Archives de catégorie : Les activités des doctorant.e.s

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 10 décembre 2021

L’atelier a été animé par Caroline Vernier et Adelaide Pagano et portait sur les communications et des articles, deux canaux par lesquels le chercheur existe sur la scène de la recherche. Caroline a également fait une présentation détaillée de ses recherches, qui portent sur la chambre chez Balzac. Nous les remercions pour les nombreux conseils pratiques qu’elles nous ont donnés.

La date de notre journée des doctorants a également été fixée au 2 juin 2022 et Karin Ueltschi a immédiatement envoyé un “Save the date” aux membres du CRIMEL; nous l’en remercions.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 17 novembre 2021

L’atelier a été animé par Barbara Jacob-Martins et Juliette Fridli, qui ont présenté leurs sujets de thèse en soulevant d’importantes questions méthodologiques inhérentes au corpus, en particulier la diversité des supports médiatiques.

Avant que nos camarades fassent leurs présentations, l’idée de prendre un rendez-vous collectif avec Manon Saint-Marc pour une formation Word a été évoquée.

Enfin, un résumé de la réunion de présentation de l’Ecole Doctorale SHS a été fait pour celles et ceux qui n’ont pas pu y assister. La direction, constituée Aude Laquerrière-Lacroix, Philippe Odou et Mme Ueltschi, ont salué l’existence de nos ateliers et la création des espaces Discord.

Lors du prochain atelier, Caroline Vernier et Adelaide Pagano nous parleront de la participation à un colloque et de la rédaction d’un article, étapes importantes du doctorat mais au cours desquelles la thèse est un peu mise en sourdine.

Atelier des doctorants du crimel

Compte-rendu de l’atelier du 13 octobre 2021

A la demande de Cyrille Fabre-Lalbin, nous avons réfléchi sur le dialogue possible entre notre réflexion personnelle et la lecture d’ouvrages critiques. Deux doctorants se sont prêtés à l’exercice: Octave Boczkowki et Rose-Lucie Cahoua. Ils sont partis de problèmes rencontrés dans leurs recherches, les ont exposés et en ont tiré des leçons méthodologiques. Cela a donné lieu à une discussion avec l’ensemble des participants.

Octave Boczkowki a également indiqué plusieurs outils de recherche bibliographique:

MLA International Bibliography (accessible depuis le site de la Bibliothèque universitaire, onglet Ressources électroniques)

Klapp Online (accessible depuis le site de la Bibliothèque universitaire, onglet Ressources électroniques)

La Bibliographie de la Littérature française en ligne (anciennement RHLF).

Ces ressources ont été indiquées sur les espaces Discord des Doctorants SHS et du CRIMEL.

Karin Ueltschi s’est jointe à nous pour nous encourager dans ces ateliers et la préparation d’une journée d’études. Elle nous a proposé d’exploiter nos séances pour nous présenter mutuellement des parties de nos thèses, qu’on les ait rédigées ou non: le fait de les exposer à un public qui ne maîtrise pas (ou pas bien) la question nous force à prendre une certaine distance pour tenir un discours construit, problématisé et plus clair. Cela sera forcément stimulant et peut nous aider, le cas échéant, à surmonter un blocage, sans pour autant empiéter sur nos recherches. Nous la remercions pour le temps qu’elle nous a consacré et ses conseils avisés.

atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier du 18 septembre 2021

L’atelier du 18 septembre 2021 a été animé par Adelaide Pagano, doctorante sous la direction de Jean-Louis Haquette (Université de Reims) et de Vicenzo de Santis (Université de Salerne).

En co-tutelle avec une université étrangère, Adelaide a d’abord présenté son parcours, puis elle a évoqué les ateliers des doctorants de Salerne. A partir de là, nous avons sélectionné quelques questions méthodologiques qui pourraient être traitées en atelier: traitement d’un corpus transmédiatique, rédaction d’un article scientifique et participation à un colloque.

Atelier des doctorants du CRIMEL

Compte-rendu de l’atelier de lancement, le 27 août 2021

Le premier atelier des doctorants du CRIMEL  a posé des objectifs clairs:

– Déjouer la solitude du chercheur, exacerbée par l’épidémie de Covid-19

– Participer à la vitalité de notre centre de recherches et entretenir la fraîcheur de notre réflexion

– Nous entraider en abordant des questions méthodologiques propices à transcender la diversité de nos sujets de recherches.

– Organiser, le cas échéant, une journée des doctorants destinée à faire découvrir nos travaux à la communauté universitaire.

Une fois ces objectifs posés et les dates des prochains ateliers fixées, Juliette Fridli a rapidement présenté Discord, une plateforme organisée en “salons” dédiés à des aspects spécifiques de la thèse. Deux espaces ont été créés: l’un est réservé aux doctorants du CRIMEL; l’autre est ouvert à l’ensemble des doctorants en SHS de l’URCA.