La fabrique de l’humanisme (projet IUF 2020-2025)

Étudier la fabrique de l’humanisme
à l’ère des humanités numériques :
le cas des Mythologiae libri decem de Natale Conti

Projet IUF junior (2020-2025) – Céline Bohnert

Le projet intitulé « Étudier la fabrique de l’humanisme à l’ère des humanités numériques : le cas des Mythologiae libri decem de Natale Conti » interroge l’un par l’autre humanisme renaissant et humanisme contemporain en une démarche réflexive et critique sur les humanités numériques. Il questionne la façon dont les outils numériques remodèlent nos pratiques intellectuelles en mobilisant un corpus inexploré, les Mythologiae libri decem de Natale Conti. Appliquant à un nouvel objet le principe de symétrie (B. Latour), il entend éclairer les présupposés méthodologiques et théoriques, ainsi que les enjeux politiques propres à ces deux âges de l’humanisme.

LIENS
Le site Mythologia
Le carnet Hypothèses du projet
Les membres de l’équipe

 

indexation sur le site Mythologia

Exemple d’activité réalisée en 2019-2020
Indexation sur le site Mythologia

Vous l’aurez compris, le master LH n’est pas uniquement centré sur le mémoire, il permet aux étudiants de découvrir le monde de la recherche dans ses dimensions plurielles. Parmi elles, celle des humanités   numériques   qui   a   fait   l’objet  de plusieurs cours. L’une des activités, réalisée en philologie numérique, consiste en une indexation et transcription de textes de Natale Conti sur le site Mythologia. L’enjeu était de se confronter à des textes qui  ne  pensent  pas  le  monde  comme  nous  afin d’’interroger la manière de  transmettre  ou  de fabriquer une connaissance sur l’Antiquité. Notre travail a consisté en une explicitation de textes qui nous résistent à cause de l’ éloignement temporel et culturel. Cela s’est fait par le geste éditorial, qui consiste en une création de « quelque chose » (ici, en l’occurrence,  création  de  métadonnées)  consultable par d’autres – tant pour les spécialistes que pour les néophytes.   Il   faut   trouver   un   équilibre entre informations et synthèses pour que l’outil final soit lisible et donc profitable aux utilisateurs.

Compétences acquises : maîtrise des outils documentaires classiques et numériques, maîtrise de la méthode philologique pour l’établissement et la compréhension des textes

Signé: Les étudiants de la promotion 2019-2020

LIENS
– Nos travaux sur le site Mythologia
– La présentation du cours sur le blog Mythologia.
– Le scénario pédagogique été présenté par nos enseignants lors de la journée d’étude « Humanités numériques et pratiques pédagogiques » organisée à l’Université Paris 8 dans le cadre du séminaire EPHN.

Séminaire « Grandes et petites mythologies » Programme 2020-2021

Séminaire « Grandes et petites mythologies »
2020-2021

Horaire : 16h30-18h30
Lieu : BU Robert de Sorbon, CAMPUS CROIX ROUGE, UNIVERSITE DE REIMS

Voici le programme mythologique de l’année 2020-2021.
Nous entamons avec joie notre troisième année d’existence et de travaux tandis que nous sommes en train de rassembler l’ensemble des contributions des deux premières années : un joli volume devrait sortir des presses des EPURE au Nouvel An.

N’hésitez pas à venir nous rejoindre le premier jeudi du mois (sauf en mars, ce sera le second, pour cause de vacances d’hiver), de 16h30 à 18h30, sur le Campus Croix-Rouge, à la Bibliothèque universitaire Robert de Sorbon.

Jeudi 1er octobre 2020
Virginie Leroux (EPHE – PSL), Autour de Bacchus.

5 novembre 2020
Thomas Nicklas (URCA- CIRLEP), Rübezahl.

3 décembre 2020
Françoise Gevrey (URCA- CRIMEL), L’usage de la mythologie dans le conte licencieux.

4 février 2021
Céline Bohnert (URCA- CRIMEL), l’Adonis des modernes.

11 mars 2021
Sophie Conte (URCA- CRIMEL), La figure d’Iphigénie.

1er avril 2021
Miren Lacassagne (Université de Bordeaux), La roue de Fortune et le rouet

TÉLÉCHARGEMENT
2020 2021 Programme GRANDES ET PETITES MYTHOLOGIES REIMS

ANNULATION DU SEMINAIRE DU 2 AVRIL

Chers collègues, chers étudiants, chers amis auditeurs,
L’arrêté du 15 mars publié ce matin au JO ferme l’accès au public des salles de conférences et des bibliothèques jusqu’au 15 avril. Par conséquent, nous devons annuler notre séance du 2 avril prochain ; nous essaierons de reprogrammer la conférence de Christine Ferlampin-Acher l’année prochaine, en lui exprimant aujourd’hui tous nos regrets pour ce rendez-vous manqué.
Prenez bien soin de vous et gardez le sourire ! Espérons que cette étrange et inquiétante période passera d’autant plus vite que nous respecterons scrupuleusement les consignes.

A BIENTÔT ! 😉

5 MARS: Prochain séminaire « Grandes et Petites Mythologiques »

Nous plongerons, avec Asdis Magnusdottir, professeur de littérature française à l’Université d’Islande à Reykjavík, dans les brumes de la mythologie nordique!

Bibliothèque Robert de Sorbon – Campus Croix-Rouge
16h30-18h30

TÉLÉCHARGEMENT:
A. Magnusdottir Affiche

Contact: Karin Ueltschi – karin.ueltschi-courchinoux@univ-reims.fr

Crédits:
Gustave Doré, [Il marcha vers le château qu’il voyait au bout d’une grande avenue où il entra], estampe pour les Contes de Charles Perrault (“La Belle au bois dormant”), 1862 – source: Gallica.

 

Journée d’étude 6 février 2020 « Grandes et Petites Mythologies » : programme

Confluences mythologiques : au carrefour de l’espace et du temps. L’imaginaire géographique et calendaire.

Journée d’étude du 6 février 2020
Séminaire « Grandes et petites mythologies »

CONTACT: karin.ueltschi-courchinoux@univ-reims.fr

TÉLÉCHARGEMENT
Affiche JE grandes et petites mythologies
Dépliant JE Mythologies

Crédits: Gustave Doré, [Il marcha vers le château qu’il voyait au bout d’une grande avenue où il entra], estampe pour les Contes de Charles Perrault (“La Belle au bois dormant”), 1862 – source: Gallica.

SKINS

Skins est une série britannique diffusée entre 2007 et 2013. Elle retrace la vie d’adolescents d’un lycée de Bristol sur trois générations d’élèves. À chaque génération sont consacrées deux saisons, seule la septième et dernière saison déroge à la règle en reprenant trois personnages des saisons précédentes et en narrant ce qu’ils sont devenus après avoir quitté Bristol. La série aborde de nombreux thèmes sociaux, notamment l’homosexualité, les premières expériences, la mort, les troubles du comportement ainsi que la dépendance. Les deux premières saisons sont reliées par la famille Stonem, composée de la fratrie de Tony et Effy, duo mis en scène dès les premières secondes de la série. Ils constituent le fil conducteur des quatre premières saisons, ainsi la dernière génération marque une véritable rupture. Les différentes générations sont également portées par les liens qui unissent les personnages, ses liens sont en grande partie fondés sur l’amitié, mais aussi sur l’amour ou parfois sur une relation de nature plus ambiguë. Il sera intéressant de voir comment sont traitées les questions des relations amoureuses et sexuelles, mais également la façon dont est envisagée la toxicomanie, le rapport des jeunes à la violence physique et psychologique et, pour finir, comment les troubles psychologiques sont mis en scène dans la série.

Continuer la lecture de SKINS

Carnet du Centre de recherche interdisciplinaire sur les modèles esthétiques et littéraires (CRIMEL EA 3311)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search