Vocalités contemporaines. La voix entre poésie et musique (1948-2022)

Vocalités contemporaines
La voix entre poésie et musique (1948-2022)
24-26 mars 2022

Responsable scientifique
Laure Gauthier (laure.gauthier@univ-reims.fr)
Renseignements et inscriptions
Stéphanie Hatat (stephanie.hatat@univ-reims.fr)

Continuer la lecture de Vocalités contemporaines. La voix entre poésie et musique (1948-2022)

L’édition de création 1950-1980. Le grand illustré, et après?

JOURNÉE D’ÉTUDES
L’ÉDITION DE CRÉATION 1950-1980.
LE GRAND ILLUSTRÉ, ET APRÈS ?

Vendredi 8 avril, 10h-17h30

Sous la responsabilité de Sophie LESIEWICZ, INHA & Anne-Christine ROYÈRE, CRIMEL

LIEU :
BIBLIOTHÈQUE CARNEGIE
2 place Carnegie, Reims

PROGRAMME :
10h – Accueil
10h15 – 10h30 : Introduction
Anne-Christine ROYÈRE, Université de Reims Champagne-Ardenne

10h30 – 11h15 : Édition de création, changement de perspectives
10h30 – 10h45 : Sophie LESIEWICZ, INHA
Petite historiographie du livre d’artiste

10h45 – 11h15 : Ilaria ANDREOLI, INHA
Le livre de peintre est-il un mythe ?

11h20-11h30 : Discussion

11h30 – 13h00 : L’écrivain / artiste : un « livre d’artiste » ?
11h30 – 12h : Antoine PERRIOL, Chercheur indépendant
Georges Hugnet, ou le territoire du livre

12h – 12h30 : Nathalie GIBERT, Enseignante et chercheuse
Vercors et l’imprimerie (suite)

12h30 – 12h40 : Discussion

Déjeuner : 12h45-14h

14h – 14h30 : L’écrivain / artiste : un « livre d’artiste » ? (suite)
14h – 14h30 : Albert DUPONT, Artiste & Sophie LESIEWICZ, INHA
Livres d’artiste lettristes / Maurice Lemaître

14h30 – 15h30 : Éditer collectif ?
14h30 – 15h : Marius DURAND, Designer Graphique
Changement de Formes

15h–15h30 : Lenaïg CARIOU, Université Paris 8
Orange Export Ldt (1969-1986)

 15h30 – 15h45 : Discussion

15h45 – 17h30 : Présentation d’ouvrages
15h45-16h15 : Coline DAMERY, Université de Reims Champagne-Ardenne & Coline GOSCINIAK, Bibliothèque Carnegie
Les publications internes du Collège de ‘Pataphysique

16h15 – 17h15 : Anne-Christine ROYÈRE, Université de Reims Champagne-Ardenne & Coline GOSCINIAK, Bibliothèque Carnegie
Collectif Génération

17h15 – 17h30 : Discussion et clôture de la journée d’étude

CONTACT :
Stéphanie Hatat : stephanie.hatat@univ-reims.fr /
03 26 91 36 15

TELECHARGEMENTS :
Affiche édition de création
Programme édition de création

Crédit photo : CC0 Revue Change

Communautés et minorités dans les séries TV

Communautés et minorités dans les séries TV
vendredi 18 mars 2022

Journée d’étude organisée par Emmanuel Le Vagueresse (CIRLEP) et Sébastien Hubier (URCA).

Matinée
8h30 Ouverture

9h Emmanuel Le Vagueresse (URCA), « Une grande muette blonde et un petit gros en fauteuil roulant : Rhonda et Mère-Grand dans Chapeau melon et bottes de cuir »

9h30 Sébastien Hubier (URCA), « “I am just a straight white man in my 30’s! I’m a fucking minority here! A fucking visible minority!” Minorités et communautés dans l’imaginaire néo-reaganien (The X-Files, The Shield, Banshee) »

Discussion & pause

10h45 Victor-Arthur Piégay (Université de Lorraine), « Communautés adolescentes dans l’Amérique pornifiée d’Euphoria »

11h15 Sophie Benard (CNRS), « Les séries True Crime (The Keepers) »

Discussion

Après-midi
14h Anne-Élisabeth Halpern (URCA), « Surexposition des minorités invisibles dans True Blood : des livres à la série »

14h30 Paula Almeida (Universidade do Porto), « Nouveaux modèles féminins dans les séries télévisées portugaises : une minorité face au paradigme traditionnel ? »

Discussion & pause

15h30 Lorène Trémerel (URCA), « Pétasses et ratées : la sororité des Kappa dans Scream Queens »

16h Juliette Fridli (URCA), « Quand la minorité devient majorité (Community [2009-2014], 911 Lone Star [2020-…]) et New Amsterdam [2018-…]) »

16h30 Jérôme Martin (Université de Bourgogne), « “Stay woke and be conscious” : minorités et communautés à l’âge du capitalisme de surveillance » (table ronde).

« Closing Drinks »

Sébastien Hubier enseigne la littérature comparée et les cultural studies à l’Université de Reims-Champagne-Ardenne et à l’Institut d’Études Politiques de Paris. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’imaginaire érotique occidental et les fictions littéraires et cinématographiques contemporaines.

Emmanuel Le Vagueresse enseigne la littérature et le cinéma espagnols contemporains à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et à l’Institut d’Études Politiques de Paris. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur sa spécialité et également traducteur de poésie espagnole.

LIEU
Médiathèque Jean Falala
2 rue des Fuseliers, 51100 Reims – Auditorium de la médiathèque

TELECHARGEMENT :
Programme Séries TV et Communautés
Affiche Séries TV et Communautés

Louis-Jean Levesque de Pouilly, Théorie des sentiments agréables

Héritages critiques  – vol. 13

dirigé par Françoise GEVREY

De l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres à la Lieutenance des habitants de la ville de Reims, le parcours intellectuel et social de Levesque de Pouilly (1691-1750) fut accompagné d’échanges avec nombre de personnages célèbres : philosophes, écrivains, scientifiques et hommes politiques. Sa Théorie des sentiments agréables, dont on donne ici la première édition critique en se fondant sur la dernière version remaniée par l’auteur, est le fruit d’une assez longue réflexion encouragée par ses plus proches amis. Largement diffusée et rééditée encore de manière posthume en 1774, cette œuvre qui associe l’analyse du sentiment moral à une réflexion sur les arts et la rhétorique ne se réduit pas à un simple hédonisme : enracinée dans une excellente connaissance de la culture gréco-latine, la Théorie des sentiments agréables combat les idées de Bayle tout en prolongeant les réflexions engagées par les philosophes anglais ; dans son théisme, elle demeure notamment marquée par la méthode newtonienne et par les choix des Modernes. L’Encyclopédie reprendra plusieurs de ses analyses, montrant ainsi que l’ouvrage s’inscrit dans le mouvement des Lumières.
 
Ont contribué à ce volume :
 
  • Françoise GEVREY est professeur émérite de littérature française du XVIIIe siècle à l’Université de Reims. Elle a travaillé sur le roman et la nouvelle (L’Illusion et ses procédés, J. Corti), sur le conte (deux volumes de la « Bibliothèque des génies et des fées », H. Champion), sur Houdar de La Motte et sur les moralistes. Un ouvrage rassemble une partie de ses articles sous le titre de Modèles et fictions à l’âge classique et au Siècle des Lumières (H. Champion, 2019). Elle a codirigé avec M.-A. Croft une édition d’œuvres de Boursault (Écrire l’actualité, coll. « Héritages critiques », 2017) et avec Ch. Deharbe une édition des Nouvelles et contes de Loaisel de Tréogate (Classiques Garnier, à paraître).
  • Miguel BENÍTEZ, professeur émérite de philosophie à l’Université de Séville, a consacré de nombreuses études aux hétérodoxes des Lumières. Ses travaux sur les manuscrits philosophiques clandestins ont été en partie compilés dans La Face cachée des Lumières (1996) et dans Le Foyer clandestin des Lumières (2013). Il a publié des ouvrages sur des penseurs marginaux des Lumières clandestines : Bonaventure de Fourcroy (2005), Jean Meslier (2012), Pierre Michel (2017), sur le jeune Montesquieu (2012) et sur la lettre de Voltaire sur Locke (2019). Un long travail sur Le Déisme antichrétien des frères Lévesque se trouve actuellement sous presse.
  • Marc André BERNIER, professeur de littérature du xviiie siècle à l’Université du Québec à Trois-Rivières, est membre l’Académie des Lettres et sciences humaines de la Société royale du Canada et directeur du Centre interuniversitaire de recherche sur la première modernité, xvie-xviiie siècles (CIREM 16-18). Ses travaux portent sur les rapports entre littérature et philosophie, l’histoire de la rhétorique, le Nouveau Monde et l’écriture des femmes. Il a fait récemment paraître, avec Lise Andries, L’Avenir des Lumières / The Future of Enlightenment (2019) ; avec Zeina Hakim, Mémoires et roman : les rapports de Vérité et de Fiction au XVIIIe siècle (2022) et, avec Kim Gladu et Huguette Krief, La Vertu féminine, de la cour de Sceaux à la guillotine (2022).
  • Bernard DELAUNAY a exercé le métier d’ingénieur. Il a soutenu une thèse de doctorat, publiée sous le titre de Penser la technique à l’Académie royale des sciences (1699-1750), H. Champion, 2018. Chercheur associé à l’équipe d’histoire des techniques de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine de l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne, il est l’auteur de plusieurs articles concernant l’histoire des sciences dont : « Un réseau newtonien : l’Académie royale des sciences, la ville de Reims et une école de ”mathématiques pratiques” au XVIIIe siècle » dans Arnaud Hurel (dir), La France savante, Édition électronique du CTHS (Actes des congrès des sociétés historiques et scientifiques), 2017 ; « Les livres d’ingénieurs au XVIIIe siècle : le cas emblématique de Bélidor dans Dominique Briquet, Écriture et transmission des savoirs de l’Antiquité à nos jours, Édition électronique du CTHS, 2020.
  • Carole DORNIER, professeur émérite de langue et de littérature française du XVIIIe siècle à l’Université de Caen, a publié des études et des éditions scientifiques de textes du XVIIIe siècle. Elle a dirigé une édition en ligne des Pensées de Montesquieu (https://www.unicaen.fr/services/puc/sources/Montesquieu). Elle vient de faire paraître La Monarchie éclairée de l’abbé de Saint-Pierre : Une science politique des Modernes, aux Oxford Studies in the Enlightenment (Liverpool University Press, 2020). Elle dirige actuellement une édition en ligne des écrits du même abbé Castel de Saint-Pierre, dont une partie importante est déjà consultable :  https://www.unicaen.fr/puc/sources/castel/accueil.
  • Claudine POULOUIN est professeure émérite de littérature française à l’Université de Rouen. Directrice de publication de la Revue Fontenelle, elle dirige aussi la publication des Œuvres complètes de Fontenelle chez H. Champion et vient de publier L’Histoire des oracles dans le volume 3 (2021).
Consulter le sommaire.

La postface de l’ouvrage, signée de Françoise Gevrey, est disponible en texte intégral dans HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03507953v1.
 

304 pages de contenu principal ; 5 ill. noir et blanc.
ISBN-10 2374961230
ISBN-13 9782374961231

Disponible en librairie et sur le Comptoir des Presses d’Université.

Crédits : bandeau de Jacques de Sève pour l’édition de la Théorie des sentiments agréables (1749) gravé par Étienne Fessard, © collection particulière.

Séminaire du 3 mars 2022

Anna Loba (Université Adam Mickiewicz, Poznan, Pologne)
Peau d’Âne et ses sœurs

 Les origines du conte de la jeune fille qui fuit le désir incestueux de son père et voit sa vertu récompensée par un beau mariage semblent remonter au Moyen Âge. De nombreux textes médiévaux contiennent certains éléments caractéristiques de ce récit, même si le thème de la peau d’animal servant de déguisement à la fugitive n’apparaît qu’au XVIe siècle. Un siècle plus tard ce motif a trouvé sa plus célèbre expression chez Charles Perrault dans le conte de « Peau d’Âne ». Cependant, il s’avère que l’héroïne du conteur français a de nombreuses sœurs et le manteau de peau d’âne n’est pas le seul costume animal qu’elles endossent. Dans mon exposé je voudrais me pencher sur l’histoire du conte de Perrault et réfléchir sur ses variantes présentes dans le recueil des frères Grimm et dans le folklore polonais.

Anna Loba est professeure à l’Université Adam Mickiewicz à Poznań (Pologne) où elle enseigne la littérature française du Moyen Âge et de la Renaissance. Ses recherches portent notamment sur la littérature didactique, religieuse et morale de la fin du Moyen Âge. Elle s’intéresse également au médiévalisme et à l’histoire de la littérature de jeunesse française et francophone. Elle a publié Le Réconfort des dames mariées. Mariage dans les écrits adressés aux femmes à la fin du Moyen Âge (2013). Elle a dirigé le volume Ton nom sera reluisant aprés toy par longue memoire. Études sur Christine de Pizan (2017). Elle est en train de préparer la traduction de La Cité des Dames de Christine de Pizan en polonais.

TELECHARGEMENT
Affiche Ana LOBA
mise à jour du 5 mars : Présentation utilisée lors de la conférence : Peau d’âne 1 ; Peaud’ane2-1

POUR PROLONGER SUR CE THEME
Frédéric Calas (dir.), Peau d’âne et peaux de bêtes, Clermont-Ferrand : Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand, coll. “Mythographies Et Sociétés”, 2021, ISBN : 978-2845169791.
Voir ici le compte rendu sur Acta Fabula.

Les super-héros. Que sont nos héros devenus?

Les super-héros. Que sont nos héros devenus?, dir. Sébastien Hubier et Frédérique Toudoire-Surlapierre, éditions du murmure, 2022, 286 pages.

Que sont nos héros devenus ? Par quels mécanismes réussissent-ils à transformer leur condition superhéroïque ? Pour comprendre l’évolution des superhéros, il convient de rappeler ce qui les constitue, ce qui fait leur essence.

Les super-héros stigmatisent notre besoin de faire se rencontrer le naturel et le surnaturel. Leurs aventures sont des fables spirituelles postmodernes : elles constituent une mythologie des temps nouveaux. Et si ces fictions sont construites sur les mêmes ressorts psychologiques que les anciennes mythologies, le super-héros serait alors un dieu des temps modernes.

Disponible sur le site de l’éditeur.

Séminaire du 3 février 2022 : Autour des Saturnales

Séminaire « Grandes et petites Mythologies »
Jeudi 2 décembre 2021, de 17h-19h

Valérie Wampfler
Autour des Saturnales

Les Saturnales sont des fêtes religieuses romaines précédant le solstice d’hiver, moment où, selon l’étymologie donnée par Pline le Jeune, le soleil (sol), dans son mouvement vertical apparent – de plus en plus bas dans le ciel en hiver, de plus en plus haut en été –, semble stationner (stare) au même endroit pendant quelques jours. Ce temps de suspens, de transition cosmique symbolise tant la fin d’un cycle qu’une renaissance, puisqu’après le 21-22 décembre, la durée du jour commence à croître à nouveau, comme si le mouvement du soleil s’était inversé.

Nous observerons comment, depuis l’Antiquité à nos jours, se font écho et se transforment les rites et pratiques qui accompagnent ce moment particulier, tous également marqués par une oscillation entre vie et mort, ordre et désordre, chute et rédemption, à l’instar des figures du divin que l’on y célèbre.

Valérie Boutrois-Wampfler est maîtresse de conférences de Langue et Littérature latines à l’Université de Reims Champagne-Ardenne ; à travers la traduction et l’étude de plusieurs œuvres néo-latines de l’érudit dijonnais Claude-Barthélemy Morisot, elle travaille sur la fiction narrative (roman à clef, prosimètre satirique) du règne de Louis XIII, sur le roman antique et moderne et sur l’usage des modèles antiques (littérature, iconographie, politique) dans les réseaux savants du premier xviie siècle.

TELECHARGEMENT
Affiche V Wampfler

Crédits : Cosyn, Jean-Baptiste et Jean l’évangéliste, fin XVIIe siècle, maison de Bellone, 46 rue de Flandres, Bruxelles – photo personnelle.

Gaston d’Orléans et l’Antiquité

“Gaston d’Orléans et l’Antiquité”, Actes du colloque des 2-4 octobre 2019, université de Reims Champagne-Ardenne, dir. Céline Bohnert et Valérie Wampfler, Bulletin du Centre de Recherche du Château de Versailles, 2021, [en ligne : https://journals.openedition.org/crcv/18977].

Les plus récentes études consacrées à Gaston d’Orléans (Pierre Gatulle, Gaston d’Orléans, entre mécénat et impatience du pouvoir, Champ-Vallon, 2012 ; Jean-Marie Constant, Gaston d’Orléans, Prince de la Liberté, Perrin, 2013 ainsi que, des mêmes auteurs, le catalogue de l’exposition qui s’est tenue à Blois en 2017 : Gaston d’Orléans, prince rebelle et mécène, P.U.R., 2017) ont permis de faire le point sur l’image protéiforme, au gré de la tradition et du fantasme, d’un prince autour duquel s’est construite une sorte de « cour parallèle » qui n’a rien à envier, du point de vue de son effervescence intellectuelle, artistique et idéologique, à celles des deux grands règnes du xviie siècle – et ce, bien qu’elle ait été souvent occultée par les aspects pittoresques et/ou discutables de l’action politique comme de la vie privée de Gaston d’Orléans. Continuer la lecture de Gaston d’Orléans et l’Antiquité

Vocalités contemporaines. La voix entre poésie et musique (1948-2022)

Vocalités contemporaines.
La voix entre poésie et musique (1948-2022)

colloque, 24-26 mars 2022

ARGUMENT :
L’enjeu de ce colloque est d’interroger l’émergence récente de nouvelles pratiques vocales et de nouveaux répertoires entre poésie et musique ainsi que de nouvelles collaborations transmédiales. Il est une invitation à repenser la voix, qu’elle émane de la musique vocale d’aujourd’hui, des diverses médiations vocales de la poésie contemporaine, de la performance ou encore de la création radiophonique depuis les années 1950. Quelles tensions, quelles fécondations réciproques animent les pratiques vocales contemporaines entre poésie et musique ? De fait, elles ont fréquemment fait l’objet, notamment au début de la période considérée, de déclarations d’intention distinctes de la part des poètes et des compositeurs. De même, l’analyse de ces vocalités a souvent suivi des chemins épistémologiques séparés, même si parfois, notamment concernant la musique électroacoustique et la voix acousmate, on a pu les étudier conjointement. L’enjeu est désormais de faire dialoguer les disciplines en vue d’une compréhension globale de ces vocalités contemporaines situées à l’intersection des champs de la poésie et de la musique. On se demandera également en quoi les vocalités nouvelles, émanant de poètes et de compositeurs associés à d’autres artistes, permettent d’ouvrir la réflexion sur la voix à des questionnements environnementaux éco-poétiques et politiques. Continuer la lecture de Vocalités contemporaines. La voix entre poésie et musique (1948-2022)

Patrimoines in Situ II

Le projet se rattache à l’axe Patrimoines de la Maison des Sciences Humaines, et vise à réunir des enseignants chercheurs de disciplines variées, principalement intéressés par les patrimoines textuels et architecturaux.

Dans la continuité de la journée de septembre 2019, qui a permis la découverte de deux monuments patrimoniaux de la région Grand Est (la bibliothèque de Saint Mihiel et de la villa Poincaré à Sampigny), le CRIMEL et le CIRLEP proposent une seconde édition, tournée vers deux lieux parisiens.  Continuer la lecture de Patrimoines in Situ II

Carnet du Centre de recherche interdisciplinaire sur les modèles esthétiques et littéraires (CRIMEL EA 3311)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search