le nain tricoteur et fouettard du Chevalier au lion

SÉANCE DU JEUDI 7 MARS 2019

Philippe WALTER
Le nain tricoteur et fouettard du Chevalier au Lion
(Chrétien de Troyes)

SALLE E13, Maison de la Recherche (Bâtiment 13)
16h30-18h30

On peut penser ce que l’on veut de la théorie sur l’imaginaire proposée par Gilbert Durand (qui a créé le Centre de recherche sur l’Imaginaire de Grenoble en 1966 avant de m’en confier la direction en 1999). En revanche, on ne peut plus ignorer de nos jours l’idée essentielle qui a structuré toute sa recherche : l’interdisciplinarité. Son sentiment profond (prémonitoire en 1966 !) est qu’il n’y a pas des sciences humaines mais une science de l’Homme reposant sur une vision holistique de la connaissance. Toute recherche novatrice aujourd’hui exige de faire dialoguer plusieurs savoirs autour d’un même objet de recherche. Il faut faire converger les analyses de plusieurs disciplines afin de réaliser une nouvelle synthèse de leurs acquis dans une perspective délibérément anthropologique. C’est évidemment plus facile à dire qu’à faire. Notre présentation tentera de relever ce défi. Elle ne prétend pas à l’exemplarité ; elle explore une voie parmi bien d’autres et fera appel à la philologie et à la linguistique, à la mythologie (toutes les mythologies), à l’ethnologie (et au folklore injustement décrié), à l’histoire des religions, à l’anthropologie de l’imaginaire.

Le nain tricoteur et fouettard que l’on rencontre dans le Chevalier au Lion sera notre objet d’étude. En terre champenoise, le sujet s’impose d’emblée et un hommage particulier sera rendu à Rachi, lexicographe de l’ancien français, qui offre des pistes incomparables à notre enquête. Évidemment, on se demandera si ce nain relève de la grande ou de la petite mythologie. Au terme de notre itinéraire, il apparaîtra que cette hiérarchie doit être dépassée. Après l’établissement du récit de base associé à ce nain, il s’agira de l’explorer sous toutes ses facettes : onomastique et philologique, ethnologique et comparatiste, narratologique et mythologique. Les deux actions illustrées par le nain (tricoter et fouetter) relèvent d’un complexe mythico-rituel qui sera analysé en tant que tel et interrogé sous l’angle de plusieurs disciplines (histoire des religions, mythologie indo-européenne et folklore français et européen). On verra que, sous cet angle, l’épisode apparemment isolé du géant Harpin et de son nain apparaît étroitement lié à la trame principale du roman de Chrétien et à la grande divinité qui apparaît dès le début de l’œuvre : le bouvier géant et hirsute. Son nom de code (mythique) sera révélé lors de la séance.

Philippe WALTER est Professeur émérite à l’Université de Grenoble-Alpes, Directeur émérite du Centre de Recherche sur l’Imaginaire (Grenoble), co-fondateur du Centre de Recherches Internationales sur l’Imaginaire (CRI2i) et membre de l’Académie Nationale de Metz

TÉLÉCHARGEMENT
Ajout au 11 mars 2019: Résumé de la séance.

PROCHAIN RENDEZ-VOUS
Jeudi 4 avril, 16h30-18h30
Laurence Hélix, “Autour de Mélusine”

Crédit: Gustave Doré, [Le Chaperon rouge fut bien étonné de voir comment sa grand’mère était faite en son déshabillé] – source: Gallica

Journées d’étude “Génériques des séries TV”

Génériques des séries TV

PROGRAMME
Jeudi 7 mars 2019
9h00 –
Générique d’ouverture

9h30 – Sébastien Hubier (Université de Reims Champagne-Ardenne): “Quand le générique est narratif. Quelques exemples de séries paranoïdes (The Americans, Banshee, Boardwalk Empire, The Wire et autres Homeland)”

10h00 – Stella Louis (Université Paris Ouest Nanterre La Défense): “Autopsie formelle des génériques d’American Horror Story : une esthétique de l’unheimliche, du Doppelgänger et de l’autoréflexivité claustrophobique”

10h30 – Discussion & pause

11h00 – Victor-Arthur Piégay (Université de Lorraine): “It’s alright, ‘coz I’m saved by the bell : les génériques de séries scolaires”

11h30 – Discussion & déjeuner

14h30 – Florence Dumora (Université de Reims Champagne-Ardenne): “La « Comedia » espagnole devant la caméra de télévision: quel abord ? (Enjeux du langage cinématographique: le cas du générique)”

15h00 – Annick Louis (Université de Reims Champagne-Ardenne): “Images ultimes : récit et présentation de l’héroïne dans le générique de Buffy the Vampire Slayer (1997-2003)”

15h30 – Discussion & pause

16h00 – Paula Almeida Mendes (Universidade do Porto): “Les génériques des séries télévisées sur l’Époque Moderne:
continuités, ruptures et horizons d’attente”

Vendredi 8 mars 2019
9h30 – Charles Joseph (Université Rennes 2): “FX Legion: entre enjeux diégétiques et considérations formelles”

10h00 – Anne-Élisabeth Halpern (Université de Reims Champagne- Ardenne): “« La musique : en avant ! » (de quelques musiques des
génériques de début et de fin dans les séries)”

10h30 – Discussion & pause

11h00 – Jennifer Houdiard (Université de Nantes): “Seuils programmatiques et enfermement esthétique dans la fiction sérielle féminine euro-méditerranéenne des années 2010 (France, Espagne, Catalogne)”

11h30 – Discussion & Déjeuner

15h00 – Sophie Benard (Université de Picardie Jules-Verne): “Life is Unfair. Le générique de Malcolm in the Middle: l’humour potache à l’assaut du rêve américain”

15h30 – Emmanuel Le Vagueresse (Université de Reims Champagne- Ardenne): “Amicalement vôtre… : le générique d’une (de deux) vie(s)”

16h – Discussion & pause

16h30 – Projection du film Les génériques de séries,
documentaire d’Olivier Joyard (France, 2018, 75 min.)

18h00 – Closing speech and refreshments

LIEUX
Jeudi 7 mars:
SCIENCES PO • Campus de reims
1 place Museux, 51100 Reims – Amphithéâtre D.101
Vendredi 8 mars:
Médiathèque Jean Falala
2 rue des Fuseliers, 51100 Reims – Auditorium de la médiathèque

CONTACTS
sebastien.hubier@univ-reims.fr
emmanuel.levagueresse@univ-reims.fr

TÉLÉCHARGEMENTS
Affiche
Programme

Crédits: Tony Curtis en 1958, United Pictures Corporation (domaine public) / Roger Moore vers 1960, ABC Television (domaine public)

 

Littérature, politique et représentation – videos

Conférences autour du programme 2018-2019
des classes préparatoires littéraires

Cette publication fait suite à la journée d’étude qui s’est tenue à l’Université de Reims Champagne-Ardenne le 31 janvier 2019 autour du programme 2018-2019 des classes préparatoires littéraires. Cette manifestation, co-organisée par Céline Bohnert et Emmanuel Échivard a reçu le soutien du Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (CRIMEL-EA 3311), du Lycée Jean Jaurès de Reims et de l’UFR Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Reims.

Anne-Elisabeth Halpern (CRIMEL EA3311), « Onze petits traits de plume pour Michon »

Téléchargement: AE Halpern, “Onze petits traits de plume pour Michon”, citations et bibliographie


Alain Trouvé
(CRIMEL EA3311), « Le Roman inachevé, d’un genre à l’autre : écriture littéraire et vérité »
Téléchargement: Alain Trouvé_Le Roman inachevé_citations et compléments


Régine Borderie
(CRIMEL EA3311), « “C’est intime, la guerre”. À propos de Quatrevingt-treize »
Téléchargement: Régine Borderie, Note bibliographique sur Quatrevingt-treize


Céline Bohnert
(CRIMEL EA3311), « La représentation littéraire au XVIIe siècle: quelques définitions et un exemple »

Téléchargement: Céline Bohnert_La representation litteraire XVIIe siecle_citations et bibliographie

Les vidéos peuvent être visionnées en plein écran sur le médiacenter de l’URCA:
Anne-Élisabeth Halpern
Alain Trouvé
Régine Borderie
Céline Bohnert

Captation et montage par le Service des Usages du Numérique (URCA): Philippe Frossard et Tony Jobart.

Crédit: David, esquisse pour Le Serment du Jeu de Paume, 1791, château de Versailles – source: Joconde

« L’Ancien français reflète notre humanité »

Interview de Karin Ueltschi dans Mythologie Magazine.

La défense du vieux français, dans un monde qui prise par-dessus tout la prouesse technique et l’intelligence productive, est tout le contraire d’un combat d’arrière-garde, estime la médiéviste Karin Ueltschi.

Retrouvez ce sujet dans MYTHOLOGIE(S) n°32 “Du chaos au renouveau. Dieux fondateurs et récits originels de l’Égypte ancienne”, actuellement en kiosques.

Crédit: “Serment de Strasbourg” (Sacramenta Argentariae). Le texte en roman des Serments constitue pour ainsi dire l’acte de naissance de la langue française dans le cadre d’un accord politique d’envergure historique. En 842, l’alliance militaire entre deux fils de Louis le Pieux, Charles le Chauve et Louis le Germanique, contre les ambitions de leur frère Lothaire Ier, annonce le traité de Verdun conclu en 843, par lequel les trois petits-fils de Charlemagne se partagent l’Empire carolingien en trois royaumes. Manuscrit latin, 842. Paris B.N. © DeAgostini/Leemage.

Accueil de Susana Gómez, Professeur de théorie littéraire à l’université de Córdoba (Argentine)

La Dra Susana Gómez est en visite à l’Université de Reims du 13 au 17 février 2019

Susana Gómez est Professeur de théorie littéraire à l’université de Córdoba (Argentine), Directrice de l´équipe « Problèmes de la recherche littéraire et ses frontières : Khôra »  (SeCyT, CIFFyH, UNC) et Membre du Centre de Recherches latino-américaines- Archives, de l´Université de Poitiers.

Elle assistera au séminaire « Du jeu dans la théorie de la lecture » (A2IL4) et à la communication de
Nathalie Roelens, professeur de théorie littéraire  (U. du Luxembourg) sur le thème « Rien ne va plus »
jeudi 14 février 2019 à 17h, Salle R240 (Maison de la Recherche).

Elle rencontrera auparavant les Professeurs Jean-Louis Haquette (directeur du CRIMEL) et Thomas Nicklas (directeur du CIRLEP) ainsi que Madame Angélique Ranvier, Chef des services administratifs de la MSH.

Michèle Métail. La poésie en trois dimensions

Se déployant dans le sillage des poésies concrètes, visuelles et sonores nées dans les années 1950-1960, la poésie de Michèle Métail frappe par sa singularité. Tout d’abord parce qu’elle s’enracine, dès 1975, à la fois dans la contrainte oulipienne et dans la poésie sonore ; ensuite parce qu’elle est intrinsèquement multilingue et multiculturelle, rayonnant notamment en Allemagne et en Chine ; enfin parce qu’elle explore les contiguïtés sonores, visuelles et textuelles des arts poétiques et plastiques dans des œuvres personnelles ou en collaboration avec le compositeur Louis Roquin.

Cet ouvrage se propose d’éclairer ces quarante-cinq années d’activités poétiques protéiformes, d’en fournir les clés contextuelles et biographiques, de faire saillir les thèmes et les concepts qui nourrissent l’œuvre, et d’analyser les poétiques propres aux trois modalités médiatiques fondamentales d’exploration du texte poétique chez Michèle Métail : le texte imprimé, le texte exposé et le texte proféré.

Dans un double mouvement rétrospectif d’archivage et prospectif d’études poétiques, il fait appel à des chercheurs internationaux, mais aussi aux poètes et artistes témoins de son parcours créatif. S’il sonde les domaines littéraire, plastique, et performatif de l’œuvre, il souhaite aussi éclairer les relations que Michèle Métail entretient avec l’Allemagne, la Chine et le Japon, sources d’une importante activité de création et de traduction. Enfin ce livre se veut un outil pour les futurs chercheurs en publiant, pour la première fois, une bibliographie exhaustive et un catalogue de ses œuvres plastiques.

Avec les contributions de Violaine Anger, Jeff Barda, Patrick Beurard-Valdoye, Julien Blaine, Camille Bloomfield, Jean-Pierre Bobillot, Jean-François Bory, Alain Frontier, Michel Giroud, Marie Laureillard, Jean-Jacques Lebel, Michèle Métail, Bernhard Metz, Bernard Ollier, Nina Parish, Louis Roquin, Anne-Christine Royère, Marianne Simon-Oikawa, Christian Steinbacher, Hannah Steurer, Gaëlle Théval, Emma Wagstaff.

Anne-Christine Royère est maître de conférences en Littérature française à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre du Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (CRIMEL).

Sommaire

Les presses du réel
448 pages (ill. coul. et n&b)
30.00 €
ISBN : 978-2-37896-053-7
EAN : 9782378960537

Crédit: Gigantexte n° 12, Le Cours du Danube, 2012 © Michèle Métail

Du jeu dans la théorie de la lecture

Séminaire Approches Interdisciplinaires
et Internationales de la Lecture
(A2IL – 4)
CRIMEL-CIRLEP
2018-2019

Séminaire dirigé par : Christine ChollierMarie-Madeleine Gladieu (CIRLEP EA 4299), Jean-Michel Pottier et Alain Trouvé (CRIMEL EA 3311).

 

ANNONCE

Introduire la notion de jeu dans la théorie de la lecture est a priori le contraire d’une innovation. Les Rencontres Internationales de Reims qui se sont tenues durant la dernière semaine de mai ont placé la lecture comme jeu au cœur de l’hommage rendu par l’université et la ville de Reims au professeur Michel Picard, fondateur en 1976 à Reims du premier Centre de Recherche sur la Lecture littéraire et auteur d’un essai marquant, La Lecture comme jeu (Minuit, 1986). Les débats qui ont associé nombre de jeunes chercheurs ont évoqué comme un fil conducteur la formule toujours novatrice de Picard décrivant la littérature comme une activité. Cette position non essentialiste implique que l’activité littéraire se déploie dans le cadre d’une relation verbale, d’une performance redoublée plaçant en résonance une parole d’auteur dont le style serait la trace et une parole de lecteur investissant le texte à lire de différentes manières, selon les contextes. Le thème directeur des deux derniers séminaires consacrés à cet objet difficile à cerner, les « Paroles de lecteurs », a pu ainsi venir dialoguer avec la notion de jeu qui implique de saisir la relation littéraire comme une activité de synthèse intégrant toutes les composantes de la personne : composante psychoaffective (le lu), corporelle et sensible à la présence au monde (le liseur), intellectuelle et apte au maniement du symbolique (le lectant). La performance liée à la parole au sens plein du terme ne se décline pas de la même manière selon que l’enjeu en est une traduction du texte d’auteur dans une autre langue, un commentaire interprétatif élaboré dans une salle de classe ou une représentation théâtrale, voire la simple profération orale, en public, d’un texte fabriqué par autrui.

Argumentaire complet

 

PROGRAMME
Séances de 17 à 19h

Jeudi 20 septembre 2018

Christine Chollier, « Articuler instances lectorales et régime textuel: du jeu entre théories : l’exemple de City of glass de Paul Auster » (salle R240)

Jeudi 18 octobre 2018

Alain Trouvé, « Bricolage et déconstruction : autour de La Potière jalouse (Lévi-Strauss) » (Salle R202)

Jeudi 22 novembre 2018

François Rastier, « Un jeu sérieux : la mission critique de la littérature » (Salle 17026, Bâtiment de l’UFR Lettres, face à la MSH)

Jeudi 14 février 2019

Nathalie Roelens (U. Luxembourg) : « Rien ne va plus »

Jeudi 28 mars 2019

Gabrièle Wersinger (URCA) : « le jeu d’Erôs dans la Pharmacie platonicienne de Jacques Derrida ».

Jeudi 25 avril 2019

Marie-France Boireau (U. Orléans) : « Aragon : J’abats mon jeu: autour des Cloches de Bâle »

Jeudi 15 mai 2019

Johanne Le Ray (U. Paris VII) : sujet à préciser

 

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche (Bât. 13) – salle R202
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Le Réseau A2IL

 

Crédit: Jean Pénuel, Le Souvenir, 1996.

Les gilets jaunes et les médias

Alexis Lévrier analyse les relations entre les gilets jaunes et les médias :

– « Gilets jaunes et journalistes, pourquoi tant de haine? », interview pour Les Inrocks par Mathieu Dejean, article paru en ligne le 16 janvier 2019.

– « Gilets jaunes: la défiance envers les médias », entretien dans le journal de France 24, 13 janvier 2019: voir la vidéo.

– « La presse, ennemie fantasmée des gilets jaunes », tribune parue dans Le Monde, Dimanche 13-Lundi 14 janvier 2019, « Débats et analyses », p. 24. Article disponible en ligne (accès réservé aux abonnés).

Alexis Lévrier est maître de conférences à l’Université de Reims Champagne Ardenne et membre du CRIMEL (EA3311). Il est également chercheur associé au Gripic (EA 1498 – Celsa Sorbonne Université).

Crédit: Christophe Becker, Gilets jaunes #12 – source: Flickr.

MODÈLES ET FICTION À L’ÂGE CLASSIQUE ET AU SIÈCLE DES LUMIÈRES

Spécialiste de la fiction en prose, Françoise Gevrey a contribué par de nombreux travaux à la compréhension de l’évolution des formes narratives entre l’âge classique et le Siècle des Lumières. Vingt-quatre articles, dispersés par les circonstances de leur publication, sont ici réunis, à l’initiative du CRIMEL, centre de recherche rémois que dirigea Françoise Gevrey entre 2004 et 2011. Ils témoignent à la fois de la diversité et de la convergence de ses intérêts scientifiques.

L’enquête critique concerne le plus souvent les techniques narratives, les enjeux poétiques et la portée morale de la fiction en prose. Elle prend aussi en compte l’incarnation matérielle des textes, leur mise en livre et leur illustration, convoqués pour enrichir ou orienter les interprétations. Elle s’élargit à d’autres genres, comme le conte ou la présence du théâtre dans le roman.

Dans chaque cas, il s’agit, à partir d’une lecture attentive au grain des textes, de mieux saisir la dynamique temporelle de la création littéraire, dans son rapport aux modèles, admirés, assimilés, questionnés ou recréés.

Avant-propos de Jean-Louis Haquette, directeur du Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (Université de Reims Champagne-Ardenne).

Collection Dix-Huitième siècles (Les)
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0205
Nombre de pages 446
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 25/01/2019
Lieu d’édition PARIS, Honoré Champion
ISBN 9782745349606

https://www.honorechampion.com/fr/champion/10924-book-08534960-9782745349606.html

“Le petit monde des journalistes politiques”

samedi 26 janvier 2019
Hervé Gardette, Politique! sur France culture
“Le petit monde des journalistes politiques”

 

Alexis Lévrier est l’invité d’Hervé Gardette sur France culture pour l’émission Politique!. Il y est question de son livre Le Contact et la distance. Le journalisme politique au risque de la connivenceNeuilly-sur-Seine, CELSA Paris-Sorbonne / Paris, Les Petits Matins, 2016, 196p.

Écouter l’émission.

Alexis Lévrier est maître de conférences à l’Université de Reims Champagne Ardenne et membre du CRIMEL (EA3311). Il est également chercheur associé au Gripic (EA 1498 – Celsa Sorbonne Université).

Carnet du Centre de recherche interdisciplinaire sur les modèles esthétiques et littéraires (CRIMEL EA 3311)