La résonance lectorale

Approches Interdisciplinaires de la Lecture – vol. 10

À quoi tient qu’une œuvre littéraire nous émeut, nous touche, nous donne à penser ? L’incursion dans l’imaginaire de l’autre, dans ses fantasmes, la reconnaissance des éléments de l’histoire  (la grande et la petite)  convoqués dans le roman, la pièce de théâtre ou le poème viennent élargir notre expérience.

Toute création est sans doute dépassement d’un donné arrière-textuel par la confrontation avec la langue, ses contraintes et ses potentialités. Mais que se passe-t-il si l’on replace l’acte créatif dans la relation littéraire comme co-création ? C’est ce  phénomène d’écho qu’explore,  sous le nom de résonance, le présent volume, dixième de la collection Approches Interdisciplinaires de la Lecture, entre harmonie et dissonance, dans la confrontation des espaces socioculturels liés à la production du texte et à ses lectures successives, dans la recherche, par-delà les problèmes  de longueur d’onde, d’un noyau de vérité à exhumer ou à faire advenir.

Dir. Marie-Madeleine Gladieu,  Jean-Michel Pottier et Alain Trouvé

SOMMAIRE

Alain Trouvé – Avant-propos

I. Résonance, fiction et vérité

Thomas Pavel – Vérité et résonance.
Alain Trouvé – « Here Comes Everybody« ? Résonance et fiction littéraire chez Joyce, Yourcenar, Le Clézio.

II. Harmonie / dissonance, d’une langue à l’autre

Jean-Michel Potttier – La voix et l’écoute – Effets de résonance dans la lecture.
Nathalie Roelens – Lire entre les langues : résonance et idiorythmie.
Anikó Ádám – Les inquiétantes résonances de la traduction.
Maria de Jesus Cabral – Voyager entre deux langues ou l’intranquillité du traducteur.

III. Arrière-texte et résonance

Marie-France Boireau – La double résonance lectorale et scripturale dans Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre.
Marie-Madeleine Gladieu – Mario Vargas Llosa : résonance des discours politiques sur le discours romanesque.
Thierry Davo – Eduardo Halfon : résonances croisées chez un juif arabe né au Guatemala.
Coralie Pressacco – La résonance lectorale : de Rubén Darío à Yuri Herrera.
Audrey Louyer-Davo – Le fantastique en Extrême-Occident (Pérou) : quelles résonances ?
Roselis Batista – O que resta dos mortos : les échos de l’écriture de Políbio Alves.

Éditeur : Éditions et Presses universitaires de Reims (Épure)
Nb de pages : 228 p.
ISSN 1771-236X
ISBN-13 978-2-37496-014-2


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *