacre

le 24 juin 2013, campus Croix Rouge, Amphi recherche du Bâtiment 13 .

Le jury sera composé de M. Sébastien HUBIER (Maitre de Conférences HDR, Université de Reims Champagne-Ardenne), M. Rémi ASTRUC (Professeur, Université de Cergy-Ponthoise), M. Vincent JOUVE (Professeur, Université de Reims Champagne-Ardenne), M. Bruno BLANCKEMAN (Professeur, Université Sorbonne Nouvelle ), Mme Frédérique TOUDOIRE (Professeur, Université de Haute-Alsace).

Crédit: Leo Reynolds, Grotesque – source: Flickr.

L’Allégorie

La lecture littéraire – vol. 4 – 2000

SOMMAIRE

  • Avant-propos par Régine Borderie
  • Stéphane Toulouse : “La lecture allégorique d’Homère chez Porphyre : principes et méthode d’une pratique philosophique”
  • Véronique Gély-Ghédira : “La description allégorique de Martianus Capella au Songe de Poliphile : l’exemple de Psyché”
  • Florence Dumora-Mabille Allégorie et onirocritique Patrick Labarthe : “Mémoire et allégorie chez Baudelaire : “Le Voyage””
  • Nella Arambasin : “Du sujet allégorique à l’objet de l’allégorie : un parcours de la modernité en peinture”

Problème de lecture

  • Jacques Isolery : “Claude Simon chez Madame du Deffand”
  • Thierry Mézaille : “Que garder aujourd’hui de la lecture thématique de S/Z ?”
  • Alain Rabatel : “Un, deux, trois points de vue ? Pour une approche unifiante des points de vue narratif et discursif”

Actualité de la lecture

  • Alain Vuillemin : “La poésie animée”

Comptes rendus

Alberto MANGUEL, Une Histoire de la lecture ; Béatrice BLOCH, Le Roman contemporain Liberté et plaisir du lecteur ; Nicolas CARPENTIERS, La Lecture selon Barthes

 

Pages : 280
ISBN : 2-252-03089-5

Crédit : Jean Louis Mazieres, Allegorie du chant, de la peinture, de la musique et des arts plastiques. Prague, Narodni Galerie. Veletrzni Palac, 2017 – Source : Flickr

L’Illisible

La lecture littéraire – vol. 3 – 1999

SOMMAIRE

Avant-propos

L’Illisible comme stratégie textuelle

  • Frank Greiner : “Langue occulte et secrets désirs : les enjeux de la stéganographie dans Le Voyage des princes de Béroalde de Verville”
    Jean- Patrice Courtois : “Comment Roxane devient philosophe : romanesque de l’illisible et sexuation des concepts dans les Lettres persanes
  • Sébastien Hubier: “Le don d’invisibilité ou les deux figures de l’illisible dans Ulysse de Joyce”
  • Emmanuel Bouju : “A contre-horizon : éthiques littéraires de l’illisibilité”
  • Yves Baudelle : “De la référence dans l’univers de fiction : problèmes de lisibilité du roman”
  • Valéry Hugotte Rouen : “Illisible par intensité : sur “les signes insensés” de Jacques Dupin”

L’Illisible comme pratique de lecture

  • Amor Ben Ali : “Ecriture et lecture de l’illisible dans l’œuvre de Michaux”
  • Marc Escola : “Le lisible et l’illisble : procédures de contextualisation et seuils de lisibilité”
  • Annie Rouxel : “La lecture littéraire, un jeu avec l’illisible”

Pages : 272
ISBN : 2-252-03089-5

Crédit : POP, Illegible Inscription, 2011 – source : Flickr

Le Lecteur dans l’oeuvre

La lecture littéraire – vol. 2 – 1998

SOMMAIRE

  • Nathalie Ferrand : “L’aventurier, la courtisane et le maître de vertu – Représentations imaginaires du livre et de la lecture dans les romans français du XVIIIème siècle”
  • Catherine Mariette : “Portrait du lecteur stendhalien”
  • André Bellatorre : “Le chiffre de Stendhal (les lecteurs de La Chartreuse de Parme)”
  • Delphine Gleizes: “”Imprudence de faire des questions à un livre” ou quelques lecteurs dans les romans de Victor Hugo”
  • Pedro Pardo: “Invitation à la lecture littéraire : Maldoror et l’inter-diction”
  • Jean-Marc Talpin : “Une passion débordante : figures jamesiennes du lecteur”
  • Philippe Chardin : “Désillusions référentielles et digressions salvatrices : splendeurs et misères de la lecture selon Marcel Proust préfacier de Ruskin”
  • Sébastien Hubier : “Le repli diapré de la Maya (la représentation de l’écrivain en lecteur dans quelques fictions du tournant du siècle)”

Problème de lecture

  • Jérôme Berney: “Ecrire l’histoire de la lecture. A propos d’une étude de Roger Chartier sur George Dandin.”
  • Béatrice Bloch : “Passe le texte et persiste un tempo de l’imaginaire (un lecteur contemporain face à un texte du XVIIème siècle)”
  • Thierry Mézaille : “Des relations lexicales à la sémantique textuelle : éléments de repérage pour la lecture du Lion de Kessel”

Actualité de la lecture

  • Linda Collinge : “La lecture à tout prix”
  • Alain Vuillemin : “Poésie et informatique : la notion d'”écrilecture” dans la poésie électronique”

Comptes rendus

Juan Luis ALBORG, Sobre critica y criticos ; Roger CHARTIER, Culture écrite et société. L’ordre des livres (XIVème-XVIIIème siècle) ; Maurice COUTURIER, La Figure de l’auteur ;Jean-Louis DUFAYS, Louis GEMENNE et Dominique LEDUR (sous la direction de), Pour une lecture littéraire 1 et 2 ; Nathalie FERRAND, Banques de données et hypertextes pour l’étude du roman ; Joëlle GLEIZE, Le Double Miroir. Le livre dans les livres de Stendhal à Proust ; Evelyne GROSSMAN, Artaud/Joyce. Le corps et le texte ; Annie ROUXEL,Enseigner la lecture littéraire

Colloques et informations

Pages : 240
ISBN : 2-252-03089-5

Crédit : Paulo Slachevsky, Lector, 2016 – Source : Flickr

Carnet du Centre de recherche interdisciplinaire sur les modèles esthétiques et littéraires (CRIMEL EA 3311)