Lire l’humain. Aragon, Ponge: esthétiques croisées

Confronter les œuvres d’Aragon et de Ponge revêt des enjeux littéraires, politiques, anthropologiques. Ces deux figures des lettres du xxe siècle, liées aux avant-gardes, de Dada et du surréalisme (Aragon) à Tel Quel (Ponge), ont partagé fugitivement, durant la période de la Résistance, l’engagement communiste. Leur divergence croissante dans l’après-guerre et l’inversion relative du prestige symbolique accordé à chacun constituent un objet d’investigation dont l’intérêt dépasse les cas respectifs.

L’enquête et la réflexion proposées dans ce livre s’attachent à situer les pratiques esthétiques selon un parcours en six parties qui associe à l’histoire littéraire les outils de la théorie de la lecture. À l’intertextualité, désormais classique, est ajoutée la notion d’arrière-texte (aux connotations aragoniennes), qui met au jour certains ressorts cachés de l’écriture-lecture. Il s’agit aussi, dans un esprit cette fois proche du lexique pongien, de prolonger une parole d’écrivain-lecteur en une contre-parole de lecteur-écrivant.

S’immiscer dans ce dialogue à distance, ce n’est pas seulement essayer de comprendre ce qui différencie et relie en profondeur les œuvres, c’est aussi, peut-être, par l’oscillation entre ces deux régimes de lecture littéraire, tenter d’élaborer, pour son propre compte, une pensée de l’humain.

Alain Trouvé est maître de conférences HDR à l’Université de Reims. Il est l’auteur, entre autres, du Roman de la lecture (Mardaga, 2004) et de Lire l’humain (2018).

Sommaire

RECENSION
12 février 2019: recension par Luc Vigier sur le site de l’ITEM (ENS-CNRS), équipe “Aragon”

Éditeur: ENS Éditions
Support: Livre broché
Nb de pages: 340 p.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.