Archives de catégorie : Journées d’étude

Journées d’étude « Gender et séries télévisées »

Journées d’étude organisées par Sébastien Hubier (CRIMEL – URCA EA 3311) et Emmanuel Le Vagueresse (CIRLEP – URCA EA 4299).

PROGRAMME

Jeudi 09 avril 2015 – BU Robert de Sorbon

09h30 – Ouverture du colloque

Présidence : Vincent JOUVE (Université de Reims Champagne-Ardenne)

10h00Donna SPALDING ANDRÉOLLE (Université du Havre) : « Bimbos, Playboys, Geeks and Gays: Gender stereotypes and “performance” as comic relief in Friends, Two and a Half Men and The Big Bang Theory »

10h45Stella LOUIS (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense), « Qu’est devenue la “jeune fille blonde qui va dans une ruelle sombre et se fait tuer” dans Buffy the Vampire Slayer, True Blood et Once Upon a Time ? (Héritage et métamorphoses du Female Gothic et de la figure [blonde] féminine du film d’horreur classique) »

11h15Sébastien HUBIER (Université de Reims Champagne-Ardenne), « Paradoxes et contradictions de genres. A propos de Sex and The City & Desperate Housewives »

11h45Discussion

12h30Déjeuner (Salle polyvalente – Maison de la recherche-bât. 13)

Présidence : Sébastien HUBIER (Université de Reims Champagne-Ardenne)

 14h00Remedios PONCE GONZALEZ (Universidad de Salamanca) : « L’égalité sans se presser : la critique de la “Culture de la Transition” dans la série espagnole Cuéntame cómo pasó : l’exemple du personnage de Mercedes Alcántara »

14h30 Emmanuel LE VAGUERESSE (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « Les Mystères de l’Ouest (The Wild Wild West, 1965–1969) : Ils étaient deux célibataires, ou Le Surmâle et le Travesti »

15h00Discussion & Pause

15h30Charles JOSEPH (Université d’Angers) : « “Dad is a woman, thinks he is a woman, wants to be a woman? something like that” Le genre en question dans la série Transparent »

16h00Angel DELREZ (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense) : « De Derrida à The Knick : (fausses) notes sur le féminin »

16h30Discussion & Pause

19h00Dîner au Grand Café (92, rue Drouet d’Erlon)

Vendredi 10 avril 2015 – SciencesPo Reims

Présidence : Remedios PONCE GONZALEZ (Universidad de Salamanca)

09h30 Antonio DOMINGUEZ LEIVA (Université du Québec à Montréal), « Sex & Gender dans Les Borgia »

10h00Julio DE LOS REYES LOZANO (Universitat Jaume I de Castelló) : « La Traduction du sexisme dans Mad Men, entre idéologie et restrictions »

10h30Discussion & Pause

11h00Victor-Arthur PIEGAY (Université de Bourgogne), « Sorcières, flics, démons et leurs attributs : normes et stéréotypes de genre dans Charmed de Constance M. Burge »

11h30Jennifer HOUDIARD (Université de Nantes) : « “Men will be men” : masculinité(s) et stéréotype(s) dans les sitcoms familiales catalanes Majoria absoluta et La sagrada família »

12h00Discussion

12h30Déjeuner au Grand Café (92, rue Drouet d’Erlon)

14h30 – Table ronde de conclusion, sous la présidence de Jérôme MARTIN (Université de Bourgogne & directeur des éditions du Murmure) : « Gender et sexualité dans la culture de masse : tropes télévisuels »

16h30 Friendly drink

CONTACTS
Suivi administratif – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi administratif – Patricia OUDINET – patricia.oudinet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.18
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
Bibliothèque universitaire Robert de Sorbon – Salle 139-140
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Collège universitaire SciencesPo – Reims
Ancien Collège des Jésuites – Salle H202
1, place Museux – Reims

DATES
jeudi 09  et vendredi 10 avril 2015

TÉLÉCHARGEMENT
Programme du colloque
Affiche du colloque

Journée d’étude “Genres mineurs, genres populaires au XIXe siècle »

Affiche_GenresANNONCE

Second volet de la journée d’étude de février 2014, cette manifestation est organisée par Cécile Gauthier – CRIMEL (URCA – EA 3311).

PROGRAMME

vendredi 7 novembre 2014

09h15Accueil des participants

09h30Introduction par Cécile Gauthier (Université de Reims Champagne-Ardenne)

10h00Jean-Louis Haquette (Université de Reims Champagne-Ardenne), Le statut  du paysage peint, de Watelet à Carus.

10h30Pause

11h00Alain Bonnet (Université Pierre-Mendès-France, Grenoble 2), Léonidas aux  Thermopyles de Jacques-Louis David – La peinture d’histoire en question.

11h30Isabelle Saint-Martin (EPHE), Circulation des références, de la peinture  religieuse à la prédication par l’image (XIXe siècle-début XXe siècle).

12h00Discussion

12h30Déjeuner

14h00Damien Zanone (Université catholique de Louvain), Écrire du roman dans le  tourment des hiérarchies : l’exemple de George Sand.

14h30Dominique Peyrache-Leborgne (Université de Nantes), Secondarisation des  genres, secondarisation des sexes dans le conte populaire et le conte littéraire ?

15h00Pause

15h30Philippe Kaenel (Université de Lausanne), Le peintre, le populaire et le naïf :  autour de l’œuvre de Marius Borgeaud (1861-1924).

16h00Marik Froidefond (Université Paris Diderot-Paris 7), Lulu, objet transgressif.

16h30Discussion et clôture

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines – Maison de la Recherche (Amphi)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATE
vendredi 7 novembre 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif -Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Journée d’étude « Pratiques lettrées, pratiques de santé : Lire et écrire pour soigner son corps dans l’Antiquité »

Affiche_Pratique_SantéANNONCE

Nous héritons d’une conception de la littérature qui a renoncé à tout lien avec le corps. Depuis plus de deux siècles, les textes dits littéraires sont produits et reçus comme des objets autonomes, solitaires et silencieux. Leur oralité n’est que seconde. Lire et écrire sont pour nous des expériences où le corps s’immobilise et s’efface. Depuis le Romantisme a pu également s’imposer une figure de l’homme de lettres dont la santé est minée par l’écriture et la lecture. La littérature, oubli du corps, en serait presque devenue une maladie.

Pourtant dans l’Antiquité, ces activités ont pu être considérées comme des pratiques de santé. Asclépios, le dieu de la médecine, prescrivait aux fidèles, qui venaient implorer la guérison dans son sanctuaire, de composer des hymnes ou de la poésie mélique. Galien aussi considérait que l’écriture littéraire et la performance rhétorique étaient curatives. Des médecins de l’époque impériale, comme Antyllos, Soranos ou Celse délivraient dans leurs ordonnances de la lecture à voix haute (clara lectio) contre les digestions trop lentes, les maux d’estomac ou les quintes de toux. La déclamation oratoire était prescrite aux convalescents pour sa gestuelle comme un exercice soignant le haut du corps et la pratique de la vociferatio (ἀναφώνησις), raffermissant les organes phonatoires, était jugée bénéfique pour la santé, au point que Pline le Jeune ou Plutarque s’y exerçaient quotidiennement.

Il est bien connu que les textes et leur méditation sont une thérapie pour l’âme. Aujourd’hui, dans les pays anglo-saxons, on expérimente avec succès la bibliothérapie pour soigner les troubles de santé mentale. Mais il est plus inattendu que l’écriture poétique ou épistolaire, la lecture à voix haute, la déclamation ou l’action oratoire aient pu constituer des remèdes pour le corps. Les études présentées lors de cette journée s’intéresseront donc moins au contenu et aux bienfaits psychologiques des textes qu’à leurs effets physiologiques. Comment les pratiques anciennes de la lecture et de l’écriture agissaient-elles sur le corps pour le façonner, le raffermir ou le guérir ? Quelle place avaient la lecture et l’écriture dans le régime quotidien et dans la thérapeutique du corps ? En interrogeant les sources littéraires et médicales, il s’agira de mettre en lumière ces potentialités perdues des pratiques lettrées.

Journée d’étude organisée par Antoine Pietrobelli – CRIMEL (URCA – EA 3311) & Institut universitaire de France (membre junior)

PROGRAMME

10h00 – Accueil des participants

10h30 – Heinrich von Staden (Institute for Advanced Studies-Princeton) : Galien sur ses lecteurs

11h15 – Antoine Pietrobelli (Université de Reims Champagne-Ardenne-IUF) : La déclamation comme thérapie chez Antyllos

12h00 – Georgia Petridou (Universität Erfurt) : Poetry for the Mind, Rhetoric for the Body: Literary Remedies and Epistolary Prescriptions in Aelius Aristides’ Hieroi Logoi

12h45 – Déjeuner

14h45 – Pierre Chiron (Université Paris Est-IUF) : Le corps dans la tradition grecque des exercices préparatoires de rhétorique

15h30 – Virginie Leroux (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Les vertus soporifiques de la lecture

16h15 – Emmanuelle Valette-Cagnac (Université Paris Diderot – Anhima)  : Usages thérapeutiques de l’épistolarité à Rome

17h30-18h30 – Visite de la cathédrale de Reims

20h00 – Dîner

LIEU
Bibliothèque Carnegie – Salle de conférences
2, place Carnegie – Reims

DATE
vendredi 16 mai 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif -Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Les super-héros d’aujourd’hui : Que sont nos héros devenus ?

The Secret Life of Heroes - Grégoire Guillemin
The Secret Life of Heroes – Grégoire Guillemin

APPEL À COMMUNICATION

Dans le prolongement de la journée d’étude portant sur les hackers, nouveaux types de personnages apparus dans la littérature, la culture et le cinéma contemporains, on s’interrogera sur un autre type de ces personnages qui ont émergé avec la postmodernité et se sont renforcés dans notre hypermodernité : celui de super-héros. Dans le prolongement des analyses d’Umberto Eco, De Superman au surhomme, on s’interrogera sur les nouveaux modes d’expression héroïques dans les personnages d’aujourd’hui. Quand les personnages d’antan stimulaient une « consolation héroïque » (Les Trois Mousquetaires, Monte-Christo d’Alexandre Dumas, Ulysses de James Joyce, ou même Ivanhoe de Walter Scott), nos héros contemporains sont des héros masqués, jouant de leur hyper-puissance technique et technologique. Leurs pouvoirs sont surnaturels et anormaux ; ils se sont disséminés sous différentes formes qu’il sera intéressant de mettre au jour et d’analyser dans une perspective transdisciplinaire.

Que sont donc nos héros devenus ? Par quels mécanismes gratifiants réussissent-ils à transformer leur condition héroïque ? Dans quelle mesure également sont-ils à même de faire de grandes œuvres de celles, très différentes, qui les accueillent (romans, cinéma, mais également comics, roman-graphique, séries télévisées et autres nouvelles médiatisations culturelles) ? Ce sont ces différentes questions que l’on abordera. Outre la littérature comparée et les champs de la théorie générique et fictionnelle, cette approche nécessitera également de croiser les expériences de champs disciplinaires novateurs dans le domaine des sciences humaines et sociales (cultural studies, humanités numériques, etc.).

Les propositions de communication sont à adresser à Frédérique Toudoire-Surlapierre (frederique.toudoire@free.fr – Université de Haute Alsace) et Sébastien Hubier (sebastien.hubier@univ-reims.fr – Université de Reims Champagne-Ardenne) avant le 8 septembre 2014.
Elles seront évaluées par un comité scientifique composé de  Frédérique Toudoire-Surlapierre (Université de Haute Alsace), Sébastien Hubier (Université de Reims Champagne-Ardenne), Antonio Dominguez Leiva (Université du Québec à Montréal) et Gabriel Gaudette (Université du Québec à Montréal).

Journée d’étude « Littérature et valeur »

Affiche_Litterature_ValeurANNONCE

Cette journée d’étude autour du programme 2013-2014 des classes préparatoires littéraires est organisée par Céline Bohnert – CRIMEL (URCA – EA 3311), Emmanuel Échivard – Lycée Jean Jaurès, Cécile Gauthier – CRIMEL (URCA – EA 3311) et Stéphane Pouyaud – CRIMEL (URCA – EA 3311).
Cette journée fera l’objet d’une captation vidéo qui sera archivée sur le podcast de l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Les Carnets du CRIMEL se feront l’écho de cette mise en ligne des actes.

PROGRAMME

08h30 – Accueil des participants

09h00 – Ouverture de la journée par Denis Vincenot (proviseur du Lycée Jean Jaurès) & Jean-François Boulanger (doyen de l’UFR Lettres et Sciences Humaines)

09h30 – Vincent Jouve (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Valeurs littéraires et valeurs morales : la critique éthique en question.

10h00 – Stéphane Pouyaud (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Évaluation, valorisation et valeur du genre romanesque.

10h30 – Questions et pause

11h00 – Emmanuel Échivard (Lycée Jean Jaurès) Apulée, prologue des Métamorphoses : qu’est-ce qu’un texte latin ?

11h30 – Jean Balsamo (Université de Reims Champagne-Ardenne) L’éthos du martyr dans les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné : une poétique de la haine ?

12h00 – Questions

12h30 – Déjeuner au Restaurant universitaire

14h30 – Visite de la bibliothèque universitaire Robert de Sorbon.

15h00 – Jean-Louis Haquette (Université de Reims Champagne-Ardenne) “Le siècle le plus éclairé qui fut jamais” : histoire et valeurs dans le Siècle de Louis XIV.

15h30 – Anne-Élisabeth Halpern (Université de Reims Champagne-Ardenne) La valeur dans l’œuvre de Koltès, Dans la solitude des champs de coton.

16h00Questions et conclusion de la journée.


LIEU

Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines – Maison de la Recherche (Amphi)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATE
vendredi 14 février 2014

TÉLÉCHARGEMENT
|Affiche-programme de la journée

CONTACTS
Suivi administratif -Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Journée d’étude « Le Sublime et l’écriture des traités de rhétorique »

Affiche_RhétoriqueANNONCE

Dans la préface de sa traduction au Traité du Sublime (édition 1701), Boileau remarque que « Longin ne s’est pas contenté, comme Aristote et Hermogène, de nous donner des préceptes tout secs et dépouillés d’ornements. Il n’a pas voulu tomber dans le défaut qu’il reproche à Cécilius, qui avait, dit-il, écrit du Sublime en style bas. En traitant des beautés de l’Élocution, il a employé toutes les finesses de l’Élocution. Souvent il fait la figure qu’il enseigne ; et, en parlant du Sublime, il est lui-même très sublime. Cependant il fait cela si à propos et avec tant d’art, qu’on ne saurait l’accuser en pas un endroit de sortir du style didactique ».
Le Traité du Sublime doit ainsi être lu non pas comme un simple relevé technique, un inventaire, mais comme un texte — une œuvre ? C’est sur cette question de l’écriture du traité de rhétorique que nous voudrions revenir, au-delà du seul Pseudo-Longin, en nous interrogeant sur l’art que le critique met lui-même en œuvre pour rendre compte des textes qu’il commente. On peut s’intéresser aux choix de genre (de la liste au dialogue ?) comme aux traits de style du théoricien, des figures étudiées aux figures employées pour les décrire, aux métaphores du commentaire, aux jeux de contamination de l’œuvre critique par l’œuvre citée, aux réécritures engagées par la pratique de la citation. Mais la question se pose aussi à l’échelle de l’ouvrage : même les traités les plus techniques sont soumis au point de vue de celui qui les a conçus. À rebours des dictionnaires de rhétorique qui rassemblent les références de manière décontextualisée sous une même entrée, il peut être fructueux de confronter sur un même sujet des développements qui s’inscrivent dans des perspectives particulières et spécifiques.

Journée d’étude organisée par Sophie Conte – CRIMEL (URCA – EA 3311) et Sandrine Dubel CELIS (Université Blaise Pascal)

PROGRAMME

09h30 Accueil & Bilan de la première journée d’étude

 

10h00 Mélina Makinson (Université Michel de Montaigne Bordeaux 3) : Le plaisir du texte d’après les Opuscules rhétoriques de Denys d’Halicarnasse

10h35Hélène Vial (Université Blaise Pascal) : Présence de la poésie dans l’écriture du Traité du Sublime

11h10Pause

11h30Jean-Philippe Guez (Université de Poitiers) : Les images dans le Traité du sublime

12h05 – Déjeuner

14h15Sandrine Dubel (Université Blaise Pascal) : L’apostrophe dans le Traité du Sublime

14h50Sophie Conte (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Théorie et pédagogie dans l’Institution oratoire

15h25Virginie Leroux (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Les traités de poétique de la Renaissance et la tradition rhétorique

 

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines – Maison de la Recherche (R. 240)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATE
jeudi 6 février 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif -Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Journée d’étude « Subversion des hiérarchies et séduction des genres mineurs »

ANNONCEAffiche_Genres

Journée d’étude organisée par Emmanuelle Hénin et Virginie Leroux – CRIMEL (URCA – EA 3311)

PROGRAMME

mardi 4 février 2014

9h30Accueil des participants

9h50Ouverture de la journée par Jean-Louis Haquette, directeur du CRIMEL

La théorie artistique
Présidence : Hendrik Ziegler

10h00Emmanuelle Hénin (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Les enfants de Piraicos : l’ambivalence des genres mineurs au XVIIe siècle (Italie, France).

10h30Francesca Alberti (CHAR, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : Dieux sur terre : parodie et démythification chez Tintoret et Vélasquez.

11h30Jan Blanc (Université de Genève) : Existe-t-il des genres dans la peinture néerlandaise du XVIIe siècle ?

12h00Léonard Pouy (INHA) : Leurs héros sont des faquins. La hiérarchie des genres à l’épreuve de la scène de corps de garde hollandaise et flamande du XVIIe siècle.

12h30Discussion

La théorie poétique
Présidence : Jean-Louis Haquette

14h30 Virginie Leroux (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Qu’est-ce qu’un genre mineur ? L’exemple des Poétiques néo-latines.

15h00Jean Pappe (Reims) : Le De arte poetica de Vida : une poétique de l’épopée ou une épopée de la poésie ?

15h30Perrine Galand (EPHE) : Les genres mineurs : la voie pour les parlementaires-poètes.

16h00Discussion et clôture


LIEU

Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines – Maison de la Recherche (Amphi)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATE
mardi 4 février 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif -Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

L’enseignement de la littérature : modèles et perspectives

L’enseignement de la littérature : modèles et perspectivesANNONCE

Aujourd’hui, l’enseignement de la littérature traverse une période troublée. Périodiquement, son destin semble joué dans les propos venus de toutes parts : tantôt inquiets, tantôt résolus, parfois sombres, grands lecteurs, écrivains, critiques, professeurs constatent la gravité de la situation et la désaffection fréquente des élèves et des étudiants. Dans les faits, les mêmes constats ont lieu. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, les statistiques deviennent accablantes ; dans le domaine des Lettres, la désaffection des étudiants pour les concours de recrutement de professeurs est inquiétante.

Parfois, cependant, à cette analyse morose répondent des voix qui s’élèvent pour contester la mort annoncée de l’enseignement de la littérature. Dans le domaine de l’enseignement, la littérature s’impose : de l’école maternelle à l’université, la littérature, quoi qu’on en dise, est objet d’enseignement, de transmission, c’est-à-dire d’avenir ; présente à tous les niveaux de la scolarité, elle  dynamise le champ éducatif. Chargés d’enseigner, les professeurs cherchent, imaginent, travaillent. De nouveaux objets apparaissent, de nouvelles pratiques se développent, de puissants outils sont utilisés, de nouveaux partenaires contribuent à la vitalité de cet enseignement.

Apte à modifier les représentations les plus ancrées, la réflexion disciplinaire et didactique se développe, elle diversifie et renouvelle les approches des textes et des œuvres. Plus que jamais, il doit être fait appel à une didactique rigoureuse, exigeante, libérée des simplifications, soucieuse des savoirs. Il est alors possible de réexaminer les pratiques anciennes qui ont démontré leur validité ou d’envisager de nouveaux modes de fonctionnement. Sans doute de nouveaux modèles d’enseignement sont-ils déjà en cours d’élaboration. En tout état de cause, la situation appelle à renforcer la formation des enseignants.

La journée d’étude organisée à Reims le mercredi 16 octobre 2013 poursuit un double objectif. D’une part, il s’agira de faire le point sur quelques grands modèles qui traversent les représentations de professeurs dans leurs pratiques d’enseignement et qui doivent être l’objet de réflexions au moment de la formation des professeurs. D’autre part il sera possible d’évoquer concrètement, à partir d’exemples, des conceptions nouvelles dans l’approche, l’apprentissage et la maîtrise des savoirs littéraires.

PROGRAMME

09h00 – Accueil

09h15 – Ouverture de la journée par Jean-François Boulanger, doyen de l’UFR Lettres et Sciences Humaines.

09h30-11h00
Président de séance : Bertrand Daunay

Isabelle de Peretti (Université d’Artois) – L’enseignement de la littérature : actualité et urgence, questions de formation.

Xavier Damas (Professeur – Directeur de Collection) – Enseigner les lettres dans une perspective historique : évolution de l’approche historique en cours de français, des années 1980 à nos jours.

Jean-Michel Pottier (Université de Reims Champagne-Ardenne) – Quelques modèles à l’œuvre dans l’enseignement de la littérature.

 

11h30-12h30
Président de séance : Alain Trouvé

Bertrand Daunay (Université Lille 3) – Didactique du français et de la littérature : tensions et croisements.

Olivier Lumbroso (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) – Les valeurs dans le texte littéraire : questionnement et perspectives didactiques.

 

14h30-16h00
Président de séance : Olivier Lumbroso

Anne Vibert (IGEN – Université Stendhal-Grenoble III) – Enseigner la littérature dans le secondaire : quelles voies pour renouveler l’approche de la lecture littéraire au collège et au lycée ?

Aurore Promonet (Université de Reims Champagne-Ardenne) – Traces de lectures : fragments d’un discours enseignant.

Alain Trouvé (Université de Reims Champagne-Ardenne) – Autour des Exercices de style de Raymond Queneau : rhétorique et arrière-texte.

 

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines – Maison de la Recherche
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATE
mercredi 16 octobre 2013

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme du colloque

CONTACTS
Suivi administratif – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

IIIe journée d’étude internationale « Les textes philosophiques antiques et leur réception »

Philosophie, sciences exactes et sciences appliquées

Philosophie, Wissenschaft und angewandte Wissenschaften

IIIe journée d’étude internationale « Les textes philosophiques antiques et leur réception »
Drittes internationales Forschungskolloquium Quellentexte antiker Philosophie und ihre Rezeption

*  *  *

ANNONCEPhilosophie, sciences exactes et sciences appliquées
De Thalès à Simplicius, pendant plus de mille ans, les philosophes antiques ont sans cesse réfléchi aux pratiques scientifiques de leur temps, pour les analyser ou les critiquer, pour s’en démarquer ou s’en inspirer. Dans la lignée des journées d’études « Les textes philosophiques de l’Antiquité et leur réception » organisées à Heidelberg en 2011 (sur le thème de « La transmission et l’édition des textes philosophiques antiques ») et à Trèves en 2012 (sur le thème de « L’édition et la réception des textes philosophiques antiques »), cette rencontre sera l’occasion d’examiner les modalités du dialogue entre philosophie et sciences dans l’Antiquité, sous la forme :

  • de conférences inaugurales par des spécialistes reconnus.
  • d’études de cas tirées des recherches récentes de jeunes chercheurs.
  • de discussions approfondies incluant tous les participants.

PROGRAMME
9h00 – Accueil des participants.

9h15 – Ouverture de la journée d’études.

9h20Paul Demont (Université Paris-Sorbonne) : Instruments et organes dans le livre I du traité hippocratique du Régime.

10h20Andreas Schwab (Universität Heidelberg) : Le Dieu de Thalès entre hérésiologie et apologie.

11h10 – Pause.

11h20 – Katrin Beer (Universität Trier) : Thales of Miletus as dramatis persona on the stage of ancient natural philosophy.

12h10 – Déjeuner.

13h45 – Marwan Rashed (Université Paris-Sorbonne) : Érasistrate, Galien et Alexandre sur la puissance attractive.

14h45 – Christian Vassallo (Centro Nazionale delle Ricerche – Roma) : La tradition de Xénophane dans les Papyri d’Herculanum entre théologie et scepticisme.

15h35 – Pause.

15h50 – Claire Louguet (Université Lille 3) : La génération des animaux chez Empédocle et Anaxagore.

16h40 Thomas Auffret (Université Paris-Sorbonne) : Platonisme, géométrie et optique au IIIe siècle : retour sur Serenus d’Antinoë.

17h30 – Clôture de la journée d’études.

 

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines – Salle du Conseil (Bât. 17)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATE
vendredi 18 octobre 2013

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

L’année 2012-2013 en affiches

Chaque année, le CRIMEL organise plusieurs rencontres scientifiques nationales et internationales (colloques, conférences, journées d’étude, séminaire et journées scientifiques pour les doctorants, etc.), dans une perspective interdisciplinaire en lettres classiques, lettres modernes et littérature comparée

Retrouvez ici l’actualité de l’année 2012-2013 du Centre en affiches.