Archives de catégorie : Colloques

Colloque « Les métamorphoses de Virgile »

ANNONCE

Mantua me genuit. Calabri rapuere. Tenet nunc Parthenope. Cecini pascua, rura, duces.
Mantoue m’a fait naître, la Calabre m’a emporté. Parthénopée me retient à présent. J’ai chanté les pâturages, les campagnes, les héros.

Affiche_VirgileVirgile n’a cessé de générer de savants et passionnants travaux centrés sur son œuvre, en particulier sur sa réception. Mais qu’en est-il de la figure de l’auctor ? Depuis les ouvrages de référence de J.W. Spargo[1] et de J. Comparetti[2], depuis le Colloque de Tours[3] et les travaux de l’École française de Rome[4], et enfin l’ouvrage de M. Capasso[5], pour ne citer que les références principales, cet aspect de la question semble avoir moins inspiré les chercheurs. Il serait donc intéressant de revenir aujourd’hui sur la figure du poète Virgile qui subit de singulières métamorphoses au cours des siècles. Ille famosissimus poeta, l’auctor par excellence, Publius Vergilius Maro, deviendra en effet lui-même un personnage, inspirant bien des rumeurs et légendes, notamment à partir et autour de sa tombe.

L’examen de son identité et de ses attributs dans une large diachronie permettra en particulier de mettre en évidence l’attitude d’une période donnée face au Poète-Auteur dans sa dimension absolue ; de distinguer une discrimination originale des lettres et des techniques (artes liberales vs artes mecanicae) ; de dégager une vision significative face au savoir et aux sciences : une telle investigation, nous semble-t-il, est d’une brûlante actualité alors que plus que jamais, on exalte les prouesses de l’ingénieur et des sciences dures, volontiers au détriment du poète et des disciplines hier encore appelées « humanités ».

La multiplication des visages de Virgile à partir de sa mort enseigne tout d’abord qu’au commencement, toujours, est le verbe. Virgile sert de relais à la translatio studii de l’Antiquité vers le Moyen Âge, établit un pont entre paganisme et christianisme, entre latin et langues vernaculaires. S’il est le poeta latin par excellence – pensons à la fortune du (ou des) Donat – , progressivement on lui impute également la rédaction d’ouvrages d’une autre nature, l’Ars notoria par exemple, ou encore les Sortes virgilianae. Virgile devient peu à peu une autorité invoquée pour étayer les grandes théories relatives aux principales énigmes de la Nature qui se posent à l’homme. Progressivement, il se rapproche de la frontière périlleuse séparant les lumières de l’esprit des eaux troubles de sciences plus noires, tout cela sous le prétexte initial de sa maîtrise du verbe, car on n’a jamais oublié que l’antique poète est aussi, fondamentalement uates, prophète, mage de la parole.

À l’instar de Merlin, d’Ovide, d’Hippocrate puis d’Albert le Grand, qui en sont occasionnellement des doubles ou des variantes, le Virgile médiéval frôle constamment le sulfureux domaine de la magie. Il devient ainsi le grand constructeur de prodigieuses machines, et autres Salvatio Romae : le voilà nigro- ou necromancien, coupable de la si dangereuse cupiditas sciendi, ce qui n’empêche pas qu’ailleurs il soit aussi, occasionnellement, saint Virgile, ou encore qu’il se retrouve berné et humilié par une femme, tout comme tant d’autres grands savants – ou magiciens.

Ses métamorphoses posent ainsi, au-delà de sa personne, toute une série de questions : qu’est-ce l’art ? Qu’est-ce l’ingenium ? Le savoir ? Qu’est-ce la culture ? Qu’est-ce qu’un auteur, un poète ? De nombreux axes permettent d’aborder ces interrogations. Car si l’ancrage des métamorphoses de Virgile est bien médiéval – d’où la place importante qui sera réservée à ce volet de la question – il nous paraît indispensable de dilater le cadre de la réflexion. Par exemple – mais ce ne sont là que des pistes parmi d’autres –, il faudra s’arrêter auprès du Virgile de Dante ; considérer la vision qu’ont du poète les théoriciens et auteurs de la renouatio studiorum ac litterarum, puis ceux du Grand Siècle, notamment dans le cadre de la Querelle des Anciens et des Modernes. Existe-t-il un visage de Virgile des Lumières, un Virgile romantique, surréaliste, un Virgile victime de l’ « ère du soupçon » ? Un Virgile des peintres, des philosophes ? Qu’en est-il du corpus des biographies de Virgile – Virgile personnage de roman[6] ? Et quels enseignements – épistémologiques, culturels – tirer de ces différentes cartes d’identité ?

Voici quelques questions auxquelles cette rencontre cherchera à trouver des réponses.

Organisateurs : Karin Ueltschi et Jean-Louis Haquette (CRIMEL-EA 3311)

[1] Virgil the Necromancer. Studies in Virgilian Legends, 1934.
[2] Virgilio nel Medio Evo, 1942.
[3] Présence de Virgile, 1978.
[4] Lectures médiévales de Virgile, 1985.
[5] Il Sepolcro di Virgilio, 1983.
[6] A l’exemple de l’ouvrage de Hermann Broch, La mort de Virgile (Der Tod des Vergils, 1945).

PROGRAMME

Mercredi 18 mars 2015 

13h45Accueil des participants

I. Séance introductive : la mesure de Virgile

14h00Pierre Laurens (Université Paris-Sorbonne – Institut de France), Le regard des contemporains et successeurs de Virgile.

14h20Dominique Millet-Gérard (Université Paris-Sorbonne), Sunt lacrimae rerum : esthétique théologique de Virgile « Père de l’Occident » (W. Pater, Claudel, Th. Haecker, W. Weidlé, H.U. von Balthasar).

14h40Philippe Heuzé (Université Sorbonne Nouvelle), L’invention du modèle : Virgile et le paradoxe borgésien.

15h00Discussion

II. Regards croisés : Antiquité – Renaissance

 

15h20Guiseppe Ramires (Università degli Studi di Messina), Si le Poète meurt : autoportrait et prophétie de la mort de la poésie dans Virgile, Enéide IX 774-777.

15h40Elisabeth Cardon (Institut Catholique de Rennes), Virgile, penseur du nouvel l’Âge d’Or augustéen.

16h00Françoise Monfrin (Université Paris-Sorbonne), Les portraits anciens de Virgile (Antiquité et Haut-Moyen Âge).

16h20 Discussion et pause

16h50Fabio Stok (Università degli Studi di Roma Tor Vergata), Totus scientia plenus : genèse d’un personnage.

17h10Monique Bouquet (Université Rennes 2), Considérations humanistes sur le prophète païen de la quatrième églogue.

17h30Virginie Leroux (Université de Reims Champagne-Ardenne), Le virgilianisme au XVIe siècle à partir d’un corpus d’histoires littéraires.

20h00Dîner (Restaurant l’Alambic)

Jeudi 19 mars 2015

09h00François Livi (Université Paris-Sorbonne), De l’Enfer au seuil du Paradis terrestre. Virgile guide de Dante dans la « Divine Comédie ».

09h20Clément Auger (Université Rennes 2), Le Virgile de Landino est-il celui de son Dante ? (autour des Disputationes Camaldulenses de Cristoforo Landino).

III. L’exception médiévale

09h40Philippe Walter (Université Stendhal-Grenoble 3), Virgile statuaire dans le Roman d’Abladane (XIIIe siècle).

10h00Claude Lecouteux (Université Paris-Sorbonne), Virgile dans les livres populaires (Volksbücher).

10h20Discussion et pause

11h00Anne Berthelot (University of Connecticut), Virgile et Merlin, ou le principe des vases communicants.

11h20Denis Hüe (Université Rennes 2), Virgile et la clergie dans le Dolopathos.

11h40Chantal Connochie-Bourgne (Aix Marseille Université), La sélection des « œuvres » de Virgile dans les encyclopédies latines et françaises du XIIIe siècle.

12h00Discussion & déjeuner (Restaurant Universitaire)

14h30 Julien Véronèse (Université d’Orléans), Virgilius Hispanus philosophe et magicien.

14h50Catalina Girbea (University of Bucharest / CESCM Poitiers), Flor de clergie : Virgile entre Aristote et Hippocrate.

15h10Pascale Bourgain (École nationale des Chartes), Utilisations décalées de l’imitation de Virgile (IXe-XIIe siècles).

15h30Discussion et pause

16h00Françoise Laurent (Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand), Translations vernaculaires du Virgile de Gervais : Jean d’Antioche et Jean de Vignay ou les enjeux d’une laïcisation.

16h20Alain Corbellari (Universités de Lausanne et de Neuchâtel), Virgile dans le Cléomadès : la figure de l’écrivain et les merveilles de la fiction.

16h40Karin Ueltschi (Université de Reims Champagne-Ardenne), Des artes liberales aux artes mecanicae : une ténébreuse affaire.

17h00Discussion

20h00Dîner (Brasserie Flo)

Vendredi 20 mars 2015

IV. Le Virgile des Temps Modernes

09h20Hélène Michon (Université François Rabelais, Tours), Virgile, théologien chrétien ? ou Les Remarques sur Virgile et sur Homère, et sur le stile poétique de l’Écriture de Pierre Valentin Faydit.

09h40Françoise Gevrey (Université de Reims Champagne-Ardenne), Actualité du poète dans un roman : l’« Histoire de Virgile » dans Les Exilés de la cour d’Auguste de Mme de Villedieu (1672-1673).

10h00Jean-Louis Haquette (Université de Reims Champagne-Ardenne), La tombe de Virgile au Pausilippe, un paysage inspiré : représentations littéraires et picturales (1750-1820).

10h20Discussion et pause

11h00Pierre Bazantay (Université Rennes 2), Impressions virgiliennes dans l’œuvre de Raymond Roussel.

11h20Giovanni Lombardo (Università degli Studi di Messina), Paul Valéry traducteur des Bucoliques.

11h40Discussion & déjeuner (Restaurant Le Saint-Julien)

14h30 – Visite de la Cathédrale de Reims, par Patrick Demouy.

CONTACTS
Suivi administratif – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines
Maison de la Recherche (Bât. 13) – Amphithéâtre
57, rue Pierre Taittinger – Reims

DATES
mercredi 18, jeudi 19  et vendredi 20 mars 2015

TÉLÉCHARGEMENT
| Programme du colloque
| Affiche du colloque

Colloque « Les Champenois à Versailles »

ANNONCE

Affiche_VersaillesLa Champagne, avec ses composantes septentrionale et méridionale, se situait, sous l’Ancien régime, entre l’Île-de-France et la Lorraine, alors région frontière. Tout en gardant une importance économique et stratégique forte, cette région était structurellement liée au siège du pouvoir, Versailles, ne serait-ce que comme premier contact avec la France des dynastes étrangers, germaniques ou transalpins, rejoignant la Cour ou par le rôle éminent de Reims, ville des Sacres. À quel point cette proximité géopolitique de la Champagne avec la Cour aida à forger une identité propre à la région ? Ce sera l’une des questions à laquelle le projet sera consacré.

Durant les XVIIe et XVIIIe siècles plusieurs personnalités de premier plan liées à la Champagne ont fait une carrière artistique à la cour de Versailles : en premier lieu, on pense bien sûr à François Girardon, à Nicolas et Pierre Mignard ou encore à Robert Nanteuil, ainsi qu’à Jean de La Fontaine. La question se pose de savoir si ces personnalités ont créé et maintenu des réseaux, attirant à leur tour des protégés ou clients champenois à la Cour. Une telle analyse nécessite non seulement une connaissance détaillée de leur biographie, mais aussi de leur entourage – souvent composé de personnalités de second plan méconnues. On cherchera donc à mettre en évidence dans quelle mesure l’appartenance à la Champagne a pu jouer dans la carrière de certains artistes, d’hommes de lettres ou d’hommes de pouvoir.

Le retour vers la Champagne de ces « exilés » versaillais ouvrira un troisième champ d’investigation. À quel point reste-t-on attaché à sa région ? Comment s’articulent et évoluent les relations entre les nouveaux Versaillais et leur région d’origine ? Girardon, par exemple, reste très attaché à sa ville natale de Troyes en faisant don de plusieurs œuvres majeures, tandis que les frères Nicolas et Pierre Mignard semblent ne plus s’être intéressés à Troyes, leur ville d’origine.

Une approche biographique, privilégiée pour la programmation du colloque consacré aux « Champenois à Versailles » à Troyes, donnera la possibilité de mieux évaluer l’ampleur du clientélisme champenois à la cour de Versailles ainsi que la contribution de ces réseaux à la constitution d’une identité culturelle et politique champenoise.

PROGRAMME

Jeudi 16 octobre 2014

16h00 –  Accueil des participants
Visite de la salle des délibérations de l’Hôtel de Ville où se   trouve le médaillon de Girardon représentant le roi Louis XIV

16h45 – Présentation des œuvres de Girardon et des frères Mignard conservées au musée

Au Centre Universitaire de Troyes

18h30 –  Conférence solennelle
Philibert Orry, administrateur des arts et collectionneur  
Par Françoise Joulie, Musée du Louvre

Vendredi 17 octobre 2014 – Maison du patrimoine du Grand Troyes – Saint-Julien-les-Villas

9h00 – Ouverture officielle du colloque
Par Marc Sebeyran, Vice-président du Grand Troyes chargé du Patrimoine, de l’Enseignement supérieur et du Tourisme, et Jean-François Boulanger, Doyen de l’UFR Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Reims Champagne-Ardenne

9h15Introduction
Par Jean-Luc Liez, directeur de la Maison du patrimoine ; Thomas Nicklas, professeur au département d’allemand de l’Université de Reims Champagne-Ardenne, directeur du CIRLEP (Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Langues Et sur la Pensée), et Hendrik Ziegler, professeur en Histoire de l’Art moderne et contemporain, membre du CERHiC (Centre d’Étude et de Recherche en Histoire Culturelle), Université Reims Champagne-Ardenne

1er volet : Peintres champenois à la Cour
Séance présidée par Thomas Nicklas, professeur au département d’allemand de l’Université de Reims Champagne-Ardenne, directeur du CIRLEP

9h30 – Les Mignard
Par Jean-Claude Boyer, Arles

10h10 – Gabriel Revel et autres petits maîtres champenois
Par Dominique Brême, directeur du Domaine départemental de Sceaux, parc et musée

10h50Discussion

11h20Pause
Visite de l’exposition « Les Mignard(s) en noir et blanc, gravures conservées dans les fonds troyens » présentée à la Maison du patrimoine du Grand Troyes

Déjeuner libre

2e volet : Architectes et graveurs champenois à la Cour
Séance présidée par Hendrik Ziegler, professeur des universités en Histoire de l’Art moderne et contemporain, Université Reims Champagne-Ardenne

13h30 – Nicolas Regnesson
Par Maxime Préaud, conservateur et historien de l’estampe française, BnF

14h10 – Robert Nanteuil
Par Audrey Adamczak, docteur en Histoire de l’Art moderne, Paris Sorbonne, spécialiste des arts graphiques

14h50Discussion

15h00Pause

3e volet : Écrivains et musiciens champenois à la Cour
Séance présidée par Jean-Luc Liez, directeur de la Maison du patrimoine du Grand Troyes

15h15 – « Parler de loin / Ou bien se taire » : La Fontaine ou Versailles contourné ?
Par Céline Bohnert, maître de conférences de Littérature française et membre du CRIMEL (Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Modèles Esthétiques et Littéraires), Université Reims Champagne-Ardenne

15h55 – Edme Boursault, polémiste et romancier »
Par Françoise Gevrey, professeur de Littérature française et membre du CRIMEL, Université Reims Champagne-Ardenne

16h35 – Nicolas Siret
Par Bertrand Porot, maître de conférences en musicologie et membre du CERHiC, Université Reims Champagne-Ardenne

17h15Discussion

18h00 – Présentation du maître autel dû à Pierre Mignard et à François Girardon, conservé à l’église Saint-Jean-au-Marché

Samedi 18 octobre 2014 – Auditorium du Musée d’Art Moderne – Troyes

4e volet : Les sculpteurs champenois à la Cour

9h00 – Table-ronde (sous la direction de Guido Braun, Université de Bonn et Patrick Demouy, Université de Reims, CERHiC)

Séance présidée par Chantal Rouquet, conservateur en chef des Musées d’Art et d’Histoire, Ville de Troyes

9h40 – François Girardon
Par Alexandre Maral, conservateur en chef au Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

10h20 – Dans l’ombre de Girardon : la communauté des sculpteurs champenois et l’entreprise versaillaise
Par Alicia Adamczak, historienne de l’art moderne, enseignante chercheuse à l’École du Louvre et à l’Institut Catholique de Paris

11h00Pause

Séance présidée par Catherine Robinet, Présidente de la Société Académique de l’Aube

11h15 –  Edme Bouchardon
Par Yvonne Rickert, Reims

11h55 – Discussion

12h05 – Clôture du colloque

Déjeuner libre

AUTOUR DU COLLOQUE
Du 3 au 5 octobre 2014 : 16e festival baroque de Sézanne (Marne) sur le thème « Voyage aux Indes avec Rameau » (Renseignement et réservations : Office du Tourisme de Sézanne – Place de la République – 51120 Sézanne  – Tél. 03.26.80.54.13)

Du 16 septembre au 7 décembre 2014 : exposition « Mignard(s) en noir et blanc, gravures conservées dans les fonds troyens », à la Maison du Patrimoine.

LIEUX
Centre Universitaire de Troyes
Hôtel-dieu-le-Comte – Place du Préau – Troyes

Maison du patrimoine du Grand Troyes
3 rue Jean-Jacques Rousseau – Saint-Julien-les-Villas – Tél. 03.25.82.59.45

Musée Saint-Loup
Rue de la Cité (entrée par le jardin) – Troyes

Musée d’Art Moderne
14, place Saint-Pierre – Troyes (Entrée de l’Auditorium   au fond de la cour, sur la droite)

DATE
jeudi 16 octobre, vendredi 17 octobre et samedi 18 octobre 2014

TÉLÉCHARGEMENTS

|Programme de la journée
|Affiche de la journée

INSCRIPTIONS EN LIGNE
Auditeurs | Public | Tagungsteilnehmer
Étudiants Students | Studenten

CONTACTS
Suivi administratif CERHiC – Marie-Hélène MORELL – mh.morell@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.75
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Colloque « La guerre, le livre, l’enfant (1914-1948) »

ANNONCE

Affiche_GuerreLivreEnfantAu moment où la France célèbre le centenaire de la Première Guerre mondiale, ce colloque souhaite réfléchir à la façon dont l’image de cette guerre s’est construite à travers la littérature destinée aux jeunes de l’époque. Alors que les derniers témoins des événements historiques ont disparu, des témoignages écrits émergent sous des formes littéraires diverses : cahiers d’écoliers, carnets de guerre, correspondance et cartes postales, livres d’or des morts, journaux de tranchées, affiches, manuels scolaires, romans, albums etc. Grâce à la variété de ces supports livresques se construit aujourd’hui la mémoire de la guerre.

Seront examinées les œuvres qui disent comment la guerre fut vécue par les enfants contemporains de ces événements : le discours de l’école, la présentation des manuels scolaires, l’apparition d’ouvrages exaltant le patriotisme, etc. Les fonds du Musée aubois de l’histoire de l’éducation seront mis en avant, en particulier le Livre d’or des instituteurs de l’Aube morts pendant la guerre. Seront évoqués également un certain nombre de romans d’aventure comme ceux du capitaine Danrit (Colonel Driant) ou des albums composés avant et pendant la guerre 14-18.

Colloque organisé par Danielle Quéruelle, Jean-Michel Pottier et Julien Schuh – CRIMEL (URCA – EA 3311).

PROGRAMME

Jeudi 9 octobre 2014 – Espace Gérard Philippe – Saint-André-Les-Vergers 

13h30 – Accueil et présentation : Danielle Quéruel (URCA) – Jean-François Boulanger (Doyen de l’UFR Lettres – URCA) – Jean-Louis Haquette (directeur du CRIMEL – URCA).

14h00 – Avant-propos du colonel Gilles Aubagnac (Conservateur – Musée de l’Air) : La mémoire des guerres.

14h30Julien Schuh (URCA) : Hommage au colonel Driant. Romans d’aventure et patriotisme : l’oeuvre prémonitoire du capitaine Danrit.

15h00Marie-Cécile Bertiaux (Troyes) : En guerre de Charlotte Schaller ou comment présenter le Grande guerre aux enfants en 1914.

15h30Ludivine Bonhomme (Bibliothèque de Sainte Savine – Troyes) : L’affirmation du sentiment patriotique chez les enfants au cours de la Première Guerre mondiale.

16h00discussions et pause

16h30Jean-François Condette (Université d’Artois) : Mobiliser l’enfance dans la guerre : Bécassine et Flambeau : deux manières d’apprivoiser les réalités guerrières ?

17h00Pierre Laur-Fournié (Troyes) et Olivier Pottier (Troyes) : Récits de la Grande Guerre dans la littérature dessinée : de la clarté de la ligne aux noirceurs du front.

Pour prolonger (19h00) – « Lecture de lettres de poilus » par la compagnie “La Strada”, Bibliothèque de Saint-André-les-Vergers.

Vendredi 10 octobre 2014 – Médiathèque du Grand Troyes

9h00Vincent Gagnière (Centre universitaire de Troyes – URCA) : L’enfant Yves Congar. Journal de la guerre 1914-1918. Le témoignage d’un enfant de Sedan. Lectures et présentation des cahiers d’écolier d’Yves Congar.

9h30Françoise Pottier-Béchet (Clermont-Ferrand) : L’enfant du front, l’enfant de l’arrière : un livre Le Petit Lavisse (1884-1920).

10h00Laurence Meissonnier (Université de Clermont-Ferrand) : Le témoignage à destination des écoliers de la Grande Guerre. Du roman scolaire au journal des tranchées : Le Tour de l’Europe pendant la Guerre de G. Bruno et Le plus jeune héros de la guerre Jean Corentin Carré 1900-1915-1918 d’André Fontaine.

10h30 discussion et pause

11h00Jean-Louis Humbert (Président du Musée aubois d’histoire de l’éducation) : Le Livre d’or des instituteurs, professeurs et normaliens de l’Aube morts pour la France 1914-1918.

11h30Danielle Quéruel (URCA) : La vie d’une institutrice pendant la guerre (d’après les cahiers du Musée aubois d’histoire de l’éducation).

14h00Gabrielle Thierry (Association Renefer) : Carnet de poilu. Leur vie racontée aux enfants par Renefer. Lettres d’un poilu à sa petite fille Monde.

14h30Cécile Coutin (Conservateur – BnF) : Quant les peintres camoufleurs écrivent à leurs enfants.

15h00Annie Renonciat (Ecole Normale Supérieure de Lyon) : Images en guerre. Dispositifs iconographiques de mobilisation de la jeunesse durant la Première Guerre mondiale : supports, techniques et rhétoriques.

15h30discussion et pause

16h00Yannick Bellanger (URCA) : L’enfant pendant la Grande Guerre, figure du héros patriote dans la trilogie australienne d’Ethel Turner (The Cub: Six Months in his Life, a Story in War-time, Captain Cub, Brigid and the Cub – 1915-1919).

16h30Jean-Michel Pottier (ESPE-URCA) : Le « soldat mort » dans Peau-de-Pêche de Gabriel Maurière.

Pour prolonger (17h-17h30) – Anthony Cardoso (médiateur culturel – Musées de Troyes) : Les artistes et la Grande Guerre dans les collections des musées de Troyes.

LIEUX

Espace Gérard Philippe
22, avenue Maréchal Leclerc – Saint-André-les-Vergers

Médiathèque du Grand Troyes
7, rue des Filles Dieu – Troyes

DATE
jeudi 09 octobre et vendredi 10 octobre 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif CRIMEL – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

VIe séminaire international sur la tradition indirecte des textes médicaux

Du « Canon » des Alexandrins au « nouveau Galien »Histoire des collections et travail des traducteurs

VIe séminaire international sur la tradition indirecte des textes médicaux

*  *  *

ANNONCE

VIe séminaire international sur la tradition indirecte des textes médicaux organisé par Nicoletta Darlon-Palmieri – CRIMEL (URCA – EA 3311) et Brigitte Mondrain – SAPRAT (EPHE-EA  4116).

Affiche_TxtMedicaux

PROGRAMME

Jeudi 25 septembre 2014 – Université de Reims Champagne-Ardenne – UFR Lettres et Sciences Humaines

09h30Accueil des participants

10h00Marie CRONIER (CNRS, IRHT, Paris), « Les sources du Dioscoride alphabétique latin »

10h30Véronique BOUDON-MILLOT (CNRS, UMR Orient et Méditerranée), « Lectures orientales de Galien : le cas du De theriaca ad Pisonem »

11h00Discussion

11h30 – Pause café

11h45 Ivan GAROFALO (Università degli Studi di Siena), « La version arabo-latine de la Methodus medendi »

12h15Discussion

12h30Déjeuner

14h00Peter PORMANN (University of Manchester), « Les Aphorismes hippocratiques et leurs commentaires arabes, du Xe au XVIe siècle »

14h30 Christina SAVINO (Humboldt-Universität, Berlin), « La tradizione latina del Commento di Galeno agli Aforismi : ricerche sul completamento di Niccolò da Reggio »

15h00Alessia GUARDASOLE (CNRS, UMR Orient et Méditerranée), « Sulla traduzione di Niccolò da Reggio del De compositione medicamentorum secundum locos »

15h30Discussion

16h15 – Pause café

16h30 – Anna Maria URSO (Università degli Studi di Messina), « Pietro d’Abano e Niccolò da Reggio traduttori di Galeno »

17h00Stefania FORTUNA (Università Politecnica delle Marche), « Niccolò da Reggio e l’Articella : traduzioni galeniche e traduzioni ippocratiche »

17h30Discussion

Vendredi 26 septembre 2014 – Bibliothèque Carnegie

09h30Nicoletta DARLON-PALMIERI  (Université de Reims Champagne-Ardenne, CRIMEL) « Les préfaces de Maurus de Salerne commentateur de l’Articella (Paris, BnF, ms 18499) »

10h00Vivian NUTTON (Wellcome Institute, Londres), « What was the New Galen? »

10h30Danielle JACQUART (EPHE, SAPRAT), « Collecter les textes latins de Galien à la fin du Moyen Age »

11h00Discussion

11h45Pause

12h00Antoine PIETROBELLI (Université de Reims Champagne-Ardenne, CRIMEL), « Bernardo Feliciano Regazzola et Jean Vassès traducteurs humanistes de Galien »

12h30Discussion

12h45Déjeuner

14h45Anna Maria IERACI BIO (Università degli Studi di Napoli Federico II), « La medicina in Giorgio Valla »

15h15Brigitte MONDRAIN (EPHE, SAPRAT), « Le Prorrhétique II dans les traductions de la Collection hippocratique à la Renaissance »

15h45Discussion et clôture des travaux

16h15 – Présentation de manuscrits médicaux conservés à la Bibliothèque Municipale de Reims par Sabine MAFFRE, conservatrice responsable de la Bibliothèque Carnegie.

LIEU
Université de Reims Champagne-Ardenne
UFR Lettres et Sciences Humaines – Salle du Conseil (Bât. 17)
57, rue Pierre Taittinger – Reims

Bibliothèque Carnegie
2, place Carnegie – Reims

DATE
jeudi 25 septembre et vendredi 26 septembre 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme de la journée
|Affiche de la journée

CONTACTS
Suivi administratif CRIMEL – Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi administratif SAPRAT  – Amira de KOCHKO – amira.dekochko@ephe.sorbonne.fr – +33(0)1.56.81.76.36
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Colloque « Alfred Jarry, du manuscrit à la typographie »

Affiche_Jarry

ANNONCE

De nombreux manuscrits d’Alfred Jarry sont apparus récemment, conduisant à de nouvelles interrogations sur ses pratiques d’écriture, qui n’ont pas encore fait l’objet d’une attention soutenue. Outre l’étude des manuscrits de cet écrivain, de leur génétique textuelle, les communications de ce colloque international aborderont diverses questions ayant trait à leur conservation, aux acquéreurs et conservateurs, à la mode des éditions autographiques, aux illustrations fournies par Jarry lui-même, à son souci de la fabrication du livre bibliophilique. Ses éditions originales sont souvent des ouvrages d’art, dont la matérialité (papier, illustrations, disposition typographique), faisant l’objet d’un soin particulier, exige une réflexion. Le colloque permettra la découverte de textes inédits de Jarry et des ajouts à sa correspondance, entraînant une meilleure connaissance de sa biographie, mais aussi de l’histoire littéraire de son époque. Ces découvertes seront utiles pour l’édition en cours, sous l’égide de la Société des Amis d’Alfred Jarry, de ses Œuvres complètes (Classiques Garnier). À travers l’étude de ses éditions bibliophiliques par la collaboration de chercheurs issus de milieux différents (universitaires, collectionneurs, conservateurs), on attend également une meilleure compréhension de l’histoire du livre précieux du XIXe au XXIe siècle ainsi que la valorisation des fonds de la Bibliothèque Universitaire Robert de Sorbon (BU Sorbon) et de la Bibliothèque Municipale de Reims (BM).

Colloque organisé par Julien Schuh – CRIMEL (URCA – EA 3311) et Henri Béhar – Société des Amis d’Alfred Jarry.

PROGRAMME

Vendredi 21 février 2014 – Bibliothèque universitaire Robert de Sorbon

9h30 – Accueil des participants

« De par ceci qu’on écrit l’œuvre » : manuscrits et génétique

10h00 – Henri Béhar  : Les manuscrits sont-ils de la littérature ?

10h30 – Diana Beaume  : Paroles dégelées. À propos du manuscrit de Pantagruel

11h00 – Pause

11h30 – Yosuké Goda : Une relecture génétique d’Ubu sur la Butte

12h00 Julien Schuh : L’impossible manuscrit de La Dragonne

12h30 – Déjeuner

« Phalanstère » : réseaux et correspondances

14h00 – Paul Edwards : Collections et crocodiles : sur les mots qui voyagent sur des tapis magiques de papier

14h30 – Éric Walbecq : Correspondance à Jarry

15h00 – Pause

« On ne fait pas grand, on laisse grandir » : postérité

15h15 – Jill Fell : De lUbu Król de Tadeusz Boy-Zelenski à l’Ubu Roi illustré par Franciszka Themerson – une trajectoire polonaise

15h45 – Anna Rykunova-Samson : Les Paralipomènes d’Ubu : vision artistique sur la genèse du geste et du regard du personnage Ubu

16h15 – Barbara Pascarel : Graphie et typographie dans les éditions illustrées de Jarry au XXe siècle, de Themerson à Massin

16h45 – Hélène Campaignolle et Sophie Lesiewicz : Ubu dans la bibliothèque numérique LivrEsC

17h15 – visite de l’exposition « Alfred Jarry, du manuscrit à la typographie »

 

Samedi  22 février 2014 – Bibliothèque Carnegie

« Il n’y a que la lettre qui soit littérature» : l’imaginaire graphique

10h00 – Michel ArrivéLettre, sens et littérature : convergences et divergences littérales entre Jarry et Saussure

10h30 – Marc Décimo : Alfred Jarry face à la réforme de l’orthographe

11h00 – Alain Chevrier : La présentation typographique des poèmes de Jarry

11h30 – Linda Stillman : De l’exposé à l’exposition : Collectionner Jarry

12h30 – Déjeuner

« Dépliant et expliquant, décerveleur, / Rapide il imprime, il imprime, l’imprimeur » : édition et typographie

14h15 – Édouard Graham : “Ceci est (l’image de) mon encre” – Jarry à l’épreuve du fac-similé

14h45 – Aurélie Briquet : Silences de L’Amour absolu : blancs et ponctuation

15h15 – Thieri Foulc Jarry et l’imprimeur Renaudie

15h45 – Pause

16h00 – Armelle Herisson : Jarry, Sansot et le Théâtre mirlitonesque

16h30 – Clément Dessy : Jarry et Elskamp

17h00– Nicolas Malais : Jarry, typographe “expressif”

Clôture du colloque


LIEUX

Bibliothèque universitaire Robert de Sorbon, salle de réception
Campus Croix Rouge, Avenue François Mauriac – Reims

Bibliothèque Carnegie
2, place Carnegie – Reims

DATES
vendredi 21 et samedi 22 février 2014

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme du colloque
|Affiche du colloque

INSCRIPTIONS EN LIGNE
Auditeurs
Étudiants

CONTACTS
Suivi administratif -Ségolène BUFFET – segolene.buffet@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.15
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

Colloque « Le cardinal de Lorraine, Reims et l’Europe. Un grand prélat français à l’époque du concile de Trente »

Cardinal de Lorraine, Reims et l'EuropeANNONCE

Le colloque international consacré au cardinal de Lorraine, archevêque de Reims et fondateur de l’Université de cette ville, vise à renouveler les synthèses déjà anciennes qui avaient été consacrées à cette figure centrale de l’histoire française et européenne du XVIe siècle, en intégrant les apports historiographiques récents. Le cardinal de Lorraine, par son rôle central, se prête non seulement à de nouvelles mises en perspective mais aussi à des mises en relation entre les domaines politiques, religieux, sociaux et culturels. Réseaux nobiliaires et ecclésiastiques, réformes religieuses et affrontements confessionnels, émergence de l’État moderne et redéfinition des rapports politique-religion, patronage intellectuel et artistique… tous ces grands enjeux d’un XVIe siècle marqué à la fois par la Renaissance, le concile de Trente et la guerre civile font apparaître la figure, souvent complexe et parfois vivement contestée, du cardinal de Lorraine.

Colloque organisé par Bruno Restif – CERHiC (URCA – EA 2616), Jean Balsamo – CRIMEL (URCA – EA 3311) et Thomas Nicklas – CIRLEP (URCA – EA 4299).

PROGRAMME

Jeudi 7 novembre 2013

13h30Accueil des participants

14h00Allocutions d’ouverture

L’archevêque de Reims
Président de séance : Alain Tallon (Université Paris-Sorbonne)

14h30Joseph Bergin (University of Manchester) : L’Empire ecclésiastique des Guises : Reims et les autres bénéfices

15h00 Patrick Demouy (Université de Reims Champagne-Ardenne) : La liturgie rémoise au XVIe siècle, permanences et évolutions

15h30Bruno Restif (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Reims, un pôle de la Réforme catholique, pré-tridentine et tridentine, au temps du cardinal de Lorraine

16h00Pause

16h20 – Isabelle Balsamo (Ministère de la Culture et de la Communication) : Les commandes artistiques du cardinal de Lorraine à Reims. Un manifeste tridentin

16h50Isabelle de Conihout (Conservateur en chef, Bibliothèque Mazarine), Le cardinal de Lorraine et ses livres

17h20Discussions

18h00 – Présentation de l’exposition « Un fastueux mécène au XVIe siècle. Le cardinal de Lorraine et ses livres » à la Bibliothèque Carnegie.
Par Isabelle de Conihout, co-commissaire aux côtés de Maxence Hermant, conservateur à la Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, service médiéval, et Sabine Maffre, conservateur responsable de la bibliothèque Carnegie et des collections patrimoniales

 

Vendredi 8 novembre 2013

Réforme catholique, Humanisme, Contre-Réforme
Président de séance : Denis Crouzet (Université Paris-Sorbonne)

9h00Peter Walter (Albert-Ludwigs-Universität Freiburg) : Humanisme et dogme. Le cardinal de Lorraine et Claude d’Espence

9h30 Alain Tallon (Université Paris-Sorbonne) : Le cardinal de Lorraine et la réforme de l’Église : évolutions de 1547 aux dernières sessions du concile de Trente

10h00Loris Petris (Université de Neuchâtel) : Le cardinal de Lorraine et le cardinal Jean du Bellay

10h30Discussions

10h50Pause

11h00Max Engammare (Institut d’histoire de la Réformation, Genève) : Le cardinal de Lorraine et Théodore de Bèze

11h30Hugues Daussy (Université de Franche-Comté) : Le cardinal de Lorraine vu par les protestants en Europe

12h00Discussions

12h15Déjeuner

Questions politiques. La Champagne, la Lorraine, la France
Président de séance : Werner Paravicini (Christian-Albrechts-Universität zu Kiel – Académie des Inscriptions et Belles-Lettres)

14h15Mark Konnert (University of Calgary) : Les Guises et les villes de Champagne

14h45Stefano Simiz (Université de Lorraine, Nancy) : Le cardinal de Lorraine, les Guises et la Lorraine 

15h15Benoist Pierre (Université François Rabelais, Tours) : Le rôle du cardinal de Lorraine à la cour de France

15h45Discussions

16h00Pause

16h15Mark Greengrass (University of Sheffield) : Le cardinal de Lorraine : homme d’affaires

16h45Vladimir Chichkine (Université de Saint-Pétersbourg) : La correspondance du cardinal de Lorraine conservée en Russie

17h15Discussions

 

Samedi 9 novembre 2013

Politiques et diplomaties européennes
Président de séance : Jean-Louis Haquette (Université de Reims Champagne-Ardenne)

8h30Thomas Nicklas (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Le cardinal de Lorraine, les princes du Saint-Empire et la cour impériale

9h00Alain Cullière (Université de Lorraine, Metz), Le cardinal de Lorraine et son frère le cardinal Louis de Guise sur la scène européenne

9h30Matteo Provasi (Università degli studi di Ferrara) et Federica Veratelli (Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis) : Échanges d’hommes et de biens. Réseaux diplomatiques entre les Guises et les cours italiennes

10h00François Pernot (Université de Cergy-Pontoise) : Le cardinal de Lorraine et le cardinal de Granvelle : deux grands Européens

10h30Discussions

10h50Pause

11h00Julie Versele (Université Libre de Bruxelles) : Le cardinal de Lorraine, les Guises et les Pays-Bas

11h30Éric Durot (Paris) : Le cardinal de Lorraine, les Guises et l’Écosse

12h00Discussions

12h15Déjeuner

Le mécène et l’intellectuel
Président de séance : Philippe Desan (University of Chicago)

14h15Madeleine Molin (Université Paris-Sorbonne) : Le patronage intellectuel du cardinal de Lorraine sur les ordres mendiants

14h45Antoine Pietrobelli (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Les manuscrits grecs du cardinal de Lorraine

15h15Pause

15h30Jean Balsamo (Université de Reims Champagne-Ardenne) : « Celui qui rayonna le concile de Trente / De zèle, de vertu, d’industrie savante ; / […] L’Appolon des Français ». Le cardinal de Lorraine et les poètes

16h00Claude Langlois (École Pratique des Hautes Études) : La postérité historiographique du cardinal de Lorraine

16h30Discussions

16h45 – Conclusions, par Jean-Marie Le Gall (Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne)

 

LIEU
Médiathèque Jean Falala – Auditorium
2, rue des Fuseliers – Reims

DATES
jeudi 7, vendredi 8 et samedi 10 novembre 2013

TÉLÉCHARGEMENTS
|Programme du colloque
|Affiche du colloque

INSCRIPTIONS EN LIGNE
AuditeursPublic | Tagungsteilnehmer
Étudiants 
Students | Studenten

CONTACTS
Suivi administratif – Marie-Hélène MORELL – mh.morell@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.75
Suivi scientifique – Benoît ROUX – benoit.roux@univ-reims.fr – +33(0)3.26.91.36.12

L’année 2012-2013 en affiches

Chaque année, le CRIMEL organise plusieurs rencontres scientifiques nationales et internationales (colloques, conférences, journées d’étude, séminaire et journées scientifiques pour les doctorants, etc.), dans une perspective interdisciplinaire en lettres classiques, lettres modernes et littérature comparée

Retrouvez ici l’actualité de l’année 2012-2013 du Centre en affiches.